AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

merci de privilégier les personnages dc comics & les scénarios I love you

n'hésitez pas à venir nous rejoindre sur discord par ici
venez nombreux



Partagez | 
 

 (Alice) Life is too speed !

Aller en bas 

Lilith Clay

Lilith Clay


› TEXTOS ENVOYÉS : 51 › DATE D'INSCRIPTION : 04/10/2018 › PSEUDONYME : Omen › CÉLÉBRITÉ : Karen Gillan › CRÉDITS : Shiya

› NOM DE CODE : Omen › ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans › HUMEUR DU MOMENT : Calme › VILLE D'ORIGINE : Philadelphie › SITUATION PROFESSIONELLE : A définir

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : Je suis capable de lire dans les pensées, je suis donc une télépathe. Mais cela va plus loin. Je peux modifier les pensées : effacer des souvenirs ou en créer de nouveaux et contrôler l'esprit des gens. Je peux également créer des liens psychiques entre des esprits pour permettre une communication télépathique entre deux personnes n'ayant pas cette capacité. Je peux prédire l'avenir sur une courte période par le biais de prémonitions. Je peux également me téléporter, même si pour le moment, le côté random de la chose est un peu dangereux.
PRÉSENTATION - LIENS - [url=#]TOPICS[/url]



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: (Alice) Life is too speed !   Mar 27 Nov - 23:25


Life is too speed
Ma deuxième journée de formation vient de s’achever et j’ai profité d’un peu de temps libre pour aller visiter la ville. Passant d’un esprit à l’autre, j’avance dans les rues pendant que ma collègue, elle, est allée rejoindre l’une de ses amies dans un bar quelconque. J’avoue ne pas raffoler de ces endroits. Trop de bruits intérieurs et extérieurs. C’est avec un certain soulagement que j’ai réussi à esquiver le rendez-vous pour m’éviter une trop grande sollicitation et pouvoir profiter pleinement du grand air, bien qu’il soit un peu frais en cette saison. Central city est une ville que je ne connaissais pas et je suis plutôt curieuse de la découvrir. Je n’entre pas spécifiquement dans un endroit ou dans un autre non, je préfère rester là à flâner dans les rues. Découvrir les rues d’habitations, les rues piétonnes et les rues de circulations bordées de boutiques en tous genres. Allant d’un esprit à l’autre pour observer les lieux, reconstruire une vision globale du passage et découvrir les détails j’essaie de ne pas trop prêter attention à ce que je croise dans les esprits des gens. De ne pas écouter les pensées ou les émotions, de ne pas voler de souvenirs. Je n’emprunte qu’un sens avant d’aller dans l’esprit suivant me servant de leurs yeux pour avancer et découvrir leur ville. Et s’il m’arrive encore de me sentir coupable de le faire, je me rappelle que si j’en suis là c’est pour avoir voulu aider des innocents comme eux, à Los Angeles. Je me rappelle aussi que rester dans le noir m’oppresse et me rend vulnérable.

Installée dans un parc, j’observe les lieux. Les arbres, les buissons, les parterres de fleurs et les gens qui passent, détaillant les visages folâtrant d’un esprit à l’autre. La situation n’est certes pas idéale, mais j’en suis sûre à présent elle ne durera pas. Ma rencontre avec Cassie semble avoir été la première pierre d’un plus vaste projet. Peu avant le réveil, j’ai eu une vision. Parfois nocturnes, parfois diurnes, j’ai encore beaucoup de mal à me servir consciemment de cette capacité. Les visions vont et viennent et ma préscience est relativement instable. Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu de flash. Mais celui-là m’est arrivé du futur. Un futur dans lequel je me suis vue, voyante à nouveau, au milieu d’un groupe de gens comme moi dotée de super-héros tous réunis dans un même groupe. Une sorte de Justice League. A plus petite échelle. Comme une formation pour super-héros. Un groupe apprenant encore à faire le bien. Et nous étions tous animés des mêmes intentions : servir et protéger. Je n’ai pas pu les voir clairement à l’exception d’un, dont j’ai pu entrevoir une apparence et un lieu. Et j’espère vraiment pouvoir le croiser ici à Central city avant de reprendre l’avion. Voilà mon projet pour ma pause repas de demain. Il semblerait que ma fenêtre d’action soit restreinte tant sa rapidité est élevée. Etonnante. Une brise glisse sur mon visage et je ferme les yeux profitant de sa douceur tout en laissant mes mèches de cheveux aller et venir en suivant le sens du vent avant de finalement me lever à nouveau pour reprendre mes explorations.

C’est comme ça que je me retrouve dans l’une des nombreuses rues de la ville, occupée à observer – enfin à faire semblant – la façade d’une maison de style ancien. Mais en sondant la rue par le regard d’une autre personne, j’aperçois un cycliste qui remonte la rue sur le trottoir en allant très vite. Alors je m’approche d’une jeune femme et je l’attrape par le bras pour la tirer vers moi pile au moment où le gamin aurait dû la heurter avec son bolide. Il nos insulte copieusement au passage et je grimace tout en disant à la jeune femme qui je viens de sauver : « Désolée… Je ne voulais pas vous faire peur ou vous déranger mais je crois qu’il vous aurait vraiment percuté cet idiot… ». Je sonde la jeune femme grâce aux yeux des passants qui nous observent et je peux ainsi diriger mon regard vers son visage tout en la relâchant. Je demande : « Tout va bien ? ». J’espère qu’il ne l’a pas touchée…
code by EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas

Alice Redfield

Alice Redfield


› TEXTOS ENVOYÉS : 34 › DATE D'INSCRIPTION : 08/10/2018 › PSEUDONYME : Alice › CÉLÉBRITÉ : Emma Watson › CRÉDITS : Never utopia

› NOM DE CODE : Lilith Arkham › ÂGE DU PERSONNAGE : 19ans › HUMEUR DU MOMENT : tristesse › VILLE D'ORIGINE : Central City › SITUATION PROFESSIONELLE : Etudiante

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : Tu es différente des êtres humains classique, tu le sais n’est-ce pas ? Tu as des capacités, avant d’avoir des pouvoirs, il ne faut pas l’oublier. Tu te bats bien au corps à corps, c’est sûrement le fait de tes années de pratique dans de nombreux dojo en cherchant un style qui te convient. Tu maîtrises aussi l’art de manier un katana, dû au fait que tu as fait des années de kendo dès que tu as su marcher. C’est pour ça que tu manies cette lame avec dextérité et que tu n’hésitera pas à trancher ceux qui te dérangent.

Pourtant, on doit aussi parler de ce pouvoir que tu détestes, ce qui te rend si spéciale. Ce pouvoir qui t’a fait peur la première fois qu’il est apparu. Des flammes qui ont émané de tes mains, elle ne te brûlaient pas. C’était toi, c’était ton pouvoir, ta malédiction. Tu avais le pouvoir du feu, bien que tu ne le maîtrise pas entièrement. Tu arrives pour l’instant à faire émaner des flammes de ta main, et lancer des boules de feu. Dès que ça arrives à tes bras tu prends peur et tes flammes s’éteignent.

Tu le découvriras un jour, mais tes pouvoirs sont magiques, tu es une sorcière élémentaire de feu et tu pourras peut être manipuler de grande force un jour, si ce don ne te consumes pas avant.

[url=#]PRÉSENTATION[/url] - [url=#]LIENS[/url] - [url=#]TOPICS[/url]



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (Alice) Life is too speed !   Jeu 29 Nov - 11:16

Thérèsa : Central City

Tu te réveilles dans un grand lit, seule et froid. Ce n’est pas le lit dont tu as l’habitude, tu t’en rends tout de suite au touché. Ce ne sont pas les draps que tu utilises … ceux-ci sont plus … luxueux … Tu te demandes comment tu es arrivée là, mais au fond tu t’en doutes. Cela ne pouvait être qu’une autre personnalité qui a pris le contrôle. Sûrement Lilith, elle avait tendance à avoir l’argent qui brûle les doigts quand elle en a trop. Tu allais devoir te repérer dans un environnement inconnu, mais ce n’était pas trop difficile. Tu pouvais sentir ces choses-là, ce n’est pas parce que tu as perdu la vue que tu n’arrivais pas à savoir ce qui t’entourait. A vrai dire, tu voyais … différemment. Tu te redresses dans ton lit et tu commences à prendre une grande inspiration. Tu commences à sentir ton environnement, à l’odeur, tu sens que tu es dans un grand endroit, luxueux et qui laisse de l’espace et le mobilier respirer. Un endroit où il est facile de circuler. Tu passes ta main sur la table de nuit et tu commences par en dessiner les contours avec tes doigts. Tu tapotes un peu dessus avec ton doigt pour voir le son qui s’en dégage. Tu commences à te faire une image mentale de la partie de la chambre où tu te trouves. Tu sens les flux d’énergie qui circule en ces lieux et tu finis par te lever. Tes pieds se posent sur le sol et tu commences à caresser doucement le sol du bout de tes doigts de pieds. Scrutant lentement la surface. Le sol ici semble plus usé que les autres. Certainement à cause du fait que les précédents clients se lever toujours ici. Tu choisis donc de te décaler un peu avant de te lever. Tu sens l’odeur de la cire, sûrement des bougies, tu tends doucement ta main en direction des bougies et des petites flammes apparaissent à leur sommet. Tu sens leur chaleur se diffuser dans la pièce, créant une sorte de carte des objets qui s’y trouve. C’est plus facile pour toi de te déplacer, tu te rends alors vers la zone la plus humide de la chambre. Te doutant que c’est la salle de bain. Tu ôtes alors ton pyjama et tu te glisses sous la douche. Tu fais couler l’eau et tu en profites pour finir de te réveiller. En sortant tu prends la serviette et tu t’enroules dedans. La chaleur provoquée par la douche te permet de déterminer les parties manquantes de ta chambre. Tu commences donc à te diriger vers ta valise et tu l’ouvres. Tu touches un moment des vêtements avant de choisir. Tu t’habilles et tu mets des lunettes de soleil, afin de masquer ta cécité. Une fois prête, tu mets tes chaussures et tu sors. Tu tapotes le mur afin d’analyser le couloir de l’hôtel. Tu avances lentement, suivant les odeurs et les flux d’énergie que tu ressens dans l’air afin de retrouver la sortie. Te voilà désormais dehors, dans les rues de Central City. Cela ne fait aucun doute, tu le ressens à toute son énergie. Le brouhaha extérieur te permet de te localiser avec précision. Tu commences donc à avancer dans les rues, à la recherche d’un peu de tranquillité. Peut-être que tu pourrais installer un stand de diseuse de bonne aventure, mais tu ne maitrises pas assez la magie pour essayer de percevoir l’avenir. Tu te sers surtout des flux magiques que tu ressens pour essayer de voir ce que les voyants ne voient pas. Tu continues ton chemin pensive, quand quelqu’un saisit ton bras et te tire, évitant ainsi que tu te fasses percuter par un vélo. Tu entends tes lunettes de soleil percuté le sol. Tes yeux blancs se posent sur l’inconnus, tu vois en elle une forte énergie. Ce n’est pas de la magie, mais c’est autre chose elle est différente. Tu te penches et tu ramasses tes lunettes en tâtonnant un peu sur le sol avant de les remettre et tu te redresse en souriant.

- Oui je vais bien, grâce à vous ! Malheureusement, les gens ne font pas attention, quand bien même ils sont dotés de la vue. En tout cas merci de m’avoir sauvé ! Laissez-moi vous offrir un café pour vous remercier ! Et ne refuser pas par politesse ! J’insiste ! Je connais un endroit calme, vous ne semblez pas aimez le monde. Je peux le sentir !
Revenir en haut Aller en bas

Lilith Clay

Lilith Clay


› TEXTOS ENVOYÉS : 51 › DATE D'INSCRIPTION : 04/10/2018 › PSEUDONYME : Omen › CÉLÉBRITÉ : Karen Gillan › CRÉDITS : Shiya

› NOM DE CODE : Omen › ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans › HUMEUR DU MOMENT : Calme › VILLE D'ORIGINE : Philadelphie › SITUATION PROFESSIONELLE : A définir

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : Je suis capable de lire dans les pensées, je suis donc une télépathe. Mais cela va plus loin. Je peux modifier les pensées : effacer des souvenirs ou en créer de nouveaux et contrôler l'esprit des gens. Je peux également créer des liens psychiques entre des esprits pour permettre une communication télépathique entre deux personnes n'ayant pas cette capacité. Je peux prédire l'avenir sur une courte période par le biais de prémonitions. Je peux également me téléporter, même si pour le moment, le côté random de la chose est un peu dangereux.
PRÉSENTATION - LIENS - [url=#]TOPICS[/url]



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (Alice) Life is too speed !   Jeu 27 Déc - 14:53


Life is too speed
Sauver une femme d’un cycliste fou, c’est fait. J’adore aider les autres, il n’y a pas de doutes. Et même si parfois, les gens m’irritent et me rendent un peu folle, je ne changerais cet amour que j’ai pour l’humain. Particulièrement face à des gens en difficultés. C’est pour ça que je travaille dans le social. Pour ça que je suis capable de faire des heures supplémentaires sans jamais me plaindre : parce que j’adore ce que je fais. Et si je n’étais pas mise en difficulté par ma nouvelle cécité, je ferais probablement déjà partie de plusieurs associations New Yorkaise. Et maintenant que je sais que ma cécité ne durera pas, et que j’ai de nouveaux objectifs, je pense que je n’aurais pas nécessairement le temps de m’investir dans des associations. Il me faudrait plutôt un costume. Et un nom. Omen. C’est celui que j’ai entendu. Quant aux couleurs, il semblerait que cela soit du vert. Des bottes vertes, une dominante noire avec des bandes vertes. Une cape ressemblant plus à un poncho qu’à une cape et le bas du visage dissimulé derrière un masque vert. Je souris un peu à cette idée. Une équipe soudée, et beaucoup de bonnes ondes. Je n’ai qu’une hâte : mettre la première pierre à cet édifice.

Mais là, je dois d’abord m’occuper de cette fille. Mon premier acte héroïque ? Probablement. Je souris un peu quand elle commence à parler. Je vais toujours d’un esprit à l’autre pour me forger une image d’elle. Mon esprit n’a plus aucune difficulté à assembler les différents fragments d’images pour en forger une complète. Je l’écoute et sourit un peu en disant : « Ce n’est rien, c’est normal, vraiment. C’est vraiment gentil de proposer… » et comme j’ai du temps devant moi, je peux accepter sans problème donc je lui dis : « J’accepte avec plaisir ! ». Je lui adresse un sourire. Par contre, j’ai du mal à comprendre pourquoi elle me dit que je n’aime pas le monde. Je suis plus à l’aise au milieu de la foule maintenant que jamais auparavant. Moi qui pouvais un peu éviter la foule quand je ne contrôlais pas mes pouvoirs, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Quant aux gens, si je ne les aimais pas, je ne serais pas assistante sociale, n’est-ce pas ? Je penche un peu la tête me demandant bien ce qu’elle peut sentir et ce que moi, je peux renvoyer à cette fille. Alors je dis : « Un coin tranquille ne fait jamais de mal. Mais le monde ne me dérange pas, au contraire ». Tête toujours un peu penchée, sourcils froncés, j’ai toujours du mal à comprendre. Mais bon, cela ne m’empêche pas de la suivre quand elle m’entraîne pour m’amener à son endroit tranquille. J’espère qu’il y aurait quelques personnes présentes quand même que je puisse voir des choses. Pendant que nous marchons, je lui dis : « Au fait, je m’appelle Lilith ! ». A nouveau détendue et souriante, je verrais bien au fil de la conversation ce qui lui a laissé penser ça. Et je suis assez curieuse de savoir comment elle a pu le sentir. Même si je résiste à l’envie d’aller vérifier par moi-même.
code by EXORDIUM.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Alice Redfield

Alice Redfield


› TEXTOS ENVOYÉS : 34 › DATE D'INSCRIPTION : 08/10/2018 › PSEUDONYME : Alice › CÉLÉBRITÉ : Emma Watson › CRÉDITS : Never utopia

› NOM DE CODE : Lilith Arkham › ÂGE DU PERSONNAGE : 19ans › HUMEUR DU MOMENT : tristesse › VILLE D'ORIGINE : Central City › SITUATION PROFESSIONELLE : Etudiante

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : Tu es différente des êtres humains classique, tu le sais n’est-ce pas ? Tu as des capacités, avant d’avoir des pouvoirs, il ne faut pas l’oublier. Tu te bats bien au corps à corps, c’est sûrement le fait de tes années de pratique dans de nombreux dojo en cherchant un style qui te convient. Tu maîtrises aussi l’art de manier un katana, dû au fait que tu as fait des années de kendo dès que tu as su marcher. C’est pour ça que tu manies cette lame avec dextérité et que tu n’hésitera pas à trancher ceux qui te dérangent.

Pourtant, on doit aussi parler de ce pouvoir que tu détestes, ce qui te rend si spéciale. Ce pouvoir qui t’a fait peur la première fois qu’il est apparu. Des flammes qui ont émané de tes mains, elle ne te brûlaient pas. C’était toi, c’était ton pouvoir, ta malédiction. Tu avais le pouvoir du feu, bien que tu ne le maîtrise pas entièrement. Tu arrives pour l’instant à faire émaner des flammes de ta main, et lancer des boules de feu. Dès que ça arrives à tes bras tu prends peur et tes flammes s’éteignent.

Tu le découvriras un jour, mais tes pouvoirs sont magiques, tu es une sorcière élémentaire de feu et tu pourras peut être manipuler de grande force un jour, si ce don ne te consumes pas avant.

[url=#]PRÉSENTATION[/url] - [url=#]LIENS[/url] - [url=#]TOPICS[/url]



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (Alice) Life is too speed !   Mer 9 Jan - 10:56

Thérèsa : Central City

Tu n’arrives pas encore à comprendre tout ce qui se dégage de l’inconnue, tu ressens de grande chose en elle, mais tu n’arrives pas à déterminer si ça appartient au passé, au présent, ou au futur. C’est un peu un problème avec ta clairvoyance, tu n’arrives pas à savoir ce qui est vraiment important. Tu essayes de comprendre ce flot d’énergie qui entoure la jeune femme. Jusqu’à que tu remarques quelques chose, un détail assez frappant. Tu vois une partie de son énergie aller d’hôte en hôte, comme s’il elle s’en servait pour … voir … intéressant, un sourire se mit à élargir tes lèvres. Tu commençais à distinguer plus clairement quel genre de personne était Lilith. Tu sentais en elle une sorte d’âme héroïque. Tu voulais en apprendre plus sur elle, et puis ça sera l’occasion de développer un peu tout tes talents. Bien que tu doutes qu’Alice est vraiment besoin de toi, après tout, tu n’es que sa conscience, tournée vers un monde magique fermer aux autres. Tu ne maitrises pas les flammes comme les autres, tu vois juste ce que les autres ne voient pas. Tu aimerais bien la voir, tu te demandes si sa voix est en accord avec son physique. Cette question pourrait paraitre étrange, mais pourtant, tu as l’impression que ne pas voir nous pousses à s’imaginer des choses fausses. Tu continu de sourire à la jeune femme.

- Je suis contente que vous acceptiez ! Malheureusement, tout le monde ne pense pas comme vous, rare sont les gens qui voient avec leur cœur avant de voir avec leurs yeux. Perdre la vue m’a appris beaucoup de chose … et à voir bien plus qu’avec mes yeux … J’ai une question qui va vous paraitre peut-être un peu étrange Lilith, mais croyez-vous au destin ?

Tu commences à marcher en direction du café, tu évites les gens sur ta route comme si tu les voyais, malgré ta cécité, a vrai dire, tu te sers un peu du flux de la jeune femme, essayant de percevoir si tu pouvais suivre vraiment son énergie. Pour l’instant, tu n’en voyais que des traces, minimes et quasiment invisible. Une sorte de signature voguant de corps en corps.

- Moi, j’y crois. Je pense que tous nos actes nous mènent à certains évènements clés qui doivent avoir lieu. Je crois en une force supérieure, même si je réfute l’existence de Dieu … enfin c’est possible qu’il ait pu exister, mais qu’il a depuis longtemps décidé de nous laisser seul. Par contre, je pense que certaines choses sont écrites … par exemple notre rencontre … qui pourrait paraitre assez anodine, je pense que le destin nous a pensé à nous rencontrer … car on peut s’apporter des choses mutuellement.

Tu finis par pousser une porte d’un petit café, il y avait très peu de client, peut être cinq. Tu te diriges d’un pas décidé vers une banquette. Tu t’installes et tes yeux se posent de nouveau sur la jeune femme devant toi. Bien sûr tu ne la vois pas réellement, mais tu sens sa présence.

- J’ai une autre question pour vous … pourquoi n’acceptez-vous pas votre propre cécité ?
Revenir en haut Aller en bas

Lilith Clay

Lilith Clay


› TEXTOS ENVOYÉS : 51 › DATE D'INSCRIPTION : 04/10/2018 › PSEUDONYME : Omen › CÉLÉBRITÉ : Karen Gillan › CRÉDITS : Shiya

› NOM DE CODE : Omen › ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans › HUMEUR DU MOMENT : Calme › VILLE D'ORIGINE : Philadelphie › SITUATION PROFESSIONELLE : A définir

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : Je suis capable de lire dans les pensées, je suis donc une télépathe. Mais cela va plus loin. Je peux modifier les pensées : effacer des souvenirs ou en créer de nouveaux et contrôler l'esprit des gens. Je peux également créer des liens psychiques entre des esprits pour permettre une communication télépathique entre deux personnes n'ayant pas cette capacité. Je peux prédire l'avenir sur une courte période par le biais de prémonitions. Je peux également me téléporter, même si pour le moment, le côté random de la chose est un peu dangereux.
PRÉSENTATION - LIENS - [url=#]TOPICS[/url]



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (Alice) Life is too speed !   Mer 6 Fév - 22:08


Life is too speed
Alors que nous sommes toujours sur le trottoir, après que j'ai réussi à l'empêcher de se faire percuter par un cycliste, elle me propose d'aller boire un café. J'accepte. Elle recommence à parler alors je l'écoute. L'image que j'ai d'elle est assez nette à présent. Elle est très belle avec ses cheveux châtains et son sourire. Sa peau est pâle, mais j'y décèle quelques taches brunes, qui pourraient s'apparenter à des tâches de rousseurs qui se retrouvent sur quelques filles aux cheveux châtains. Probablement parce qu'ils pourraient être plus auburn que châtains après un bain de soleil assez long. Lorsqu'elle me dit que perdre la vue lui a permis d'apprendre beaucoup de choses, je redresse un peu le visage en fronçant les sourcils. Elle est aveugle ? Vraiment ? Quelle était la probabilité que cela n'arrive ? Je suis un peu abasourdie mais je ne dis rien. Je ne remarque pas de canne, rien qui puisse en apparence l'aider à se déplacer, alors bien sûr, je me demande comment elle fait. En journée, je me sers du regard des autres mais dans l'intimité de ma solitude, je ne peux m'orienter sans aide : mes mains sont alors utilisées pour m'éviter de heurter des objets, ce qui ne s'avère pas toujours être une bonne solution. Je lui dis : « Oh... » et me trouve bien bête quand je ne sais pas quoi dire de plus. Elle voit bien plus qu'avec ses yeux. J'imagine qu'elle veut dire qu'elle est plus à l'écoute. Plus attentive à ce qui l'entoure. Avec tout son corps du coup. Ou alors c'est une méta-humaine, comme moi. Elle me demande ensuite si je crois au destin. Je commence par dire : « Je vois... Mais cela ne doit pas être facile tous les jours... ». Il faut bien faire semblant, n'est-ce pas ? Je rajoute : « Le destin... A vrai dire, je n'en sais rien... Je le trouve parfois bien cruel, alors j'imagine que je veux croire que j'ai encore un peu de libre arbitre ». Le destin. Dieu. L'esprit de la terre. Peu importe la croyance, je trouve que vu les horreurs qui se trament dans le monde, je préfère me dire qu'il n'y a rien de plus que l'homme. Même si mon esprit s'est élargi à mesure que les aliens arrivaient sur Terre. Nous marchons maintenant dans la rue. Je me sers des yeux des autres sans jamais m'attarder, légère comme une plume dans un esprit inconnu que je n'écoute pas au milieu d'une marée d'esprit grouillant de pensées trop troubles pour que je puisse les distinguer sans me concentrer.

Elle reprend la parole pour poursuivre son idée. Je ne dis rien, un peu songeuse. Je ne suis pas sûre de croire à ce genre de chose. Même si parfois, il faut bien l'avouer les coïncidences sont assez étonnantes et difficile à croire. Mais le destin ? Quelle espèce de force pourrait-il être ? Je ne sais pas. Elle-même réfute l'existence de dieu mais croire en l'existence d'un fil qui nous relie les uns aux autres sans même que nous puissions le voir ou l'influencer. Il se tend, s'emmêle, se démêle et jamais ne se brise. Pourtant, le fil qui se tend entre nous ne peut pas être là depuis ma naissance. Je ne suis pas née aveugle. Et j'aurais très bien pu choisir une autre ville, affronter un autre méta-humain et ne jamais perdre la vue. Difficile à croire. Il y a un million de choses qui auraient pu m'arriver. Un million d'arbre de possibilités. Tout ça, c'est trop abstrait pour moi. Elle pousse la porte d'un café. Elle voit décidément bien trop pour une aveugle. La méfiance grandit en moi. Qui est-elle ? Quelles sont ses capacités ? Pourquoi était-elle là ? Pourquoi me parle-t-elle de notre rencontre ? Subitement, j'ai peur. Je me demande ce qu'elle veut. Et je dois avouer qu'après ma téléportation ratée d'hier, je ne peux m'empêcher de croire qu'elle est envoyée par les hommes qui travaillaient avec le comte vertigo. Ils m'ont vue, ils m'ont retrouvée et ont envoyé quelqu'un pour me tuer. En plein milieu d'un café. C'est étrange. Vraiment bizarre. Je sonde l'endroit. Il y a peu de monde, mais assez pour que je puisse la suivre jusqu'à une table. Elle s'installe et pose son regard sur moi. C'est bizarre. Est-elle vraiment aveugle ? Finalement, elle pose une autre question. Et là, la peur qui m'étreignait laisse place à de la terreur : comment peut-elle savoir ? Que me veux-t-elle ? Qu'est-ce qu'on fait là ? Je panique et parce que je panique, sans le vouloir, une onde mentale m'échappe. Elle la frappe de plein fouet, sonnant son esprit, elle et tous les autres clients du café. Merde. Merde. Je me lève et utilise la vision floue des clients encore un peu sous le coup de la douleur mentale ressentie pour me diriger vers la porte. Je panique. Dans la panique, je heurte une table, me faisant mal à la hanche. Mais je trouve finalement la poignée de la porte, à tâtons pour sortir. Une fois dehors, j'inspire l'air frais mais pollué de la ville, pour tenter de me calmer. Je dois partir. J'accroche un esprit pour visualiser la rue et m'apprête à m'en aller.
code by EXORDIUM.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: (Alice) Life is too speed !   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Alice) Life is too speed !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RESIDENT EVIL AFTERLIFE: ALICE
» [New] Outils O.S Speed
» [JEU] NEED FOR SPEED SHIFT : Un jeu de course à ne plus présenter [Payant]
» Unordinary Life
» Life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
dawn of justice :: le reste du monde :: les autres villes :: central city-
Sauter vers: