AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

merci de privilégier les personnages dc comics & les scénarios I love you

n'hésitez pas à venir nous rejoindre sur discord par ici
venez nombreux



NOUVEAU SUJETRÉPONDRE AU SUJET
 

 one day, i'm gonna hurt you. i promise. ☾ jason&harley

Aller en bas 
AuteurMessage
Jason P. Todd
ϟ the broken bird.
Jason P. Todd
› DOUBLON/S : eloise davey. kara zor-el. › TEXTOS ENVOYÉS : 265 › DATE D'INSCRIPTION : 28/01/2018 › PSEUDONYME : written in the stars/séléné. › CÉLÉBRITÉ : daddario. › CRÉDITS : @midnight blues {avatar} @tumblr {gifs} @sial (signa).

› NOM DE CODE : par delà gotham, on commence à le connaître sous le pseudonyme de red hood. › ÂGE DU PERSONNAGE : il a actuellement vingt-trois ans. si jeune et pourtant supportant déjà tant de souffrance. › HUMEUR DU MOMENT : massacrante. littéralement. › VILLE D'ORIGINE : né à gotham city, il ne l'a jamais quittée. › SITUATION PROFESSIONELLE : officiellement décédé, jason est revenu d'entre les morts pour accomplir sa vengeance.

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : maîtrise parfaite des meilleures techniques de combat. manie les armes à feu et blanches à la perfection. calculateur, observateur, fin détective, tacticien. faiblesses : son agressivité, son impulsivité, la mortalité.


MessageSujet: one day, i'm gonna hurt you. i promise. ☾ jason&harley   Jeu 29 Nov - 19:14


@Harleen Quinzel


Le but du Joker avait été d'utiliser Jason pour atteindre Batman. S'il y avait bien une chose que le brun s'imaginait, c'est que ça n'ait pas marché. En revanche, cela ne l'empêcha pas de mûrir une idée qui, il le pensait, n'allait certainement pas lui plaire. Comme Robin avait été le bras droit de Batman, Harley Quinn était celui du clown. Le prince du crime allait se retrouver confronter à la même situation à laquelle son Némésis a dû faire face par sa faute, et Jason imaginait déjà la réaction du Joker. Évidemment, le retrouver n'allait pas être de la tarte, tout simplement parce qu'il avait plus d'un tour dans son sac pour réussir à se planquer dans les coins les plus inattendus et reculés de Gotham City, ceux que l'on fréquentait presque jamais. De plus, il était rare qu'il se salisse les mains lui-même, et envoyait souvent plusieurs hommes ou Harley s'occuper de ce qu'il fallait s'occuper. Le bouche à oreille, comme on dit, ou plutôt un poing dans la figure et des menaces ont mené Jason d'homme en homme jusqu'à finalement retrouver l'arlequin si célèbre, une reine qu'on l'appelait. « Reine de rien du tout. » Grognait Jason entre ses dents, plus pour lui-même que pour quelqu'un d'autre. La nuit était tombée depuis plusieurs heures, et Dieu savait que lorsque le soleil se couchait pour laisser place aux ténèbres, les criminels de Gotham en profitaient pour sortir de leurs tanières. Harley Quinn et toute la squad aussi, visiblement. Une paire de jumelles lui permettait d'observer, de loin, perché en haut d'un immeuble, ce que faisait la demoiselle en compagnie de ses hommes de main. De ce qu'il pouvait voir, elle semblait donner un savon à un autre homme, assis sur une chaise, attaché, le visage déjà gonflé et tâché de sang. Si Harley était redoutable, on ne pouvait pas vraiment dire que c'était le cas des idiots qui suivaient le Joker et sa dulcinée partout où ils allaient. Jason rangea ses jumelles, et se déplaça discrètement jusqu'à la place où ils se trouvaient, faisant face aux dos des hommes, d'Harley Quinn, et de l'autre crétin. Ce dernier sembla d'ailleurs s'agiter à l'ombre qui se manifesta derrière tout le monde, alors que Jason commençait à les éliminer les uns après les autres, profitant de l'effet de surprise pour agir de manière rapide. Il mit à terre le dernier, et voilà qu'il fallait faire face à la blondinette. « Quinn. »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://stolenlullabyme.tumblr.com/
Arthur Curry
› TEXTOS ENVOYÉS : 34 › DATE D'INSCRIPTION : 07/10/2018 › PSEUDONYME : Adou › CÉLÉBRITÉ : Jason Momoa › CRÉDITS : Google image

› NOM DE CODE : Harley Quinn › ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans › HUMEUR DU MOMENT : Heureuse › VILLE D'ORIGINE : Gotham City › SITUATION PROFESSIONELLE : Ex-psychiatre

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : A venir...
[url=#]PRÉSENTATION[/url] - [url=#]LIENS[/url] - [url=#]TOPICS[/url]


MessageSujet: Re: one day, i'm gonna hurt you. i promise. ☾ jason&harley   Dim 13 Jan - 16:47

One Day, I'm Gonna Hurt You. I Promise.

Il y avait si longtemps que la ravissante Harley ne s’était pas confrontée à un ennemi voire même un danger. Pas depuis sa mission avec la Force Spéciale X créée par Amanda Waller contre l’Enchanteresse, à Midway City. Et le manque d’action agaçait pleinement l’ancienne internée de Belle Reve. La plupart du temps, elle ne sortait pas du Repaire que s’était procuré le Joker. Ses seules distractions étaient la gymnastique et la lecture dont elle prenait beaucoup moins plaisir à pratiquer ces activités. Elle avait besoin de s’occuper l’esprit. Tout ce qu’il lui restait à faire, c’était de s’installer devant la télévision et regarder les dernières Nouvelles. Et par chance, ce jour-là, elle tomba sur une information des plus intéressantes.

Un sourire aux lèvres, elle éteignit la télévision, resta un long moment sans bouger, les bras croisés, l’air pensive. Soudainement, elle se mit à rire bêtement et à quitter le vieux canapé poussiéreux jusque dans la pièce d’à côté. Elle en sortit quelques minutes plus tard, toute transformée, de la tête aux pieds. Elle s’approcha d’un des hommes qui était probablement chargé de la surveiller et lui dit :

- Hé, toi, lui dit-elle en lui tapotant l’épaule, je veux que tu appelles tes larbins et que vous tous, vous m’accompagniez. J’en ai assez de rester cloîtrée ici toute la journée comme un vulgaire toutou à son maître ! Je suis une femme, après tout. J’ai besoin de me dégourdir les jambes. Regarde ça ! Elles se ramollisses avec le temps.

- Je… commença l’homme.

- Tais-toi un peu, répliqua la jeune femme en lui plaquant un doigt devant sa bouche. Ce sera notre petit secret. Et si l’un de vous le rapporte à mon poussin, je serai forcée de me fâcher, tu comprends ? Il serait regrettable d’en arriver au meurtre pour si peu de chose, tu ne crois pas ?

- Je... oui, c’est entendu, mademoiselle Quinn. Je vais leur dire de rappliquer, dans ce cas.

Il sortit son Talkie-Walkie et demanda à ses hommes de le rejoindre dans la maison. Et en quelques secondes à peine, un groupe d’hommes entra à l’intérieur. Harley, une mine joyeuse, leur fit un topo sur ce qui les attendait.

- Vous êtes mignons, mes chéris, leur dit-elle avec un grand sourire en leur faisant à tous un clin d’œil charmeur. Allez ! Maintenant suivez-moi et vous allez comprendre bien assez tôt ce que nous allons faire lors de cette belle nuit.

Elle tourna les talons et avança en direction de la porte d’entrée, puis du minuscule petite terrain et enfin la grande ruelle toute aussi miteuse que l’intérieur de la maison. Et pendant quelques minutes, le groupe mené par la jeune blonde marchait dans la nuit qui tombait sur Gotham.

- Sentez-moi cette odeur qui émane de cette ville gigantesque ! s’exclama Harley en écartant ses bras tout en sautillant. Mais avant tout, reprit-elle en se tournant face à eux, nous ne sommes là pas pour admirer les beaux Gratte-ciel, nous sommes là pour chasser. Attention ! Je parle d’une partie de chasse très importante à mes yeux. Les gars, vous allez m’aider à capturer Red Hood. Oui, vous avez tout compris, mes chéris. Nous allons capturer le partenaire de la Chauve-Souris. Lui et moi, nous avons une affaire à régler et pour cela, j’ai besoin de vos gros bras pour le choper… Bien sûr, je pourrai facilement m’en charger moi-même, mais maintenant que vous êtes là, ce serait dommage que vous perdiez de vue la reine du crime. De plus, je suis convaincue que je peux compter sur votre soutien pour cette mission purement improvisée… par moi.

Le chef de la horde hocha la tête, tandis que les autres attendirent patiemment les ordres. Au même moment, Harley leur fit instantanément un clin d’œil d’encouragement et se tourna de nouveau pour reprendre la route.

- Ça va être si excitant de faire affaire avec vous, les gars ! conclut-elle en sautillant comme une enfant dans la rue faiblement éclairée par les quelques réverbères en état de marche. Nous y sommes presque !

Les minutes avancèrent, et tandis qu’ils furent sur le point d’arriver au lieu propice, les hommes commencèrent à réagir quant aux actions de la jeune blonde.

- Chef, c’est d’une absurdité, lui murmura l’un d’eux. C’est une dégénérée infinie. C’est de la pure folie que de la suivre. Quand le Joker nous a recruté, il n’était pas question de la suivre, elle. Elle nous conduit à une mort certaine et je…

- Ferme-là et contente-toi d’avancer, lui répondit le chef de rang. Je sais très bien qu’elle est dangereuse et folle. Mais si nous ne la suivons pas dans sa folie, on mourra de ses mains ou de celles du Joker. J’ai une famille et je tiens à rester en vie pour voire grandir mes enfants. Alors, maintenant tu la boucles et tu avances.

- Il a raison, chef, répliqua un autre homme en se plaçant face à lui. Elle nous conduit à une mort certaine, voire pire. Elle tente de capturer Red Hood et si elle le trouve, c’est Batman qui nous trouvera et nous mettra dans un trou d’Arkham. Pour ma part, je préfère déserter plutôt que de suivre cette aliénée à la cervelle ramollie à sa…

Mais il reçut un coup sur la tempe et s’effondra sur le sol. Harley s’était retournée et avait entendu ses propos.

- Ça, c’est pas très gentil ! dit-elle en rangeant son arme dans son holster. Puis, elle s’adressa au chef. Je compte sur toi pour le porter et me le garder vivant. J’ai tellement besoin de distraction qu’il fera l’affaire. Attachez-le solidement ! Et cessez de traîner !

Plus aucun homme ne prononça un mot jusqu’à ce qu’ils parviennent à une grande place. Une chaise se trouvait non loin du petit groupe. Harley claqua des doigts et ordonna aux hommes de la récupérer et d’attacher l’homme toujours inconscient.

- Attachez-le bien comme il faut, mes mignons, leur ordonna t-elle calmement. Je veux m’amuser avec mon nouveau jouet en attendant que mon invité d’honneur ne se montre. Vous autres, occupez-vous et préparez-vous à chasser comme il se doit. Ce soir est un grand soir pour moi. Ah, te voilà enfin réveillé, mon mignon ! dit-elle à l’homme ligoter qui tentait de se libérer.

- Qu’est-ce que tu m’as fait, la tarée ? lui dit-il avec mépris.

- Tu me fais terriblement mal à me parler de la sorte, chéri, lui expliqua t-elle en lui caressant le visage. Tu vois, moi, j’étais en train de fêter quelque chose quand toi, soudainement, tu as pris l’envie de dire des méchancetés à mon sujet.

Elle se posa sur ses genoux, se cambra sur lui et passa sa langue sur sa joue, puis lui susurra à l’oreille :

- Je me demande maintenant, comment je vais pouvoir me venger sans te tuer, mon mignon, ajouta t-elle avant d’imiter une chatte sortant ses griffes. Puis elle se dégagea de lui et se mit à rire fortement.

- Putain, mais t’es complètement cinglée ma pauvre. Va t’faire soigner !

Harley arrêta de rire et son regard changea. Elle plongea sa main à l’intérieur de sa veste et en sortit un couteau à grande lame. L’homme écarquilla des yeux et tenta de se libérer. Il regarda ses compagnons qui ne réagirent pas et tenta de convaincre la blonde de ne pas le tuer. Mais Harley ne dit plus un mot et se laissa emporter par un rire sarcastique et s’approcha de lui pour lui infliger une égratignure sur le visage, au niveau de la lèvre avant d’arracher sa veste noire et lui infliger une autre entaille sur le côté droit de son buste. L’homme se mit à crier, tandis que la jeune femme rit de plus belles à chaque éraflure qu’elle lui créait.

Soudainement, elle un bruit sourd força la blonde à s'arrêter. Elle sourit en entendant les hommes se faire attaquer par l'homme qu'elle attendant avec grande patience. Elle donna à son prisonnier un baiser volé, puis pointa son arme en direction de son front et appuya sur la gâchette et donna un coup de pied sur le torse pour renverser la chaise et le cadavre sur le sol. Puis, elle entendit une voix reconnaissable l'appeler par son nom. Elle sourit et resta, puis tourna légèrement la tête sur le côté.

- Il y avait si longtemps que je ne t'avais pas vu, mon agneau, s'amusait-elle.

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
one day, i'm gonna hurt you. i promise. ☾ jason&harley
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ore, Twin tails ni Narimasu (Gonna be the Twin-Tails!!)
» Chansons dans les films jeunesse
» MEÏAN
» Les textes de chansons qui vous ont marqués!
» Quel est votre Rochester préféré ?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
dawn of justice :: pause café :: archives :: aventures déchues-
NOUVEAU SUJETRÉPONDRE AU SUJETSauter vers: