AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

merci de privilégier les personnages dc comics & les scénarios I love you

n'hésitez pas à venir nous rejoindre sur discord par ici
venez nombreux


Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Premier événement : Chaos à Gotham

Aller en bas 

dawn of justice
― maître du jeu

dawn of justice


› DOUBLON/S : i'm nobody and everybody. › TEXTOS ENVOYÉS : 183 › DATE D'INSCRIPTION : 30/12/2017 › PSEUDONYME : doj. › CÉLÉBRITÉ : everybody. › CRÉDITS : séléné (avatar) tumblr (gifs).

› NOM DE CODE : ppl call me doj. › ÂGE DU PERSONNAGE : infinity. › HUMEUR DU MOMENT : i don't feel anything. › VILLE D'ORIGINE : i'm everywhere, and was born nowhere. › SITUATION PROFESSIONELLE : ruler of the world ; i own everything here.

but can we live without them ? memory is what our reason is based on. if we deny them we deny reason itself. although, what’s wrong with that really ? it’s not like we’re contractually tied to rationality. there is no sanity clause. so when you find yourself locked on to an unpleasant train of thought headed for places in your past where the screaming is unavoidable, remember this : there's always madness. you can just step outside and close the door on all those dreadful things that happened. you can lock them away, forever.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Premier événement : Chaos à Gotham   Lun 17 Déc - 12:29

Premier évent
première intrigue
Gotham City, 23h30. Ici, les heures tardives ne signifiaient rien. L'on avait constamment l'impression que cette ville était plongée dans un constant brouillard noir, et rares se révélaient le soleil et la lune. Si l'on ne possédait pas de montre, l'on pouvait vite perdre le cours du temps tant les ténèbres semblaient ronger Gotham. Et depuis peu, cela ne faisait que s'accroître. Le travail que le chevalier noir s'était efforcé à mener au sein de sa ville semblait avoir été mené en vain. Il y avait bien une raison à cela. Une bonne, peut-être. Tout le monde avait perdu foi en Batman, depuis que la vidéo le montrant tuant un père de famille se diffusait sur toutes les chaînes et gagnait des millions de vues sur Internet. On le craignait, on grimaçait lorsqu'on prononçait son nom, et on finissait même par le détester. Cela suscitait un dégoût au sein des habitants de cette sombre cité, et un étonnement certain au GCPD. Les criminels, eux, profitaient de la panique générale pour sortir même en plein jour et commettre leur pires délits, leurs pires fantasmes qu'ils cachaient par peur de se faire avoir par le justicier. La police était débordée, et rien ne semblait les aider, ni leur indiquer que ce n'était qu'une passe. Gotham City sombrait, de plus en plus, et rien ne pouvait arrêter tout ça. James Gordon, accoudé contre le plan de travail, fixait la surface plate qui se présentait à lui, tandis que ses oreilles analysaient les informations que la télévision au GCPD était en mesure de lui fournir. Les journalistes parlaient de tout, et ne semblaient plus être très droit non plus. Tout à l'heure encore, Gordon avait été témoin de l'un d'eux annonçant qu'il valait mieux se rebeller contre ces prétendus héros qui causeraient leur mort, ou qu'il fallait encore se lancer dans une quête pour trouver le repère de la chauve-souris et de lui faire la peau. Gordon, lui, ne voulait pas y croire. Il ne pouvait pas croire que son allié de longue date puisse l'abandonner comme ça. Pas après tant d'années à avoir combattu du même côté de la barrière. Ça ne pouvait pas être lui. Pourtant, il bougeait comme lui. Cette vidéo, il l'avait ressassée de nombreuses fois, cherchant une faille, quelque chose, n'importe quoi qui lui permettrait de prouver que ce n'était pas Batman qu'il voyait là. « Commissaire, nous sommes débordés. » Un soupire émana de Jim, et il se retourna vers l'officier. Il savait qu'il n'était en tort sur rien, mais Dieu qu'il avait envie de l'engueuler. Merci de lui rappeler l'évidence même. La ville était à feu et à sang. Mais il ne dit rien. Parce-que Gordon, il était comme ça ; il s'adaptait, et il avait déjà vu pire. Il n'avait pas tort, ils étaient en sous-effectif, mais ils faisaient déjà le nécessaire, et le mieux qu'ils le pouvaient. Au fond, il espérait qu'une aide extérieure puisse leur être apportée, car il craignait que bientôt, certains ne viennent s'attaquer à leur commissariat, qu'un ou plusieurs criminels profite alors du peu de flics pour faire ce qu'il(s) souhaiterai(en)t faire. « Les gars, j’espère que vous êtes prêts à faire des heures supplémentaires, car la nuit est loin d'être finie. » Il se tourna vers un autre de ses gars. « Donne un coup de fil à tous ceux qu'on a renvoyé chez eux, on a besoin d'eux. Raconte-leur à quel point la situation est critique. Johnson ! Prends-toi une petite équipe et va patrouiller dans le quartier, afin que l'on soit sûrs qu'il n'y ait pas plus d'incident. » Son poing vint frapper le plan de travail. « On ne doit rien relâcher. Bordel, on est le GCPD ! » Grogna-t-il entre ses dents. « Il FAUT qu'on fasse quelque chose, qu'on redouble d'efforts, et qu'on stoppe ce merdier une bonne fois pour toutes. On ne peut pas s'arrêter. Des gens, des innocents, seuls dehors, ont besoin de nous. » Bullock posa une main compatissante sur l'épaule de son ami. « On y arrivera, Jim. »

Bienvenue dans cette première partie du premier évent. Vous êtes déployés à Gotham City qui est plongés dans le chaos. Votre but ? Faire respectez la loi et l'ordre dans les rue de la ville.. A moins que vous faites partis de ces criminels qui veulent répandre le chaos. Si ce n'est pas le cas ... vous êtes peut être une victime, pris dans ce tourbillon de violence ... dans tout les cas vous avez un rôle à jouer dans cet événement qui pourrait bouleverser le monde. Il n'y a pas d'ordre de passage, pour le moment ...

Participants : Alice Redfield, Lucifer Morningstar, Elijaah Twist, Solveig Osmund, Emily Morgan, Alma Warren.
Sujet flood : http://dawnofjustice.forumactif.com/t546-flood-event-gotham-city#6501
Revenir en haut Aller en bas

Emily Morgan

Emily Morgan


› DOUBLON/S : Barry Allen › TEXTOS ENVOYÉS : 241 › DATE D'INSCRIPTION : 28/09/2018 › PSEUDONYME : Emily Morgan › CÉLÉBRITÉ : Michaela Conlin › CRÉDITS : Google Image

› NOM DE CODE : Skynet › ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans › HUMEUR DU MOMENT : Attention à ton ordinateur › VILLE D'ORIGINE : Chine / New York (Etat civil) › SITUATION PROFESSIONELLE : Photographe, propriétaire d'une petite galerie d'art / Hackeuse

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT :

Le pouvoir principal d'Emily est la technopathie qui est le fait de contrôler et de manipuler l'électronique avec l'esprit. Son pouvoir semble fonctionner avec ou sans contact avec l'électronique. Elle est capable d'accéder à la technologie d'objets qui ne fonctionnent plus tout comme à celle d'objets en état de marche. Avec ses talents d'hackeuse, elle peut pirater divers systèmes et grâce à son pouvoir, elle peut contourner même les plus forts pare-feu gouvernementaux avec une aisance surprenante en connectant son esprit au réseau, ce qu'elle ne pouvait faire pas avant.



Il y a peu, elle a développer un autre pouvoir, l'électrokinésie. Elle peut créer ou manipuler l'électricité à volonté en canalisant de « l'énergie psychique et corporelle ». Mais elle ne le maîtrise pas pour le moment car ça lui demande pas mal de son énergie corporelle.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier événement : Chaos à Gotham   Lun 31 Déc - 15:48



Premier événement : Chaos à Gotham  
Alice, Lucifer, Elijaah, Solveig, Alma.



Gotham City.  Ville rongée par la criminalité, les politiciens et les policiers corrompus par les mafieux pour qu'ils détournent les yeux et leur laissent le contrôle des rues et des affaires. Mais c’est aussi la ville du légendaire Batman. Batman. Le cauchemar de tous les criminels de la ville. Il y a quelques années, celui-ci n’était qu’une légende urbaine mais depuis l’arrivée des autres super-héros, il s’est montré à leur côté dans différentes batailles. Mais depuis quelques temps, il est passé de terreur à meurtrier. Du moins c’est ce que quelqu’un essaie de faire croire en montrant qu’il est une menace lui et ses comparses. Depuis le jour de cette vidéo, les super héros sont vu comme des menaces et sont recherché par les autorités. Même si certains policiers n’y croient pas du tout et qu’ils sont toujours pour les super héros, d’autres au contraire sont bien content et peuvent continuer leurs magouilles sans croiser le chemin de ses soi-disant Dieux. Le taux de criminalité a quant à lui monté en flèche. Les criminels profitaient de la panique générale pour sortir en plein jour et commettre leur pires délits, leurs pires fantasmes qu'ils cachaient au fond d’eux par peur de se faire avoir par le justicier. La police était de plus en plus débordée chaque jour qui passait. La ville était à feu et à sang.  Et ce soir ne fit pas exception, des patrouilles de police étaient dans les rues à tenter d’arrêter les criminels.

Quelques heures plus tôt, Emily avait décidé d’aller à Gotham pour voir de ses propres yeux les dégâts causés à travers toute la ville. C’est dans un train en partance dans la ville du Chevalier Noir que la brune quittait New York. Des heures de train plus tard, elle arrivait dans les rues sombres de la cité sombre. C’est dans un motel à la sortie de la ville qu’elle s’était installée. Après avoir pris une bonne douche, elle venait de mettre sa tenue. On ne peut pas appeler cela un costume, elle n’est pas une super héroïne même si elle pourrait le devenir. Qui sait ? Peut-être que dans un futur proche, elle rejoindra le bon côté de la ligne. Mais c’est un autre sujet pour le moment. C’est ainsi que la brune marchait dans les rues de la ville où régnait le chaos. Des sirènes de police se faisaient entendre dans toute la ville tout comme des coups de feu. Des personnes courraient dans les rues dans tout les sens. Elle continua d’avancer quand elle entendit des cris dans une ruelle près d’elle. Elle vit une femme et un enfant se faire agresser par plusieurs hommes avec des armes à feu ou barres de fer. Emily regardait la scène. Allait-elle intervenir ou laisser faire ? Elle savait qu’elle ne pouvait pas laisser faire. Même si elle n’était pas une héroïne et qu’elle ne trouverait aucun intérêt dans la situation, ils étaient innocents. Elle s’avança dans la ruelle peu éclairée. De l’électricité parcourut son bras puis ses doigts créant une sorte de boule d’énergie qu’elle envoie de plein fouet sur celui-ci qui menace la pauvre femme. L’homme fut projeté à quelques mètre alors que les autres se retournent vers Emily. Elles les regardent en faisant parcourir des petites éclairs tout le long de ses bras prête à envoyer une autre charge sur une des criminels.

- Vous êtes certains de vouloir jouer avec moi ? annonça-t-elle.  Je vous laisse une chance de partir et de laisser ces personnes tranquille.

- Tu crois que tu nous fais peur qui que tu sois ? Nous sommes à Gotham ici. Ce sont les criminels qui font régner le chaos dans les rues. Donc si tu ne veux pas d’ennuis, nous te conseillons de partir et nous laisser vagabonder à nos occupations. Capiche poupée ?

- Très bien, rétorqua-t-elle, si vous le décidez ainsi. Jouons.

Le sourire aux lèvres, elle envoya une décharge sur le criminel qui venait de faire le malin. Elle regarda les autres en souriant et s’avançant vers eux.

- Vous voulez jouer vous aussi ou vous préférez quitter cette ruelle en entier ? c’est à vous de choisir et petit conseil, partez rapidement.

Ni une, ni deux, ils quittèrent les lieux plus vite qu’ils ne sont arrivés. Emily sourit en ressentant le plaisir qu’elle venait de se procurer. Elle s’avança vers la femme et son enfant qui était apeuré mais soulager à la fois. Alors que la femme sourit à Emily et la remercie, la brune continue son chemin en lui souriant. Elle quitta la ruelle et se retrouva de nouveau dans une grande rue. Quel désastre cette ville, pensa-t-elle.







Photography is a way to hide his real identity.Technology can be used for better or worst. It transformed our way of living
Revenir en haut Aller en bas

Alma Warren

Alma Warren


› TEXTOS ENVOYÉS : 56 › DATE D'INSCRIPTION : 24/09/2018 › PSEUDONYME : T.L › CÉLÉBRITÉ : Antonia Thomas › CRÉDITS : Shiya

› NOM DE CODE : The Witch › ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans... Bien qu'elle ait une apparence juvénile. On a tendance à croire que c'est encore une adolescente au Lycée. › HUMEUR DU MOMENT : hmm... Tangente ? › VILLE D'ORIGINE : La Nouvelle-Orléans › SITUATION PROFESSIONELLE : Légiste au CCPD

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : Sorcelleries (à savoir : Alma ne peut guère jeter son sortilège si elle est interrompue dans son incantation)

Magie sans incantation :

_ Hypnose/illusion
_ Télépathie
_ Projection astrale (via un rituel)

Sortilège plus ou moins maîtrisable (avec incantation) :

_ Pyrokinésie
_ Télékinésie
_ Sortilèges mineurs (ex : déplacer ou modifier des lettres ou des chiffres sur un écran ou bien une feuille. Ou bien changer la chaîne à distance, etc...)
Sortilège plus difficile à utiliser (avec incantation) :

_ Altération du temps (à besoin d'artefacts pour y puiser l'énergie nécessaire au sortilège)
_ Téléportation (n'en maîtrise pas la destination)
_ Divination (longue incantation + rituel)
_ Exorcisme (Concentration + longue incantation)
_ Autres... (Sort qu'elle ne peut apprendre qu'avec l'aide d'un magicien plus expérimenté)



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Premier événement : Chaos à Gotham   Sam 5 Jan - 23:36



"Event"

Demain, dans une semaine, un an, ou encore dans un putain de siècle, peu m'importe combien de temps ça me prendra... mais je me vengerai ! - Alma




Son regard, durant l'espace d'un moment, se perd à travers le paysage céleste qui s'offre à elle, il n'y a pas de lune ce soir et pourtant le ciel est fort éclairé. Oui, grâce à ces constellations et étoiles qui forment un tableau luminescent d'une grande beauté. Alma avait du mal à en détacher son regard. En ce monde, il y avait très peu de choses dignes de son intérêt, mais des fois il était possible qu'elle tombe en fascination soudain sur des objets ou lieux des plus banals mais qui sous l'instant, elle les trouvait effectivement non pas ordinaires, mais extraordinaires. Il y avait quelque chose de paisible à rester simplement là, à fixer tranquillement les astres. C'est pourquoi ce fut pour elle, un moment de frustration que de retourner à son journal intime. Plume en main, elle commence à écrire son récit dans un silence faisant honneur aux quelques cliquetis qu'engendrait la pointe métallique de la plume sur la page vierge du journal.
   
     J'étais inquiète, mais aussi quelque peu en colère à l'idée de savoir Gotham dans un tel Chaos. Non pas que la situation de la ville me préoccupais à ce point, c'est simplement que je savais une amie qui me tient à coeur en danger. Plus qu'une amie, c'était aussi la femme qui nous avais pris sous sa charge ma sœur et moi à la mort de nos parents. Oui. On lui devait beaucoup, il faut dire que Bonnie et moi ne lui avions pas facilité la tâche au début de notre relation commune. On était toujours très en colère, on se faisait virer plusieurs jours de l'école à chaque pour violence. Si ma sœur et moi avons fini par nous calmer, c'est très certainement grâce à la femme qui a accepté de porter tous nos fardeaux et nos souffrances sur ses épaules. Si moi, je n'ai jamais pu oublier mon désir de vengeance. Bonnie, elle, a réussi à tourner la page grâce à cette femme. Et ce fut en cette fatidique soirée, que femme en question avait été mis en danger, car évidemment il fallait qu'elle ait prise un jour la décision de vivre dans cette foutue ville infernale.
     J'avais plusieurs fois cherché à joindre ma sœur afin de la prévenir pour notre mère adoptive, mais pas une seule fois elle avait décroché. Finalement, j'avais moi-même pris le train pour Gotham dès les premiers signes du chaos, prenant un congé volontaire de plusieurs jours. Si Hélène ne savait rien de mes origines mystiques, me savoir à ses côtés l'avaient quelque peu rassuré. Si ce n'était pas un criminel qui causerait sa mort, elle m'affirma que le stress l'aurait un jour achevé. En dehors de ça, j'étais plongée dans une profonde colère dirigée envers l'incapacité de l'autorité locale à gérer leur criminel, envers Batman et l'influence qu'il peut avoir sur sa soit-disant ville, mais aussi envers ma sœur qui n'était pas foutue de me pardonner. Avec tout ce chaos, c'était à peine si Hélène osait mettre le pied à l'extérieur. Je m'étais portée volontaire pour sortir et faire ses courses, mais aussi l'accompagnait sur le chemin de son travail. On espérait toutes deux que tout finirait par se calmer, je ne resterai pas éternellement à ses côtés. On savait qu'il faudrait que je reparte à Central City pour le travail et cela l'angoissait de se retrouver de nouveau toute seule.

     Il était 23h30 quand je raccompagne Hélène chez elle, on avait marché depuis une bonne demi-heure. Le métro nous avait bien rapproché de son domicile. Le ciel était sombre comme si c'était un voile de pollution qui en dissimulait les étoiles. Rien à avoir avec le ciel que j'ai souvent l'habitude d'observer depuis mon balcon à Central. Rien qu'à l'observer, je me sentais déprimée et rien d'étonnant à cela, cette ville en elle-même était déprimante. Ce fut durant ce moment perdu dans ma très lasse contemplation que la violence de cette ville finit par nous tomber dessus. Des hommes armés pointant les armes dans notre direction, allant jusqu'à nous agripper de force pour nous emmener vers une ruelle volontairement. Leur intention était des plus claire, ils se sentaient les maîtres après tout. Les gémissements d'Hélène et ses suppliques venaient largement confirmer ce que je réalisais. Étant physiquement la plus jeune et la plus attrayante, bien que du haut des cinquante années Hélène n'était pas sans reste et pourvu d'une beauté intemporelle, c'est vers moi que les premières caresses se destinèrent.
     M'entendre baragouiner dans un langage étrange et dans un chuchotement, mes yeux fixant intensément le vide, furent des signes traduits par eux comme une simple terreur de ma part. Ils en riaient jusqu'à ce que le silence gagne ceux qui m'agrippaient fermement et déboutonnaient ma chemise pour en révéler ma poitrine soutenue par mon soutif sombre. Ils furent soudainement incapable d'inspirer comme si l'air autour d'eux avait été aspiré ailleurs. Les deux hommes s'écroulèrent devant le regard du troisième qui agrippait une Hélène affolée. Terrifié, il la bouscula avant de prendre la fuite. « Hélène… Rentre, tu n'es pas loin de l'appartement. Je te rejoindrais. » Dis-je simplement, le ton de ma voix était glacial, alors que je boutonnais ma chemise qui avait partiellement révélé ma nudité et ce, tout en fixant l'homme s'éloigner. Avant même qu'Hélène ne rajoute quoi que ce soit, je m'étais éloignée prenant le chemin que l'homme venait de prendre. Il était hors de question qu'après ça, je laisse un pareil enfoiré tranquille, il devait payer.   



Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Premier événement : Chaos à Gotham   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier événement : Chaos à Gotham
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» premier combat du tournois . 2 contre 2
» Premier pas dans l'éclairage :D
» [2000] Chaos V8 première liste
» [Question] La Dispersion Des Primarques (Le Premier Hérétique)
» Conseils pour achat d'un premier appareil photo

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
dawn of justice :: les différentes villes :: gotham city-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: