AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

merci de privilégier les personnages dc comics & les scénarios I love you

n'hésitez pas à venir nous rejoindre sur discord par ici
venez nombreux



Partagez | 
 

 Ain't no Rest for the Wicked

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Kala Avasti

avatar

› TEXTOS ENVOYÉS : 5 › DATE D'INSCRIPTION : 25/11/2018 › PSEUDONYME : Sherly › CÉLÉBRITÉ : Michelle Rodriguez › CRÉDITS : Google

› NOM DE CODE : ... › ÂGE DU PERSONNAGE : 32 › HUMEUR DU MOMENT : Bienveillante › VILLE D'ORIGINE : Métropolis › SITUATION PROFESSIONELLE : Ancienne spécialiste de biologie évolutive travaille à présent en police scientifique à Los Angeles

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : Kala possède un esprit scientifique qui va de fait analyser les choses et les personnes. De ses analyses Son instruction à l’académie de police elle lui a appris à se protéger des fusillades et pouvoir répliquer à l’arme à feu. Pour l’instant elle ne sait manier que les armes de poing et le fusil de chasse de sa tante Rosita. Mais elle ne perd pas espoir que sa demande de formation aux armes lointaines soit acceptée. Ensuite dans un coté plus personnel elle sait forcer une serrure avec une épingle à cheveux et démarrer des voitures sans en avoir les clés ou même qu’il s’agisse de la sienne.
[url=#]PRÉSENTATION[/url] - [url=#]LIENS[/url] - [url=#]TOPICS[/url]



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Ain't no Rest for the Wicked    Ven 7 Déc - 14:44

Les yeux brillants et les cheveux au vent Kala s’avançait sans peur vers sa destination, pas qu’il y ai eu matière à avoir peur. Le quartier n’était pas spécialement mal famé, en plus l’hispanique n’était pas de celles qui prenaient peur pour pas grand-chose un peu de deal et quelques bagarres de gens beurrés comme des petits Lu. Vraiment pas de quoi avoir peur. D’un pas déterminé, parce qu’il fallait en avoir pour la suite, la brune avançait vers sa cible.

Le Lux.

C’était le matin, une de ces heures qui ne correspondent ni un « after » ou un « before » dans lesquelles les gens normaux étaient au travail sur le chemin ou en revenaient et sa cible devait dormir sauf qu’elle n’avait très probablement pas travaillé. Au sens que la majorité des gens voyaient le mot néanmoins. Habillée chaudement pour la saison, novembre, Kala était emmitouflée dans un manteau et une écharpe pour son cou mais le reste de sa tenue si on omettait les bottines était plutôt passe partout.

Sur le parvis la brune salua chaleureusement le videur puis l’équipe de nettoyage a l’intérieur qui mériterai une médaille et se dirigea vers l’ascenseur du patron. Le tenancier de l’établissement était extravagant, beau et avait pour hobby de travailler en tant que consultant civil. Le pire c’était ses résultats d’évaluation …meilleurs que certains vétérans du commissariat. Ce qui en faisait jaser certains.

Il avait de bons résultats, c’était un fait indéniable mais pour le faire sortir du lit le matin il n’y avait eu qu’un exercice incendie une intervention du SWAT et elle qui était parvenue en moins d’une demie heure en plus sans l’avoir grognon pour toute la journée.

Dans l’ascenseur armée d’un triple expresso et d’un chocolat double chantilly cannelle caramel pour elle, Kala était confiante. Tout ce passerait bien, Lucifer serait fantasque mais pas ingérable il viendrai travailler gentiment peut être en faisant une ou deux allusions plus ou moins graveleuses qui l’inclurai mais guère plus.

Et puis il l’a conduirai au commissariat.

Avoir une tripotée de frères avait eu pour effet de lui faire connaitre les voitures et lui faire développer un petit faible pour les corvettes…et une corvette noire de 1961 biplace absolument splendide tenait une place de choix dans ses favoris. Etrangement Lucifer Morningstar se trouvait en possession d’un tel bijou…

Après tout il n’y avait rien de mal à se faire conduire, non ?
Dans l’appartement qui chapeautait tout l’immeuble et qui se trouvait être celui où dormait sa cible, la brune entra a pas de loup. Elle posa gentiment le triple expresso sur le piano en plein milieu puis éteignit la climatisation réversible et ouvrit les larges baies vitrées. En premier il y eu un gémissement endormi suivi d’un grognement d’un bruissement de draps (au son du dit bruissement c’était du satin) et enfin d’un murmure. Lucifer avait le lit rempli de pas moins de trois inconnus …une petite nuit pour le propriétaire du club. Mais Kala fini son réveil par l’ouverture des volets électriques ce qui fini entre la lumière soudaine et le froid de réveiller les occupants de la chambre. L’hispanique fit donc le choix de se révéler en même temps que ses derniers forfaits.

- Bien le bonjour Monsieur Morningstar, vous êtes attendus au commissariat.

Na sachant trop si sa cible allait etre de bonne humeur ou un peu grognon, elle avança tres vite en guise de cadeau de bonne volonté.

- Je vous ai apporté un triple expresso, il vous attends sur le piano…et je vous attends la bas.
Et puis parce que toute la situation était drole, un peu comme une mère qui viendrait reveiller son enfant récalcitrant elle se permis d’ajouter.

- Au cas ou j’ai les telecommades des volets et de la climatisation , vous ne pouvez rien contre moi …    

Et quitta la pièce en gloussant.
Revenir en haut Aller en bas

Lucifer Morningstar
⛧ The Devil ⛧

avatar

› DOUBLON/S : non › TEXTOS ENVOYÉS : 418 › DATE D'INSCRIPTION : 14/10/2018 › PSEUDONYME : ZipZeb › CÉLÉBRITÉ : Tom Ellis › CRÉDITS : google

› NOM DE CODE : Lucifer Morningstar › ÂGE DU PERSONNAGE : 38 ans d'apparence › HUMEUR DU MOMENT : Jovial › VILLE D'ORIGINE : La cité d'argent › SITUATION PROFESSIONELLE : Propriétaire du piano- bar le Lux

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : - Omnipotence (ou volonté divine) :
- Modification, transformation, absorption de la réalité, du temps, de l’énergie et de la matière (ne pouvant cependant pas créer à partir de rien)

- Immortalité absolue
- Invulnérabilité
- Régénération
- vol (grâce à ses ailes d’ange)§
- Endurance divine (peut vivre sans manger, boire ou dormir)
- Force divine (assez fort pour envoyer quelqu’un en orbite)
- Vitesse divine (il aura fait le tour de la planète avant même que son image quitte votre œil)
- Sang acide
- Cri dévastateur
- Télépathie
- Multi langue (ainsi que de pouvoir comprendre et parler aux animaux)
- Pouvoir de persuasion ( peut vous faire avouer votre désir le plus secret)
- Métamorphose (peut prendre plusieurs formes dont celle appelée « visage du diable »
- Télékinésie
- Magie divine (lance des sorts par sa simple volonté / pensée)
- Manipulation de l’âme (s’il tue une personne (surnaturel ou non) il peut choisir la destination de l’âme.)
- Projection d’énergie (en tout genre)

- Création, absorption et manipulation de feu sacré de façon illimité (flammes uniques de puissance comparable à celle d’une étoile, pouvant tout détruire ou presque)
- Projection du feu sacré sous différentes formes
- Incinération quasi instantanée
- Création de portails dimensionnels (pour se téléporter, pour invoquer des créatures de l’enfer ou les renvoyer en enfer)

Capacités :

- Intelligence de niveau génie
- Volonté divine indomptable
- Manipulateur
- Spécialiste de l’Occultisme
- Épéiste et escrimeur émérite





Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ain't no Rest for the Wicked    Dim 9 Déc - 18:49



Ain't no Rest for the Wicked feat. Kala Avasti


Plus tôt dans la nuit …

Le Lux n’avait pas du tout fait de promo ni de soirée à thème, encore moins de réduction sur les tarifs pour la gente féminine comme parfois ça se faisait et pourtant il était plein à craquer, et ce depuis déjà vingt-trois heures. Le Dj résident y jouait un mélange de musique Pop et rock pour faire danser tout ce beau monde. La clientèle n’était pas faite du gratin de Los Angeles, ça serait pour le lendemain voir pour le sur lendemain, ce soir-là il y avait surtout des étudiants. Le genre de soirée que le patron appréciait tout particulièrement, car les jeunes savaient souvent mieux s’amuser que les vieux. L’alcool coulait à flots, la drogue passait sous les tables, les mecs étaient en recherche de proies à ramener chez eux, les filles étaient venues pour s’éclater et rigoler. Sur les podiums des danseuses et danseurs en petites tenues faisaient monter la température, régalant tout le monde peu importe le genre. Les serveuses et serveurs s’affairaient, eux avaient beaucoup de travail, mais ils savaient très bien gérer ce genre de situation.

Pour finir le maître des lieux, Lucifer Morningstar lui-même, était assis sur une banquette entouré d’un groupe d’étudiants, filles et garçons mélangés le regardant engloutir une série de shot de tequila sous les yeux rouges et le regard alcoolisé d’un jeune homme qui avait eu la malheureuse idée de le défier à un jeu à boire. Après avoir avalé le quinzième shot, le diable fit tomber une goutte du liquide alcoolisé dans le décolleté d’une des étudiantes, venant la chercher immédiatement avec sa langue avant d’être applaudi par ses spectatrices et spectateurs.

La fête à battu son plein ainsi pendant encore trois bonnes heures avant que le patron s’éclipse de la soirée, emmenant dans son sillage deux étudiantes, plus que tremper par les exploits de leur hôte, ainsi qu’un étudiant curieux de vivre de nouvelles expériences. Pour ses trois là, la nuit s’est fini dans le lit de Lucifer, accompagné d’une ou deux bouteilles de champagne, de poudre blanche, le tout dans une ambiance des plus érotique et sexuelle.

Au petit matin …

Dans le penthouse du diable tout était calme, à peine un ou deux petits ronflements étaient perceptibles. Les bouteilles traînaient au pied du lit, un sachet de poudre ouvert était posé sur une table de nuit à côté d’un dessous de verre en plastique et de deux pailles, elles aussi en plastique. Ça sentait la sensualité, la sueur, le caoutchouc des préservatifs et le lubrifiant. Dans son lit Lucifer dormait paisiblement, une fille dans l’intérieur de son bras gauche, sa main droite sur le sein d’une autre fille, elle-même ayant sa main posée sur le fessier du jeune homme.

Un vent frais se fit sentir sur la peau de chacun, réveillant en premier le propriétaire des lieux qui gémit et grogna. Ses yeux n’était pas encore ouvert qu’il se demandait déjà qui été l’écervelé qui osait ouvrir ses baies vitrées. Il bougea dans le lit retirant la belle blonde qu’il avait au creux du bras pour tirer vers lui le drap rouge sang en satin afin de se couvrir murmurant un «pitié » de désolation. Ce fut ensuite autour des volets électriques de la chambre de s’ouvrir, laissant rentrer la lumière du jour dans la pièce. Alors que les paupières du diable étaient inondées de l’éclairage du soleil, une voix se fit entendre dans la pièce. Il reconnut immédiatement celle de Kala Avasti sa collègue avant même qu’elle lui dise qu’il était attendu au commissariat. Elle enchaîna en lui disait qu’elle lui avait apporté un café comme il l’aimait, mais qu’il l’attendait sur le piano tout comme elle. Il ronchonna, grogna puis se couvrit le visage avec son drap de satin tel un enfant qui n’avait aucune envie de se lever pour aller à l’école. Sauf que ledit enfant n’est autre que le diable et un consultant estimé de la police de Los Angeles. Ses partenaires nocturnes se réveillèrent à son tour, émergeant tous sourire de la nuit qu’elles/ils avaient passée. Sa collègue finit par lui dire qu’elle avait les télécommandes et qu’il ne pouvait rien contre elle, gloussant ensuite avant de quitter la pièce.

Il s’était fait avoir, piéger dans son propre lit, dans son propre appartement par sa jeune et jolie collègue. Sortant la tête de sous le drap il demanda très gentiment aux deux filles et au garçon, tout majeur cela va de soi :

- Jeunes gens c’était fort sympathique, mais je vous prierais de bien vouloir quitter mon lit et ma demeure, l’agent Avasti ne quittera pas les lieux avant que je sois levé et elle est très déterminé dans l’accomplissement de ses objectifs, je vous conseille donc de ne pas traîner. Les numéros de téléphone sont à noter à côté de l’ascenseur dans le livre d’or. Merci bien.

Une fois dit il retourna sous son drap essayant de trouver un peu de chaleur bien qu’il n’avait pas réellement froid. Il attendit patiemment que tous ce joli monde s’habille plus ou moins et quitte son penthouse. Il aurait pu, sans bouger, fermer les volets, les baies vitrées, rallumer la climatisation en la mettant sur chaud, mais il n’en fit rien. Au lieu de ça il se leva de son lit et se dirigea, dans le plus simple appareil, c’est-à-dire totalement nu, dans son salon. Il passa à côté de sa collègue d’un pas nonchalant, un très léger sourire en coin, la tête haute et le dos droit.

- Mademoiselle Avatsi .

Il prit la tasse de café et la coupelle en dessous plus remonta dans sa chambre tout en prenant une gorgée du breuvage. Il posa ensuite la tasse sur sa table de nuit, pris sa couette en contre bas du lit et se recoucha le sourie aux lèvres. Si elle le voulait, elle devrait aller le chercher.

________________________



Lucifer écrit en #cc0000

Revenir en haut Aller en bas
 
Ain't no Rest for the Wicked
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wicked Lovely Trilogy by Melissa Marr
» LE SANG DU ROCK (Tome 1) WICKED GAME de Jeri Smith-Ready
» [Melissa Marr]Wicked Lovely, tome 1 : Ne jamais tomber amoureuse
» Wicked Lovely de Melissa Marr
» [RESOLU] mon HD2 ne démarre plus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
dawn of justice ::  :: les autres villes :: los angeles :: lux :: penthouse de lucifer morningstar-
Sauter vers: