AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

merci de privilégier les personnages dc comics & les scénarios I love you

n'hésitez pas à venir nous rejoindre sur discord par ici
venez nombreux Hostage Situation at Keystone City  712990619



 

 Hostage Situation at Keystone City

Aller en bas 
AuteurMessage
Elijaah Twist
› DOUBLON/S : Nope › TEXTOS ENVOYÉS : 17 › DATE D'INSCRIPTION : 26/10/2018 › PSEUDONYME : Atlas › CÉLÉBRITÉ : Jack Falahee › CRÉDITS : Bazzart
Hostage Situation at Keystone City  Tumblr_o2ukpau05E1tluq64o3_500
› NOM DE CODE : Paradox › ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans › HUMEUR DU MOMENT : Happy › VILLE D'ORIGINE : Central City › SITUATION PROFESSIONELLE : Expert scientifique
Hostage Situation at Keystone City  Anigif_enhanced-16352-1414638283-20
› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : CONTRÔLE DU TEMPS
- Jump :
- Accelero :
- Deccelero
- Freeze
- Distorsion
[center][font=times new roman][size=10]PRÉSENTATION - LIENS

Hostage Situation at Keystone City  Empty
MessageSujet: Hostage Situation at Keystone City    Hostage Situation at Keystone City  EmptyDim 11 Nov - 5:00

Hostage-Situation
Baby' & Cassy'

Le jeune homme soufflait allègrement, il avait enfin fini son rapport concernant un certain criminel qui sévissait ces derniers temps à Keystone mais qui n’avait encore pu être arrêté.  Elijaah avait d’ailleurs des doutes le concernant : pour lui, il s’agissait d’un méta-humain, plusieurs preuves tangibles qu’il avait récoltées plus tôt dans la semaine tendaient vers cette théorie, mais certains de ses collègues n’étaient pas d’accord là-dessus. Dans tous les cas, il notait cette information dans le dossier, on ne pouvait écarter aucunes possibilités dans ce métier. Il bailla et regarda l’heure sur son poignet. 17h15. Il avait un peu dépassé  d’un quart d’heure, soit moins que la dernière fois. Le vendredi, c’était le jour de la semaine où il finissait le plus tôt et il faut dire qu’il avait plutôt hâte de rentrer chez lui et se reposer après cette semaine mouvementée. Il toqua à la porte de son patron et rentrai sans attendre.

« Monsieur, j’ai fi… »

Il n’y avait personne. Il déposa le dossier sur le bureau, haussant les épaules. Son boss le verrait bien de toute manière et s’il ne le trouvait pas, il avait une excuse : les absents ont toujours tort. Et toc. C’est en sortant qu’il vit une masse compacte d’être humain agglutiné devant la télévision du poste. D’autres de ses collègues, eux, recevaient de nombreux appels ou trottinaient d’un bout à l’autre du poste.

« En direct, on nous signale une prise d’otage au musée de Keystone. Il semblerait qu’un méta-humain soit à l’origine de drame. La poli… »


A l’entente de ces mots, le jeune homme partit rapidement du centre de police, courant jusqu’à sa voiture avant de réveiller le moteur . Il avait bien conscience qu’il serait probablement peu utile, la maîtrise de ses pouvoirs s’avérant toujours difficile, d’autant qu’il avait tendance à stagner ces derniers temps, Il y avait bien trop peu de progrès pour beaucoup trop de travail. Avait-il atteint la limite de ses pouvoirs ? Elijaah pensait plutôt l’inverse en réalité, qu’il ne savait simplement pas comment exploiter ni contrôler tout ça. Dans tous les cas, s’il avait la possibilité d’aider, il avait le devoir d’agir. En venant, il outrepassait cependant ses fonctions : son travail était de venir sur les scènes de crimes après qu’elles se soient produites, non pas avant ni pendant. Ce n’était pas la première fois que cela arrivait, cette situation avait déjà eu lieu il y a environ un mois, auquel cas il a  simplement raconté à ses collègues qu’il était passé par là au mauvais moment, une simple coïncidence et ces derniers l’ont cru. Personne ne savait qu’il était lui aussi un méta-humain après tout, pas même sa famille.

Le garçon se gara une rue plus loin à l’abri des regards. Un plan s’était formé peu à peu dans son esprit alors qu’il roulait, mais chaque plan avait sa part d’improvisation. Depuis sa position, il avait calculé environ 1 minute. 1 minute pour rentrer dans le bâtiment et analyser la situation. Il soupira longuement, s’asseyant en tailleurs et se positionnant dans une posture relaxante. Il essayait depuis peu le yoga mais le fait qu’il soit encore novice en la matière rendait les choses plus… complexes. En raison du contrôle actuel de son pouvoir, il aurait besoin d’environ 10 minutes de préparations, un moment qui allait s’avérer difficile. Réussir à canaliser aussi longtemps relève encore de l’exploit pour lui. Il prit une grande inspiration et commença le travail.

Une minute. C’était une sensation encore étrange pour lui, comme un flux assez lent qui le parcourait de tout son corps cherchant une sortie. Un ruissellement de part et d’autre de son corps. Il restait toutefois maîtrisable.

Trois minutes. L’écoulement s’accélérait peu à peu mais le mouvement demeurait fluide et perceptible pour le jeune homme. Sa position elle, restait toujours confortable. L’immobilité dans laquelle il était ne le dérangeait pas forcément, mais il savait bien que cela n’allait pas durer.

Six minutes. Elijaah commençait à perdre peu à peu le fil conducteur, il avait la sensation de ne plus le sentir correctement. De plus, sa position était devenue inconfortable, rajouté au stress d’échoué, la nervosité ne faisait pas bon mélange avec ce qu’il était en train de faire. Il tentait tout de même de se calmer, d’inspirer et d’expirer profondément, mais il avait du mal.

Neuf minutes. Il avait complètement perdu le contrôle. D’un moment à l’autre, il savait que tout pouvait échouer si son pouvoir prenait le dessus, il arriverait alors à un résultat complètement nul. Quelques gouttes perlaient sur son front, résultat de la concentration extrême dans laquelle il était.


Dix minutes. Il relâcha le tout et sentit une forte vibration le traverser, comme une sorte d’onde. Il avait réussi ce qu’il voulait faire mais ne pouvait perdre du temps, malgré la nausée qu’il l’habitait quelque instant. Il courut jusqu’au musée où il vit les gens immobiles, comme des statues. Les gyrophares des voitures de police eux, ne tournoyaient plus. Toute vie s’était stoppé nette, la notion d’avant et d’après prenait une tout autre dimension. Tout. Excepté lui : voilà le fruit de son dur labeur. Le temps s’était figé temporairement. La porte du musée n’était heureusement pas fermée à clé, il put ainsi rentrer sans problème. Certains preneurs d’otages savent très bien que la police ne rentrera pas si des innocents se trouvent à l’intérieur et il est toujours préférable de laisser une voie de secours au cas où la situation dégénère.

Il analysa très vite la situation : une seule femme était debout face à de nombreux autres individus, agenouillés et les mains en l’air. Il soupira. On ne pouvait tromper l’évidence, c’était elle. Il ne restait plus beaucoup de temps, il se rua vers les otages, se mêlant à eux en adoptant leurs poses. S’attaquer directement à la méta-humaine s’avérait impossible, il n’avait ni menotte ni arme car il n’était pas en service actuellement. Il n’y avait donc plus que lui, son intelligence et ses propres pouvoirs. La question étant : comment rendre ses pouvoirs utiles pour arrêter cette criminelle ? Le temps repris son cours, la vie reprenait. Tout allait se décider maintenant.

   
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Sandsmark
› TEXTOS ENVOYÉS : 290 › DATE D'INSCRIPTION : 22/07/2018 › PSEUDONYME : Dreamcatcher. › CÉLÉBRITÉ : Ginny Gardner. › CRÉDITS : wild heart & ANAPHORE.
Hostage Situation at Keystone City  Tumblr_pi8csgxF381upduqxo1_400
› NOM DE CODE : Wonder Girl. › ÂGE DU PERSONNAGE : dix-neuf ans. › HUMEUR DU MOMENT : bombe à retardement. › VILLE D'ORIGINE : Gateway City. › SITUATION PROFESSIONELLE : étudiante et super-héroïne.
Hostage Situation at Keystone City  Tumblr_pi8csgxF381upduqxo6_r1_400
› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : Cassandra est la fille de Zeus, le Roi des Dieux grecs. Cela fait d'elle une demi-déesse (de descendance directe) et lui confère par conséquent diverses capacités. Une force, une endurance et une rapidité surhumaines, la capacité de voler - bien qu'elle ne le maîtrise pas parfaitement. Elle s'aide des Gantelets d'Atlas qui décuplent sa force déjà impressionnante, ainsi que des Sandales d'Hermès qui lui permettent d'assurer sa position en vol. L'éveil des pouvoirs d'un demi-dieu se fait sur la durée, donc il n'est pas étonnant que seulement quelques années après l'activation de ses capacités, elle n'ait finalement à disposition actuellement qu'une infime fraction de son potentiel. Elle a également suivi une formation d'Amazone auprès de Donna Troy et, plus de manière plus épisodique, de Diana Prince. Ses capacités régénératrices sont plus rapides que celle d'une humaine, et à ce jour, elle ignore si elle a été dotée de la même longévité que les autres "graines de Dieux." En tant que progéniture de Zeus, il ne serait pas impossible qu'elle développe également un pouvoir sur la foudre, mais il est beaucoup trop tôt pour émettre des spéculations. Elle n'est qu'une très jeune femme.
Hostage Situation at Keystone City  180930030654807014



Hostage Situation at Keystone City  Empty
MessageSujet: Re: Hostage Situation at Keystone City    Hostage Situation at Keystone City  EmptySam 22 Déc - 6:12

Hostage Situation
Wonder Girl & Paradoxe
Le musée. Pas forcément la situation la plus intéressante, surtout pour une jeune femme avec une double-identité dont l’attention demeurait difficilement sur le même sujet. Les études lui semblaient un domaine de plus en plus étranger depuis qu’elle avait accepté le costume de Wonder Girl. Cassandra n’aurait bien évidemment jamais baissé les bras, mais elle se devait d’admettre que ses notes n’étaient dernièrement pas au beau fixe. Alors lorsqu’une visite au musée de Keystone avait été organisée, elle avait décidé d’y participer en espérant que cela suffirait à montrer à son professeur qu’elle n’était pas totalement désintéressée. Même si au final, c’était le cas. Comment prendre au sérieux des essais sur les anciennes civilisations quand elle savait que les Amazones existaient ? Quand elle sauvait in extremis des civils lors d’une attaque, comment pouvait-elle simplement rentrer et reprendre ses révisions comme si de rien n’était ? C’était compliqué, d’avoir une double-identité. Mais Donna et Diana insistaient – et sa mère ne l’aurait jamais laissé faire. Alors elle était là, le menton fourré dans la paume de sa main, à écouter un guide blasé réciter un discours appris par cœur. Probablement que toute cette journée aurait pu n’être qu’une suite d’évènements banals, mais les Dieux semblaient en avoir décidé autrement. Peu avant 17h00, une vague de cris surpris tira la blonde de ses rêveries éveillées. Elle ne comprit pas immédiatement ce qui se passait, clignant des yeux devant les personnes agitées qui courraient d’une pièce vers l’autre. Et c’est là qu’elle vit la silhouette de cette femme auréolée d’une puissance sombre. La nature méta-humaine de la brune ne faisait aucun doute en vu du pouvoir qu’elle semblait manifester, mais ce ne fut pas ça qui fit grimacer Cassie. C’était le fait qu’elle l’utilisait pour rassembler les visiteurs du musée, sa voix forte résonnant suffisamment près d’elle pour qu’elle puisse comprendre ce qu’elle disait. « Aucun mouvement brusque ! »

A ses côtés, une adolescente étouffa un gémissement plaintif et elle lui accorda un bref regard compatissant. De l’autre côté de la pièce, cependant, le gardien du musée porta la main à sa ceinture en bravant la méta-humaine. « Ecoutez, mademoiselle, on ne veut pas d’ennuis ici, on… » Une vague d’énergie noire le frappa en pleine poitrine et il s’écrasa contre un tableau du dix-septième siècle. Le sang de Cassandra ne fit qu’un tour – elle dû faire appel à tout son sang-froid pour ne pas s’interposer. Cela n’aurait fait que l’exposer et elle ne pouvait pas risquer de dévoiler son visage. Même Wonder Woman se cachait, au moins un peu. Et elle n’était pas encore prête à se voir exposée dans tous les magazines. Fort heureusement, le gardien se redressa, prenant appui sur un genou, signe qu’elle n’avait probablement pas voulu le tuer. Pas tout de suite, peut-être. Mais il secoua la tête, levant ses mains devant lui. « Les autorités vont bientôt arriver ma p’tite, je ne sais pas ce que vous essayiez de faire, mais vous êtes à Keystone ici. » La ville du très récemment nommé Kid Flash, c’était sûrement ça qu’il voulait dire. Encore que si le super-héros était dans le coin, il serait déjà intervenu. Non ? « Fermez-la et mettez-vous ici. Assis ! Et que personne ne se sente pousser des ailes, sinon je me ferais un plaisir de les lui arracher. » Elle tendit la main et un tentacule d’énergie noire s’enroula autour de son avant-bras, crépitant d’une puissance à peine refoulée. Elle n’avait sûrement pas voulu tuer l’homme, sinon elle en aurait été capable. Docilement, les visiteurs se regroupèrent sous la statue imposante d’un Penseur – une réplique, évidemment.

De longues minutes s’enchaînèrent, durant lesquelles Cassandra envisagea différents scénarios pour mettre hors d’état de nuire la méta-humaine. Elle passa en revue les treize personnes présentes, les otages que la femme était parvenue à réunir avant que le reste ne fiche le camp en panique. Treize. Quatorze. Quoi ? La blonde cligna des yeux. Elle était certaine qu’ils n’étaient que treize, elle y compris. Alors… Son regard s’attarda sur la tignasse noire d’un homme qu’elle n’avait jamais vu. Or, ces dix dernières minutes, elle n’avait fait que ça : fixer la foule et la méta-humaine. D’où est-ce qu’il pouvait bien sortir, celui-là ? Assise en tailleur, elle essaya de glisser discrètement vers lui. La femme tendit brusquement le bras vers elle. « Hey ! » Avant que Cassie n’ait eu le temps de se justifier, un lasso d’énergie s’entoura autour d’elle, la soulevant à plusieurs mètres. « Vous avez besoin d’un exemple ?! » Cette fois, elle semblait vraiment à bout. Autour de sa poitrine, la prise se resserra et elle fut surprise par la brûlure de l’énergie. Un humain aurait été bien plus affecté cependant – Cassandra lâcha un cri perçant, se débattant autant pour la forme que par réel besoin. Elle ne voulait pas découvrir jusqu’à quel point la méta-humaine pouvait la blesser. D’un mouvement du poignet, elle la rejeta vers le groupe, le corps de la demi-déesse glissant sur plusieurs mètres avant de s’arrêter en heurtant le socle de la statue. « Le prochain n’aura pas l’occasion de crier. »

Sa voix était froide, dénuée de la moindre émotion. Deux adolescentes sanglotaient bruyamment non loin. Cassie releva doucement la tête, feignant d’être sonnée et blessée alors que, déjà, la sensation de brûlure s’estompait. A sa droite, elle remarqua l’homme. Le quatorzième otage. Elle croisa son regard, se redressant sur un coude. « Est-ce que vous savez ce qu’elle nous veut… ? » Et son visage qui n’exprimait qu’une souffrance somme toute humaine, dissimulant toute l’attention qu’elle lui portait. Elle le savait : il n’était pas là lors de la prise d’otage. Alors qui était-il ? Ou qu’était-il ?
code by FRIMELDA







Wonder Girl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijaah Twist
› DOUBLON/S : Nope › TEXTOS ENVOYÉS : 17 › DATE D'INSCRIPTION : 26/10/2018 › PSEUDONYME : Atlas › CÉLÉBRITÉ : Jack Falahee › CRÉDITS : Bazzart
Hostage Situation at Keystone City  Tumblr_o2ukpau05E1tluq64o3_500
› NOM DE CODE : Paradox › ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans › HUMEUR DU MOMENT : Happy › VILLE D'ORIGINE : Central City › SITUATION PROFESSIONELLE : Expert scientifique
Hostage Situation at Keystone City  Anigif_enhanced-16352-1414638283-20
› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : CONTRÔLE DU TEMPS
- Jump :
- Accelero :
- Deccelero
- Freeze
- Distorsion
[center][font=times new roman][size=10]PRÉSENTATION - LIENS

Hostage Situation at Keystone City  Empty
MessageSujet: Re: Hostage Situation at Keystone City    Hostage Situation at Keystone City  EmptySam 5 Jan - 3:36

Hostage-Situation
Baby' & Cassy'

Un plan. Un nouveau plan était nécessaire s’il voulait que tout le monde s’en sorte et que la méta-humaine soit hors d’état de nuire, mais rien. Il n’avait pas d’idée. Le vide intersidéral planait. Il soupira avant de passer en revu les quatorze autres otages présents dans la salle, principalement des étudiants d’après lui. Des universitaires ? Le pire jour possible dans ce cas pour une prise d’otage, selon la position dans laquelle on se situait bien entendu. Il remarqua cependant qu’une fille l’observait attentivement, une petite blonde, mais sa pensé s’égara rapidement ailleurs, n’ayant le temps de se préoccuper d’elle. Sans armes et menottes, ses possibilités étaient limitées, il ne restait que ses pouvoirs. Peut-être que s’il décèlerait le temps autour de la criminelle, cela suffirait à faire partir les otages ? Mais c’était trop dangereux en plus d’être compliqué à mettre en place : Il ne pouvait faire ça sans établir un contact physique au préalable, ne sachant encore comment le faire à distance, ni même si cela pouvait être possible un jour d’une quelconque manière. Il y avait pourtant une autre solution, mais il aurait besoin d’aide, une personne pour l’assister.

« Hey ! »  Elijaah eu à peine le temps de relever la tête qu’il vit l’adolescente de tout à l’heure en l’air, maintenu par un lasso. « Vous avez besoin d’un exemple ?! ». Merde, merde. Inutile d’être devin pour comprendre que l’arme étincelante brûlait la gamine. Qu’elle cruauté, commettre ce genre d’actes était horrible, surtout pour quelqu’un de son âge. Répugnant. Qu’avait-elle fait pour l’énerver ainsi ? Il devait agir au plus vite mais en la voyant la repousser vers le groupe, il se décala vers elle, limitant la violence du choc, même s’ il ne pu empêcher qu’elle se prenne le socle derrière lui. « Le prochain n’aura pas l’occasion de crier. ». L’odeur de clémentine se diffusait dans l’air peu après son arrivé express, émanant vraisemblablement de ses cheveux qu’il s’était pris sur la face. Il n’avait encore jamais rencontré personne utiliser un shampoing avec ce parfum, un parfum agréable et singulier. Un évènement particulier s’était produit au contact de leurs peaux, un cas qui n’avait eu l’occasion d’arriver qu’une fois auparavant, il y a plusieurs mois lors d’une enquête difficile : une vision.

Les images avaient été relativement floues, mais deux choses s’étaient démarquées, deux choses qui changeaient grandement la donne : La tenue de Wonder girl ainsi qu’une odeur de clémentine. Si l’information qu’il avait soudainement obtenue s’avérait être vrai, alors ils avaient une chance. Il tourna sa tête vers la fillette. Etait-elle vraiment Wonder girl ? C’était difficile à croire, comment une personne aussi jeune pouvait-être aussi puissante ? Il savait pourtant au fond de lui qu’il ne fallait juger les apparences.  Elle retourna elle aussi sa tête vers sa direction, ancrant son regard dans le sien. « Est-ce que vous savez ce qu’elle nous veut… ? ». Il fut étonné de voir l’expression de son visage, qui ne collait en rien avec l’idée qu’il se faisait de l’héroïne. Pourtant, l’agent du KCPD qu’il était reconnaissait qu’il y avait quelque chose d’étrange, comme si elle n’était pas entièrement sincère.

Que voulait cette méta-humaine ? C’était compliqué à savoir précisément, mais il avait bien des idées en têtes. Elle a toujours attaqué des endroits stratégiques comme des pôles d’informations ou des centres historiques, sans jamais rien voler de valeur. L’argent n’est pas la réponse à cette question, non… Elle recherche quelque chose et si la prise d’otage avait lieu à ce moment précis, c’est que l’objet convoité se trouvait là, dans ce musée de keystone. Hors, le musée a récemment fait l’acquisition d’un objet particulier lors des derniers jours et dont rares sont les personnes au courant. Une chance que le KCPD en ait été informé. Cependant, il ignorait pourquoi elle les gardait en otage, l’artefact lui était peut-être impossible d’accès.

« J’ai bien ma petite idée, il semblerait que le musée de Keystone ait fait l’acquisition des gantelets d’Atlas, même si j’ignore ce qu’ils ont de si spéciaux. ». Il continua à observer Wonder girl dans les yeux, cherchant la moindre réaction, la moindre faille. Peut-être qu’elle en savait d’avantage à ce sujet, mais dans le fond cela lui importait peu. La question n’était pas de savoir pourquoi, mais comment régler le problème. Il fronça les sourcils, posant rapidement sa main sur celle de la jeune femme et l’enleva rapidement avant que la méta-humaine ne le remarque. La fameuse marque ornait dorénavant  sur elle, une tension électrique s’étant formé un court instant au contact, impossible qu’elle n’ait rien ressentit.  Il soupira un instant. « Bref. Actuellement, le pourquoi du comment, on s’en fiche. Il faut qu’on sauve ces pauvres gens. » Il lança un sourire narquois, sans aucune once de méchanceté derrière celui-ci. Savoir qu’il allait temporairement travailler avec la fameuse héroïne l’amusait un peu. « Alors es-tu prêt à m’aider, Amazone ? » Dit-il avant d’accélérer sa perception du temps sans même attendre son consentement. De toute manière, ils n’avaient pas réellement le choix et il était préférable de ne pas perdre de temps.

Il se leva, animé lui aussi par son pouvoir, se mettant à courir et esquivant facilement le lasso. « Alors, je croyais qu’on ne pourrait pas crier ? Viens me chercher si tu l’oses. ». S’il n’avait pas eu le temps de lui expliquer au préalable, il espérait qu’elle comprenne d’elle-même le plan : Il était l’appât pendant qu’elle s’occupe de faire sortir les otages le plus rapidement possibles avant qu’il ne finisse en nuggets. C’est lorsqu’il vit la sphère de matière noir le frôler de justesse, bien plus rapide que le lasso, qu’il se dit que finalement, cette histoire n’allait pas être aussi simple que prévu


   
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Sandsmark
› TEXTOS ENVOYÉS : 290 › DATE D'INSCRIPTION : 22/07/2018 › PSEUDONYME : Dreamcatcher. › CÉLÉBRITÉ : Ginny Gardner. › CRÉDITS : wild heart & ANAPHORE.
Hostage Situation at Keystone City  Tumblr_pi8csgxF381upduqxo1_400
› NOM DE CODE : Wonder Girl. › ÂGE DU PERSONNAGE : dix-neuf ans. › HUMEUR DU MOMENT : bombe à retardement. › VILLE D'ORIGINE : Gateway City. › SITUATION PROFESSIONELLE : étudiante et super-héroïne.
Hostage Situation at Keystone City  Tumblr_pi8csgxF381upduqxo6_r1_400
› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : Cassandra est la fille de Zeus, le Roi des Dieux grecs. Cela fait d'elle une demi-déesse (de descendance directe) et lui confère par conséquent diverses capacités. Une force, une endurance et une rapidité surhumaines, la capacité de voler - bien qu'elle ne le maîtrise pas parfaitement. Elle s'aide des Gantelets d'Atlas qui décuplent sa force déjà impressionnante, ainsi que des Sandales d'Hermès qui lui permettent d'assurer sa position en vol. L'éveil des pouvoirs d'un demi-dieu se fait sur la durée, donc il n'est pas étonnant que seulement quelques années après l'activation de ses capacités, elle n'ait finalement à disposition actuellement qu'une infime fraction de son potentiel. Elle a également suivi une formation d'Amazone auprès de Donna Troy et, plus de manière plus épisodique, de Diana Prince. Ses capacités régénératrices sont plus rapides que celle d'une humaine, et à ce jour, elle ignore si elle a été dotée de la même longévité que les autres "graines de Dieux." En tant que progéniture de Zeus, il ne serait pas impossible qu'elle développe également un pouvoir sur la foudre, mais il est beaucoup trop tôt pour émettre des spéculations. Elle n'est qu'une très jeune femme.
Hostage Situation at Keystone City  180930030654807014



Hostage Situation at Keystone City  Empty
MessageSujet: Re: Hostage Situation at Keystone City    Hostage Situation at Keystone City  EmptySam 5 Jan - 19:11

Hostage Situation
Wonder Girl & Paradoxe
Derrière le masque de circonstances, Cassandra observait l’homme avec autant de circonspection que lui. Qu’était-il ? Elle était certaine qu’il ne faisait pas partie des otages, mais son attitude n’était pas menaçante. Au contraire, il avait même tenté d’amortir un peu sa chute lorsque la méta-humaine l’avait attaquée. Néanmoins, Diana et Donna l’avaient déjà mise en garde contre les manipulations de ce genre. Il n’était pas rare que les criminels agissent par deux – ou plus – et que parfois, l’un se mêle à la foule des otages pour mieux les contrôler. Pourtant, son instinct ne s’alarmait pas en présence du brun, alors elle était tentée de lui laisser le bénéfice du doute. Au moins pendant quelques minutes. Et si son attitude n’avait pas été aussi étrange, elle aurait même pu se laisser convaincre qu’il était un allié, mais la mention des Gantelets d’Atlas lui vola toute occasion de répliquer. D’ailleurs, il put clairement voir la surprise écarquiller ses yeux, juste avant qu’elle ne secoue doucement la tête en faisant mine d’observer la méta-humaine. Elle s’était retenue de justesse de porter la main à ses poignets, auxquels apparaissaient l’artefact lorsqu’elle en avait besoin. Comment le musée de Keystone aurait pu les acquérir si elle les avait empruntés à Diana plusieurs années auparavant ? C’était évidemment des répliques, néanmoins leur criminelle n’en avait pas conscience. Elle était persuadée qu’ils étaient réels et semblait avoir par conséquent décidé de les récupérer, quitte à prendre en otages une dizaine d’étudiants.

« Hm, ça dépend des légendes je dirais, mais qui irait faire une telle attaque sur la base d’une poignée de vieilles histoires ? » Cassie pinça les lèvres, faussement dubitative. Sans qu’elle ne le remarque, il s’était penché vers elle, effleurant brièvement sa main – le contact aurait pu lui échapper s’il n’avait pas créé un bref arc électrique qui avait parcouru son avant-bras en lui arrachant un sursaut. Une légère chaleur se répandit de sa main vers son bras, lui donnant l’étrange impression de se calquer sur son rythme cardiaque. L’homme éluda sa remarque (et la question qu’elle allait tout juste poser sur ce qui venait d’avoir lieu) en mettant l’accent sur l’urgence de la situation. « Oui, mais je ne vois pas… » ce que j’ai à voir là-dedans, s’apprêtait à dire la demi-déesse quand il reprit, un sourire narquois au bout des lèvres. Amazone ? Aussitôt, l’indicateur de méfiance de Cassandra qui stagnait à un « léger » sauta sur « attention, alerte. » Elle aurait probablement essayé de jouer les idiotes, ou se serait montrée plus ferme, si elle n’avait pas remarqué que là où la chaleur était née, un symbole blanc venait d’apparaître. Et il brillait. Il brillait ! Elle leva les yeux vers l’homme, ouvrant la bouche pour réclamer une explication quand Cassie remarqua deux choses. Un flou s’était répandu à la périphérie de sa vision, comme si ses propres mouvements étaient accélérés. La première fois qu’elle avait ressenti ça, c’était lorsque ses pouvoirs s’étaient éveillés et qu’elle avait été capable de se mouvoir plus rapidement que les autres. C’était un peu similaire à ça, mais nettement plus accentué. Et la seconde chose qu’elle vit, ce fut les prunelles sombres qui la fixaient avec amusement.

Ou plutôt, l’Univers qui lui rendait son regard. Elle se serait figée devant ce spectacle si l’inconnu ne s’était pas subitement levé, interpellant la méta-humaine avec un air bravache. Cassandra se leva presque à sa suite, ayant un mouvement d’hésitation devant la vitesse dont elle semblait à présent disposer. C’était lui, forcément. Et dans la minute pendant laquelle la criminelle semblait s’en prendre à l’homme, elle dû lutter contre l’envie de lui venir en aide pour essayer d’éloigner plutôt les civils de la zone. Il prenait des risques inconsidérés. Il ne le savait peut-être pas, cependant elle aurait été bien mieux placée pour la diversion que lui : elle était plus résistante et naturellement plus rapide. Heureusement pour lui, cela voulait aussi dire qu’elle vidait plus rapidement la salle des otages. Elle ne savait pas combien de temps ce « boost » allait durer, alors Cassie ne ménageait pas ses efforts. Et lors de son dernier voyage, elle attrapa au passage un vieux bouclier exposé dans l’aile grecque, s’élançant juste à temps pour bloquer un morceau de marbre lancé pas le filet d’énergie noire de la méta-humaine. Le choc fit trembler tout son corps, cabossant l’objet qu’elle envoya en plein sur elle comme un frisbee. « Attention la tête ! »

Malgré la rapidité dont ils faisaient preuve, la femme semblait peu déstabilisée par leur assaut. Elle était vive, et très à l’aise avec ses pouvoirs. Bien que n’ayant pas son costume sous la main, Wonder Girl avait quelques tours dans sa manche. Comme les bracelets qui se matérialisèrent à ses poignets – les véritables Gantelets d’Atlas. Ou encore son aptitude à voler, qu’elle démontra en s’élevant dans les airs, piquant vers la méta-humaine avec l’intention de la déstabiliser pour l’empêcher d’attaquer à nouveau l’homme. « Arrête ça, tu ne peux pas t’en sortir maintenant ! » C’était grisant, cette vitesse et la sensation que rien ne pouvait l’arrêter. Sur sa main, la marque brillait comme un minuscule phare. Il n’était pas dans les habitudes de l’héroïne de tuer ses ennemis, elle ne l’avait même jamais fait, mais elle avait été formée à cette possibilité par ses deux mentors Amazones. Si l’autre n’obtempérait pas rapidement, elle n’hésiterait pas à faire preuve d’un peu plus de force de persuasion pour lui montrer qu’elle était en infériorité numérique – et de puissance, car si l’énergie qui coulait en elle provenait bien de l’inconnu, alors il n’était pas à négliger. Et Wonder Girl avait déjà fait ses preuves.

code by FRIMELDA







Wonder Girl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Hostage Situation at Keystone City  Empty
MessageSujet: Re: Hostage Situation at Keystone City    Hostage Situation at Keystone City  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Hostage Situation at Keystone City
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Metropolis City
» Impact City
» City Hunter : Nicky Larson
» Houp La Hoop à Marseille city
» [RESOLU] Problème après intallation JVH3 Weather City Editor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
dawn of justice :: le reste du monde :: les autres villes :: central city-
Sauter vers: