AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

merci de privilégier les personnages dc comics & les scénarios I love you

n'hésitez pas à venir nous rejoindre sur discord par ici
venez nombreux



Partagez | 
 

 L'anomalie | Ft. Wells

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alma Warren

avatar

› TEXTOS ENVOYÉS : 50 › DATE D'INSCRIPTION : 24/09/2018 › PSEUDONYME : T.L › CÉLÉBRITÉ : Antonia Thomas › CRÉDITS : Shiya

› NOM DE CODE : The Witch › ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans... Bien qu'elle ait une apparence juvénile. On a tendance à croire que c'est encore une adolescente au Lycée. › HUMEUR DU MOMENT : hmm... Tangente ? › VILLE D'ORIGINE : La Nouvelle-Orléans › SITUATION PROFESSIONELLE : Légiste au CCPD

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : Sorcelleries (à savoir : Alma ne peut guère jeter son sortilège si elle est interrompue dans son incantation)

Magie sans incantation :

_ Hypnose/illusion
_ Télépathie
_ Projection astrale (via un rituel)

Sortilège plus ou moins maîtrisable (avec incantation) :

_ Pyrokinésie
_ Télékinésie
_ Sortilèges mineurs (ex : déplacer ou modifier des lettres ou des chiffres sur un écran ou bien une feuille. Ou bien changer la chaîne à distance, etc...)
Sortilège plus difficile à utiliser (avec incantation) :

_ Altération du temps (à besoin d'artefacts pour y puiser l'énergie nécessaire au sortilège)
_ Téléportation (n'en maîtrise pas la destination)
_ Divination (longue incantation + rituel)
_ Exorcisme (Concentration + longue incantation)
_ Autres... (Sort qu'elle ne peut apprendre qu'avec l'aide d'un magicien plus expérimenté)



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: L'anomalie | Ft. Wells   Lun 1 Oct - 16:38



"L'anomalie"

Demain, dans une semaine, un an, ou encore dans un putain de siècle, peu m'importe combien de temps ça me prendra... mais je me vengerai ! - Alma




Cette ville semble être un aimant à méta-humain, il y en a bien plus ici que dans les autres villes à croire que la City recèle dans ces entrailles un bien douteux secret. Difficile à croire que parmi ces mutants modifiés, le mystique vient d'y trouver sa place d'où la présence d'Alma à Central. Une présence qui n'aurait pourtant jamais dû avoir lieu, comme si quelque part dans l'existence le fil d'une destinée avait été rompu par une mystérieuse force, entraînant avec lui un tourbillon de conséquence. Alma et la chose qu'elle poursuit ne sont peut-être rien d'autre qu'une anomalie de la réalité, de l'histoire réécrite par cette force immature et inconsciente. Assise sur un siège depuis son balcon, la sorcière contemple le paysage urbain de la ville qui la récemment accueillie et où elle entend bien retrouver le meurtrier de ses parents. Après un bref moment à fixer le vide, engouffrée dans les tréfonds de son esprit assombri par des vagues de noires pensées, elle consent finalement à reprendre son journal intime. Elle l'aide de sa plume, elle commence à noter sa rencontre avec le fameux Harrison Wells.
   
     Nous étions, je crois le premier octobre 2018... J'avais trois jours plus tôt reçu ma paye, si cela était suffisant à mettre de bonne humeur n'importe qui... j'avais de mon côté gardée mon humeur à son état habituel, bien que devant les autres je tentais d'être légèrement plus social, une activité forte éprouvante pour moi. Et par moment, j'étais forcée d'abandonner l'idée d'être ce que je n'étais tout simplement pas, car au final la gêne que je ressentais dans ces moments où je me devais d'être une comédienne, rendait mon jeu pittoresque et peu crédible. Au final, je crois que plus le temps passe et moins je faisais d'effort pour paraître plus abordable dans une conversation. Mon esprit est de toute évidence bien trop préoccupé à errer dans la douleur pour ne serait-ce poser le pied dans un bain de bonheur. Et je crois que dans le fond, le bonheur ne m'intéresse plus depuis fort longtemps maintenant, c'est désormais devenu une perte de temps et une distraction dans cette voie que j'ai choisie d'emprunter... Et il est hors de question que je sois distraite.
    J'avais commencé à utiliser mon argent pour remplir mon appartement de décoration, tout en m'étant la main à la patte pour défaire mes cartons. En effet, je ne l'avais toujours pas fait depuis mon arrivée à Central qui remontait à quelques semaines depuis ce moment. Si cela ne tenait qu'à moi, l'appartement serait resté une pièce sans vie, entrepôt de cartons de toute forme. Cependant, il fallait que je montre que j'étais intégrée à la ville, à ma nouvelle vie... Il ne fallait pas qu'on ait l'impression en entrant chez moi, que je n'étais finalement que de passage ici. C'était le meilleur moyen d'attirer le doute à mon propos et je n'avais guère besoin qu'on s'interroge sur ma présence ici. Donc j'avais profité de ma paye pour faire quelques courses : décoration, mais aussi nourriture. Je ne pouvais pas me permettre de manger tous les jours au fast-food. Faire la cuisine faisait partie de l'image que je pouvais éventuellement renvoyer aux autres. Je remercie ma défunte mère de m'avoir appris ce qu'il fallait pour préparer de bonnes choses.

    Je m'étais rendue au travail après avoir fait ces fameux achats, passant bien entendu par le CC Jitters pour y récupérer un bon café au lait, saupoudré de cannelle et d'une cuillère de caramel : mon habituelle commande. Une fois au CCPD, je sors de l'ascenseur avec mon gobelet en main, ce dernier encore fumant. Je m'étais rendue directement au sous-sol là où se trouvait mon bureau, après quelques douces gorgées attisant ma gourmandise, je déposai mon verre sur mon bureau et me changea. Enlevant simplement ma veste quotidienne pour enfiler ma blouse blanche. Sans vraiment attendre de finir mon café, j'attrapai le dossier du jour pour en consulter ses pages, peu avant de m'intéresser au corps qui était étendu dans la salle d'autopsie juste en face de mon bureau. Williams Thompson, étudiant retrouvé mort dans son appartement, il y a maintenant quelques heures. D'après l'analyse du médecin légiste qui était sur place, il aurait fait une overdose dû à une prise excessive de drogues dures. Une simple affaire de Junkie.
     Les heures suivantes n'avaient été pour moi qu'un instant dédié à l'étude en profondeur du corps de la victime afin d'y trouver d'autres éléments qui auraient pu échapper à l'attention de mon collègue. La conclusion finale, venait corroborer ce qui avait été plus ou moins dit dans le rapport. De mon côté, je n'avais décelé aucune trace de sorcellerie et rien avec ce William ne permettrait guère de remonter jusqu'à mon tueur. Quand je retournai à mon bureau, le café était froid... Pourtant, il suffisait que je chuchote quelques mots en langue démoniaque pour que ce dernier redevient fumante. J'écrivais alors sur l'ordi rapidement les résultats de l'autopsie entre les quelques gorgées de café au lait toujours très succulent en bouche. Rapport imprimé et ajouté au dossier, je m'en étais allée rejoindre les étages du dessus pour rendre l'examen du corps à Barry. Il était étrangement absent, ce n'était d'ailleurs pas la première fois que je remarquais cela. « Où est Barry ? » Demandais-je à l'agent qui visionnait l'écran de son pc. « Il doit être aux toilettes ? Tient regarde, c'est en direct, j'espère qu'ils vont le coincer un jour, lui et aussi Batman ce meurtrier. » Dit-il alors que sur l'écran on y voit Flash empêcher un braquage avec une prise d'otage, quelque peu gêné par les coups de feu à la fois des criminels mais aussi ceux de la police..

    « Nos agents devraient se concentrer sur les otages plutôt que sur Flash... Bref, quand Barry revient, dit lui que les résultats de l'autopsie sont sur son bureau. » Annonçais-je à reculant, avant de percuter un homme au moment de me retourner. « Oh, je suis navrée... Je... Mais vous êtes Harrison Wells ! Que faites-vous ici ? »   



Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas

Harrison Wells

avatar

› TEXTOS ENVOYÉS : 55 › DATE D'INSCRIPTION : 04/09/2018 › PSEUDONYME : Fantöm › CÉLÉBRITÉ : Tom Cavanagh › CRÉDITS : Google

› NOM DE CODE : Reverse Flash › ÂGE DU PERSONNAGE : 43 ans › HUMEUR DU MOMENT : Neutre › VILLE D'ORIGINE : Central City › SITUATION PROFESSIONELLE : PDG de Star Labs

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : - Negative SpeedForce.
- Régénération
- Intangibilité
- Speed Force Aura
- Aérokinésie
- Connaissances avancé
- Combat aux corps à corps
- Expert de la SpeedForce
- Super-vitesse
- Chronokinésie
- Paradoxe Spatio-Temporel
- Éléctrokinésie
- Speed Mirage
- Super-force
- ShockWave Projection
- Speedster Photographic Memory

Faiblesse : Bien que j’aie une régénération cellulaire assez rapide, je suis tout de même vulnérable aux coups, aux balles, ainsi qu’à la magie. De plus la glace a un effet de ralentissement cellulaire qui peut me faire ralentir ma régénération.

Objet:

- Bague de Reverse Flash
- Gideon
- Tachion Devise



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'anomalie | Ft. Wells   Mar 2 Oct - 15:07



PDG Star Labs
Harrison Wells


Je ne cessais de faire des recherches mais rien de rien. Pas la moindre idée de qui cela pouvait bien être. Même Gideon n’arrivait pas à trouver des informations sur elle. Et pourtant elle était du 25ème siècle comme moi. Est-ce que cela était dû au fait du voyage spatio temporel qu’avait engendré la fille de Flash et Vixen ? Peut-être. Je suis sujet aux fluxuation temporelle ici, mais moins que les autres c’est déjà ça. De plus Gideon pouvait m’aider à comprendre ces fameuses fluctuations même si parfois ce n’était pas si simple que cela. D’ailleurs c’était le cas en cet instant précis. Qui était cette Alma Warren ? Je pouvais aisément me renseigner en demandant à Blaze, mais pour le moment je préférais faire cela à ma manière, je ne voulais pas montrer que j’étais dépendant, et de plus elle se moquerait peut-être de moi et serait déçue.

Je prenais mes affaires et un dossier pour partir au CCPD, j’allais passer voir Barry, ou faire croire que j’allais le voir pour tomber nez à nez avec cette Warren. Je partais à pied. Bien entendu bon nombre de gens penserait que j’utiliserais ma voiture mais ce n’était pas le cas, je voulais me déplacer par le meilleur des transports. De plus je prenais une vitesse de marche normale pour les humanoïdes. Je n’allais pas user de super-vitesse alors que j’en avais pas l’utilité pour le moment. Si les gens apprenait qu’à peine partie de Star Labs j’arrivais de suite au CCPD, les gens se poseraient des questions. N’est-ce pas mon cher Barry ? Finalement j’arrivais au CCPD et je montais les escaliers. De là je remarquais que Flash n’était pas présent. Déjà sur les lieux d’un crime quand bien même les policiers étaient tous entrain de tirer sur lui à cause de la nouvelle loi en vigueur contre les héros et cela dû à la vidéo de Batman entrain de tabasser ce père de famille. Quel dommage, n’est-ce pas ? Et pour une fois je n’étais pas la cause d’une mauvaise journée à Barry.

Je me dirigeais vers son bureau quand j’ai vu la personne que je souhaitais voir. Elle était entrain de regarder la télé où l’on voyait Flash combattre le preneur d’otages. J’en profitais pour qu’elle me bouscule à peine mais suffisamment pour qu’elle le remarque. Lorsqu’elle s’excusa elle me demanda ce que je faisais ici et me reconnu de suite. Il était vrai que ma notoriété n’était plus à faire. Je souriais et reculais un peu pour prendre de la distance. Nettoyant mes lunettes je prenais la parole :

- Ce n’est rien…. Et oui je suis bel et bien Harrison Wells. Je ne voulais pas vous gêner, veuillez m’excuser, mais je cherche mon ami Barry Allen pour lui remettre un dossier sur un de ces métahumains que la police affronte, mademoiselle…. ?

Je faisais en sorte de ne pas savoir son nom. Après tout je ne pouvais pas lui dire que je savais qui elle était, cela aurait été très étrange. Et puis utiliser Barry comme prétexte était toujours utile. Je regardais la jeune femme et remettais mes lunettes. Je reprenais la parole :

- Mais s’il n’est pas là ce n’est pas grave. Après tout ce n’est qu’un document parmi tant d’autres. Mais s’il vous plaît appelez-moi Harrison. Je n’ai pas eu l’occasion de vous rencontrer dernièrement ici, même si j’y vais rarement. Vous êtes nouvelle ?



________________________

Revenir en haut Aller en bas

Alma Warren

avatar

› TEXTOS ENVOYÉS : 50 › DATE D'INSCRIPTION : 24/09/2018 › PSEUDONYME : T.L › CÉLÉBRITÉ : Antonia Thomas › CRÉDITS : Shiya

› NOM DE CODE : The Witch › ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans... Bien qu'elle ait une apparence juvénile. On a tendance à croire que c'est encore une adolescente au Lycée. › HUMEUR DU MOMENT : hmm... Tangente ? › VILLE D'ORIGINE : La Nouvelle-Orléans › SITUATION PROFESSIONELLE : Légiste au CCPD

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : Sorcelleries (à savoir : Alma ne peut guère jeter son sortilège si elle est interrompue dans son incantation)

Magie sans incantation :

_ Hypnose/illusion
_ Télépathie
_ Projection astrale (via un rituel)

Sortilège plus ou moins maîtrisable (avec incantation) :

_ Pyrokinésie
_ Télékinésie
_ Sortilèges mineurs (ex : déplacer ou modifier des lettres ou des chiffres sur un écran ou bien une feuille. Ou bien changer la chaîne à distance, etc...)
Sortilège plus difficile à utiliser (avec incantation) :

_ Altération du temps (à besoin d'artefacts pour y puiser l'énergie nécessaire au sortilège)
_ Téléportation (n'en maîtrise pas la destination)
_ Divination (longue incantation + rituel)
_ Exorcisme (Concentration + longue incantation)
_ Autres... (Sort qu'elle ne peut apprendre qu'avec l'aide d'un magicien plus expérimenté)



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'anomalie | Ft. Wells   Mer 3 Oct - 17:25



"L'anomalie"

Demain, dans une semaine, un an, ou encore dans un putain de siècle, peu m'importe combien de temps ça me prendra... mais je me vengerai ! - Alma




    Que dire… J'avais devant moi le fameux Harrison Wells dont les travaux n'étaient guère passés inaperçus. Il fut d'ailleurs à une période très médiatisé, au point qu'il était fort difficile de passer à côté de son visage en première page d'un journal. Je savais évidemment que le PDG entretenait son entreprise ici à Central, mais je ne m'attendais par contre aucunement à croiser directement cet homme et ce entre les murs du CCPD. Et j'ai la bonne fortune de me distinguer à ses yeux en lui rentrant dedans, non pas que je porte une quelconque importance aux relations quelles qu'elles soient, mais je me disais à ce moment-là que je devais garder une certaine crédibilité concernant l'image que je renvoyais. Peut-être était-ce là un de ces gestes anodins qui vous rendent ordinairement attachante dans votre imperfection… Cependant, je ne tenais pas à créer ce genre de relation où justement l'on pourrait s'attacher à mes maladresses ou quoi que ce soit d'autre chez moi. Tout ce qui n'était pas utile à ma vengeance, n'étaient rien d'autre qu'une distraction.
    La réponse de monsieur Wells me laissa quelque peu pantoise, je confesse que je n'étais guère préparée à entendre le fait qu'il était apparemment ami avec cet absentéiste de Barry. Le pire c'est que le monsieur n'est même pas là pour l'accueillir, une pareille amitié devait selon moi être forcément issue d'un bien privilégié miracle. Et pour avoir longtemps rejeté Dieu afin de me tourner vers les démons, le barbu céleste sait mieux que quiconque que je hais les miracles. Je m'étais reculée de quelques pas pour réinstaller entre nous une distance de politesse, la courtoisie étant de mise après cet affront dont j'ai été responsable. « Alma… Alma Warren. » Répondis-je en premier lieu à sa subtile question, avant de rajouter. « Eh bien, tout comme moi vous manquez de chance, puisque Monsieur Allen est absent. » Dis-je avec une ironie qui n'en avait point le ton. Si la frustration devrait en temps normal se ressentir à travers le timbre de voix, la mienne tinta d'une mélodie d'indifférence. En effet, je n'étais pas tellement touchée par la présence de mes collègues, cela n'influençait pas vraiment la raison de ma présence dans cette ville.

    Sa deuxième prise de parole prouva que même un PDG pouvait prêter attention aux petits gens du peuple comme moi, ce qui en fait était grandement étonnant… Je veux dire lorsqu'un homme regarde le monde depuis une tour, les habitants du bas monde ne doivent probablement ressembler à rien d'autre qu'un essaim d'insecte fourmillant sous ses pieds. Donc effectivement, un PDG qui est capable de repérer un nouveau visage parmi tant d'autre, c'est qu'il a été capable de porter une véritable attention à cet essaim d'insecte en question. Je ne pouvais toutefois que respecter son observation, mais inutile de lui montrer que son constat même minime m'impressionnait quelque peu. « Effectivement, je suis nouvelle. » Avais-je répondu simplement sans une quelconque intonation particulière. Cela dit, il était important de noter la présence d'un personnage aussi imminent que Harrison et bien évidemment, à ce moment-là je...

Les dernières notes s'évanouissent dans un tracé à peine visible dû au manque d'encre... Un tchip est lâché dans une frustration évidente quand la sorcière comprend que sa réserve d'encre à ses côtés est à sec. Déposant sa plume, ainsi que son journal, elle se lève pour retourner à l'intérieur de son appartement où elle s'en va s'enquérir d'un nouveau pot d'encre dans un de ses tiroirs réserver à ce genre d'outil. Elle revient aussi dans son balcon où elle s'installe confortablement, au même moment un vent soudain se lève apportant avec une odeur de cendre. Levant à la suite les yeux vers le ciel, on n'y voyait qu'une légère fumée teintée d'un gris quelque peu inquiétant. « C'est le troisième ce mois-ci... » Chuchote-t-elle avant de reporter son regard sur son journal et l'attraper à nouveau sa plume. « Peu importe... où en étais-je ? Ah oui, ''à ce moment-là... »
   
     … Je tenais à profiter de sa présence pour lui poser quelques questions, il était possible qu'un homme tel que lui qui se donnait à fond pour aider les méta-humains, devait entendre ou bien même voir des choses qui échapperaient au commun des mortels... Comme remarquer la présence d'une nouvelle légiste par exemple. « Loin est l'idée de m'accaparer votre temps, mais pourrais-je profiter de votre présence pour avoir vos lumières sur un sujet ? » 



Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas

Harrison Wells

avatar

› TEXTOS ENVOYÉS : 55 › DATE D'INSCRIPTION : 04/09/2018 › PSEUDONYME : Fantöm › CÉLÉBRITÉ : Tom Cavanagh › CRÉDITS : Google

› NOM DE CODE : Reverse Flash › ÂGE DU PERSONNAGE : 43 ans › HUMEUR DU MOMENT : Neutre › VILLE D'ORIGINE : Central City › SITUATION PROFESSIONELLE : PDG de Star Labs

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : - Negative SpeedForce.
- Régénération
- Intangibilité
- Speed Force Aura
- Aérokinésie
- Connaissances avancé
- Combat aux corps à corps
- Expert de la SpeedForce
- Super-vitesse
- Chronokinésie
- Paradoxe Spatio-Temporel
- Éléctrokinésie
- Speed Mirage
- Super-force
- ShockWave Projection
- Speedster Photographic Memory

Faiblesse : Bien que j’aie une régénération cellulaire assez rapide, je suis tout de même vulnérable aux coups, aux balles, ainsi qu’à la magie. De plus la glace a un effet de ralentissement cellulaire qui peut me faire ralentir ma régénération.

Objet:

- Bague de Reverse Flash
- Gideon
- Tachion Devise



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'anomalie | Ft. Wells   Jeu 4 Oct - 9:20



PDG Star Labs
Harrison Wells


Je souriais intérieurement en voyant qu’elle semblait être assez mal à l’aise. C’était quelque chose que j’avais l’habitude mais je ne disais mot de cela. Je tâchais de rester quelqu’un que l’on pouvait quand même parler en tant que personne humaine. Je ne faisais pas comme Luthor ou Wayne à être à l’écart du monde humain. J’écoutais la réponse à ma première question, et elle se présenta. Je l’écoutais alors qu’elle rajoutait que Barry était absent. Bien entendu, je le savais on ne peut mieux. En ce moment même il allait être occupé en tant que Flash, mais ça peu de gens le savait. Je souriais à sa phrase et répondais :

- Mister Allen est toujours quelque peu… absent à ce que je vois. Enfin toujours est-il que ce n’est pas grave. J’avais juste un dossier à lui rendre donc ce n’est pas si grave que cela. Oh agent Jerry pouvez-vous remettre ça à Barry Allen ? C’est une aide pour une enquête concernant un méta-humain. Je vous en serais très reconnaissant.

L’agent hocha la tête et disparu rapidement de mon champ de vision. Il était là depuis un moment à être entrain de me fixer. Non pas que je n’étais pas fier, mais je voulais surtout voir plus de détails avec Alma. Je me retournais de nouveau vers elle et je commençais à lui demander si elle était nouvelle. Même si on tente de retenir ses émotions, on a toujours un minimum de mouvements corporel qui nous trahissait. J’avais bien aimé le travail de Paul Ekman sur le mensonge et le langage corporel surtout qu’ils avaient adaptés sont travail sur une série du nom de Lie to Me. Un peu surfaite mais je l’avais trouvé très intéressante. Alors imaginait qu’un Speedster voit des micros expressions faciale ou corporelle ? Pour lui cela revient à des secondes ou des minutes de temps d’expressions. Toujours était-il que Alma ne laissait presque rien paraître à part dans ses yeux. Même sa prise de parole était normale. Je souriais et prenant sa main je lui fis un baise main avant de lui dire :

- C’est un réel plaisir de vous rencontrer en tout cas miss Waren. Ou dois-je vous appeler Alma ?

Je me remettais droit et regardais un peu les alentours. Faisant mine de vouloir partir en bougeant de manière infime en me tournant vers la sortie j’entendais Alma me retenir en me demandant si elle pouvait accaparer de mon temps pour l’aider dans un sujet en particulier. Intéressant. Ma curiosité fût piquée à vif et une lueur de curiosité brilla dans mes yeux. Je devais admettre que cela allait faire beaucoup d’avancé sur mon enquête sur elle. Mais d’abord je retirais mes lunettes et les nettoyais en prenant un air de réflexion, comme si je devais vérifier si je n’avais rien de prévu. Remettant mes lunettes sur mon nez je regardais Alma et souriais avant de lui répondre :

- Je mentirais en annonçant que je ne suis pas intrigué par votre demande. Un scientifique est curieux de nature et je dois dire que vous avez piqué à vif ma curiosité. J’avais prévu d’aller manger un morceau avec Barry, mais tant pis pour lui. Il n’avait qu’à être présent. Moi et mes connaissances sont à votre entière disposition Alma. Je vous écoute quel est votre sujet ? Ou alors vous voulez en parler dans un coin un peu plus tranquille ?



________________________

Revenir en haut Aller en bas

Alma Warren

avatar

› TEXTOS ENVOYÉS : 50 › DATE D'INSCRIPTION : 24/09/2018 › PSEUDONYME : T.L › CÉLÉBRITÉ : Antonia Thomas › CRÉDITS : Shiya

› NOM DE CODE : The Witch › ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans... Bien qu'elle ait une apparence juvénile. On a tendance à croire que c'est encore une adolescente au Lycée. › HUMEUR DU MOMENT : hmm... Tangente ? › VILLE D'ORIGINE : La Nouvelle-Orléans › SITUATION PROFESSIONELLE : Légiste au CCPD

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : Sorcelleries (à savoir : Alma ne peut guère jeter son sortilège si elle est interrompue dans son incantation)

Magie sans incantation :

_ Hypnose/illusion
_ Télépathie
_ Projection astrale (via un rituel)

Sortilège plus ou moins maîtrisable (avec incantation) :

_ Pyrokinésie
_ Télékinésie
_ Sortilèges mineurs (ex : déplacer ou modifier des lettres ou des chiffres sur un écran ou bien une feuille. Ou bien changer la chaîne à distance, etc...)
Sortilège plus difficile à utiliser (avec incantation) :

_ Altération du temps (à besoin d'artefacts pour y puiser l'énergie nécessaire au sortilège)
_ Téléportation (n'en maîtrise pas la destination)
_ Divination (longue incantation + rituel)
_ Exorcisme (Concentration + longue incantation)
_ Autres... (Sort qu'elle ne peut apprendre qu'avec l'aide d'un magicien plus expérimenté)



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'anomalie | Ft. Wells   Dim 14 Oct - 0:55



"L'anomalie"

Demain, dans une semaine, un an, ou encore dans un putain de siècle, peu m'importe combien de temps ça me prendra... mais je me vengerai ! - Alma




    Oui, je trouvais ce PDG particulièrement attentionné pour un homme aussi important que lui... Je ne connaissais même pas le prénom de l'agent avec qui je me suis entretenue quelques minutes plus tôt, ce jusqu'à ce que monsieur Wells en fasse l'appellation. Mais ce n'est peut-être pas une bonne comparaison si je suis inclue. Je ne cherche pas à m'attacher donc forcément, je ne cherche pas non plus à savoir le nom de ceux qui ne sont pas souvent en contact direct avec moi durant mon travail. Pour Barry c'est différent, c'est un collègue légiste, je peux donc difficilement l'ignorer. Et puis, difficile de ne pas retenir le prénom de cette absentéiste. Mais très vite, cette histoire d'attention me passe très vite au-dessus du museau. S'il est normal que je sois sur mes gardes face à des personnes observatrices, c'est justement parce qu'il y a des choses que je ne veux pas qu'on découvre chez moi. Le meurtre de mes parents et la pseudo biographie de ma vie, de celle de ma sœur, de ma famille, tout cela n'est que la face immergé de l'iceberg et elle ne révèle rien de moi. Oui. Les secrets qui entourent ma vie ou ma famille sont bien soigneusement enterrés sous de lointaine profondeur glaciale.
    « Vous pouvez m'appeler Alma, ça ira. » Répondis-je, tout en lui offrant un sourire de courtoisie. Et parce que je l'avais sous la main, me disant probablement qu'une occasion comme celui-ci ne se représentera pas une seconde fois, je me suis permise de l'interpeller pour le retenir encore un peu alors qu'il semblait s'en aller. Oui. Je voulais avoir un peu de son expertise sur un sujet qui pourrait peut-être me faire défaut. Plus qu'un sujet, c'était pour moi l'une des énigmes que m'avait laissé indirectement ou au contrairement volontairement, le meurtrier de ma famille. Mais avant de lui parler du sujet, je voulais comprendre quelque chose avec le génie de cet homme pour commencer. « Si vous voulez bien me suivre à mon bureau, cela ne prendre qu'un instant. » Ai-je alors annoncé, l'invitant à me suivre peu après. C'est sur le chemin que je lui pose une question qui n'a rien avoir avec le sujet de base, mais qui était quand même l'une des énigmes que m'avait laissé le tuer et dont la réponse de Wells m'intriguait.

     « Pouvez-vous, ce avant que je vous parle du sujet, m'aider à comprendre cette énigme... » Je prends un petit temps pause arrivant à l'ascenseur, je poursuis après avoir appuyé sur le bouton. « Son existence n'est qu'inexistence, son essence n'est qu'obscur quintessence... Elle est la naissance avant la conception et la mort avant la vie. En temps d'orage, c'est ce sol qui s'humidifie bien avant que les premières gouttes de pluie ne l'atteignent. » Cette énigme, laissée par le tueur, a été inscrite sur une de mes photos comme si c'était quelque chose qui me concerne directement. Mais jusqu'à maintenant, je ne comprends pas le sens de cette énigme, ni même si cette dernière a vraiment été faite pour moi. Et même si c'est le cas, j'avoue que je ne vois pas la raison de me laisser une telle phrase, si ce n'est que pour jouer avec mes nerfs depuis maintenant 15 ans. Il a laissé une autre phrase sur l'une des photos de ma sœur, mais elle est beaucoup moins complexe que celle-ci. J'ignore si cette énigme désigne un objet, un être vivant ou bien une notion... J'en sais rien ou peut-être ai-je déjà deviné la réponse, mais l'absurde n'est pas une chose à laquelle j'ai envie de croire... Et la réponse me semble absurde, donc j'ai peut-être faux. Peut-être que Wells aurait une réponse.
    L'ascenseur arrive et plusieurs agents en ressortent, tous si grand à côté de moi. Nous ne tardons pas à rentrer dedans une fois celle-ci vidée de ses derniers passagers. 



Code by Sleepy


Clic si tu veux la réponse à l'énigme:
 
Revenir en haut Aller en bas

Harrison Wells

avatar

› TEXTOS ENVOYÉS : 55 › DATE D'INSCRIPTION : 04/09/2018 › PSEUDONYME : Fantöm › CÉLÉBRITÉ : Tom Cavanagh › CRÉDITS : Google

› NOM DE CODE : Reverse Flash › ÂGE DU PERSONNAGE : 43 ans › HUMEUR DU MOMENT : Neutre › VILLE D'ORIGINE : Central City › SITUATION PROFESSIONELLE : PDG de Star Labs

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : - Negative SpeedForce.
- Régénération
- Intangibilité
- Speed Force Aura
- Aérokinésie
- Connaissances avancé
- Combat aux corps à corps
- Expert de la SpeedForce
- Super-vitesse
- Chronokinésie
- Paradoxe Spatio-Temporel
- Éléctrokinésie
- Speed Mirage
- Super-force
- ShockWave Projection
- Speedster Photographic Memory

Faiblesse : Bien que j’aie une régénération cellulaire assez rapide, je suis tout de même vulnérable aux coups, aux balles, ainsi qu’à la magie. De plus la glace a un effet de ralentissement cellulaire qui peut me faire ralentir ma régénération.

Objet:

- Bague de Reverse Flash
- Gideon
- Tachion Devise



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'anomalie | Ft. Wells   Lun 15 Oct - 14:41



PDG Star Labs
Harrison Wells


J’avais rapidement fait disparaître Jerry afin qu’il nous laisse tranquille en lui donnant le rapport pour qu’il puisse le remettre à Barry. Alors je pouvais appeler miss Warren par son prénom. Fort bien nous allions faire ainsi. Je fis mine de partir pour montrer que ma mission, entre guillemet bien entendu. On ne parle pas réellement de mission mais plutôt de ma raison d’être présent dans ces lieux. D’ailleurs c’est au moment que je fis mine de partir qu’Alma me retint et me demanda si je pouvais l’aider à résoudre quelque chose ; Fort intéressant, plus j’en apprenais sur elle, plus cela devenait intéressant.

C’est alors que je fis mine d’être pensif et de savoir si j’allais décider de l’accepter ou non, puis j’acceptais. Bien entendu c’était mon but depuis le début, plus je connais de chose, mieux c’est facile de tout contrôler et de ne passe faire surprendre. D’ailleurs elle me demanda de la suivre jusqu’à son bureau. Je hochais la tête et souriais en lui disant :

- Et bien je vous suis Alma, j’ai hâte de découvrir ce dont vous avez besoin d’aide pour.

La suivant je me demandais bien ce qu’elle allait me demander comme soutien. Puis elle me posa une énigme avant de vouloir me dire ce qu’il y avait réellement. Intéressant, je ne fis mot et acquiesçais avant d’écouter son énigme. Nous étions devant l’ascenseur et j’écoutais sa petite énigme. Très curieux choix de vocabulaire et une énigme qui était complexe. Le fait est que résoudre des énigmes est un petit jeu pour moi et j’aime ça. Surtout que j’en laisse également à Barry. Mais celle-ci m’intrigue. Surtout provenant de Alma, l’inconnue de tous les registres du futur. Je me mettais à réfléchir. L’ascenseur s’ouvrit et un groupe de cinq, six policiers descendirent et passèrent autour de nous. Je surveillais que personne n’agisse bizarre en me voyant mais non. Nous rentrâmes dans l’ascenseur et je laissais Alma appuyer sur le bouton. N’étant plus qu’à deux je retirais mes lunettes et les nettoyais avant de répondre :

- C’est une belle énigme que vous avez là. Au départ j’ai pensé à deux solutions, mais il va sans dire que la réponse à cette petite énigme est une Anomalie. En effet seul une anomalie est capable d’exister sans exister. Si vous en avez d’autres d’énigmes comme celle-ci je suis toute ouïe car il est rare d’en entendre. Mais dîtes-moi Alma, l’avez-vous créé vous-même ou est-ce quelqu’un qui vous l’a raconté ?

Nous arrivons finalement à l’étage où Alma avait son bureau ou peut-être était-ce autre part ? Je n’avais pas regardé où elle avait appuyé. Enfin toujours était-il que je suivais cette jeune femme jusqu’à où elle souhaitait m’emmener. Je prenais la parole de nouveau :

- Ce n’est pas trop dur de travailler dans la police ? Vos proches ne se font pas trop de soucis pour vous ?



________________________

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'anomalie | Ft. Wells   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'anomalie | Ft. Wells
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Wells, H.G.] La machine à explorer le temps
» les tanks d'AG WELLS
» ANOMALIE SERIE 2000
» H.G. Wells, chroniques et essais
» H.G.Wells - La guerre des mondes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
dawn of justice ::  :: les autres villes :: central city-
Sauter vers: