AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

merci de privilégier les personnages dc comics & les scénarios I love you

n'hésitez pas à venir nous rejoindre sur discord par ici
venez nombreux



Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 「 Beginning of a new life 」Ft. Iris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Wallace West

avatar

› DOUBLON/S : Le scarabée d'El Paso › TEXTOS ENVOYÉS : 56 › DATE D'INSCRIPTION : 14/08/2018 › PSEUDONYME : Az' › CÉLÉBRITÉ : KJ Ap › CRÉDITS : Carolcorps

› NOM DE CODE : Kid Flash › ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans › HUMEUR DU MOMENT : Fifou › VILLE D'ORIGINE : Keystone › SITUATION PROFESSIONELLE : Mécanicien pour le KCPD

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : - Super-vitesse
- Agilité surhumaine
- Endurance surhumaine
- Réaction surhumaine
- Force surhumaine (environ 350kg)
- Aérokinésie
- Électrokinésie
- Régénération surhumaine
- Capacité de partager la force véloce sur un court moment.
- D'autres capacités, mais pas encore développées.




PRÉSENTATION - LIENS - [url=#]TOPICS[/url]



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: 「 Beginning of a new life 」Ft. Iris   Dim 9 Sep - 15:06

Iris

Wally

「 Beginning of a new life 」
Ça y était, j’intégrais enfin la police. Enfin la police, j’intégrais la branche mécanique mais c’était presque la même chose, je travaillais pour eux, j’étais donc par extension un policier non ? Enfin, je le voyais de cette manière. J’avais préparé mes affaires la veille, histoire de ne pas être en retard pour mon premier jour de boulot. Ironique d’arriver en retard tout en possédant une super vitesse. Tout en faisant bien attention à ne pas réveiller Iris, je prenais mon petit déj’ et je prenais la direction du commissariat de Keystone. En quelques secondes, j’y étais. Il n’y avait presque personne sur place. Je dû bien attendre quelques bonnes minutes avant de voir l’instructeur. C’était cet individu qui était censé me montrer à quoi aller ressembler une de mes journées typique ici. Tout d’abord, le tour de l’endroit. Même s’il ne le savait pas, je le connaissais déjà. Certes, Wally West n’est pas rentré dans tout les recoins du commissariat, mais Kid Flash oui. Je faisais donc l’étonné en entrant dans des pièces déjà visitées. Puis, je me changeais dans les vestiaires. Les choses sérieuses allaient enfin commencer. J’enfilais la tenue adéquate, et la journée était lancé. Tout passait à une vitesse ahurissante. Au point que je ne voyais pas que la fin de journée approchait à grand pas. Lorsque l’instructeur me signalait que tout était bon, je lâchais même un petit soupir. « Déjà ? » Je devais déjà quitter les machines avec lesquelles je venais de passer ma journée.


Je rentrais sans perdre une seconde, alors que la lumière de l’appartement était allumées. Je toquais à la porte avant d’ouvrir avec mon trousseau de clef. « Iris, j’suis rentré, c’était BEAU-COUP trop bien, faut que j’te raconte tout ça » disais-je surexcité. Je me déplacé pour lancer mes affaires dans la pièce qui me servait de chambre. L’appartement était très bien placé dans Central City. Il se trouvait non loin du boulot d’Iris, alors qu’une ligne de bus avait était aménagé pour les déplacements à Key’. Normalement, quelques dizaines de minutes me suffisait pour m’y rendre. ‘Normalement.’ L’appartement était plutôt spacieux, il comportait deux chambres, d’un salon communiquant à la salle à manger avec une cuisine ouverte. La salle de bain se situé non loin d’une troisième chambre mais aménagé en bureau. Je revenais donc vers l’entrée pour déposé ma veste, et je m’approchais de la table pour prendre une chaise, la retourner et m’asseoir dessus. Avant de commencer à déballer ma journée, je posais ma petite question habituelle. Je n’avais pas besoin de me tenir informé à la télévision, j’avais une source d’information bien plus précise et que je savais infaillible. « Alors, quel est le scoop de la journée ? » Pendant que je sortais une petite confiserie de ma poche, je l’attrapais et je la gobais. « Ils ont finis d’ailleurs les réparations à… C’est quoi déjà le nom de cette banque ? » Avant de me tourner et de la regarder.

________________________


My name is Wally West
and i'm Kid Flash
Revenir en haut Aller en bas

Iris West

avatar

› DOUBLON/S : aucun. › TEXTOS ENVOYÉS : 42 › DATE D'INSCRIPTION : 07/09/2018 › PSEUDONYME : TAKE THAT. › CÉLÉBRITÉ : Alycia Debnam-Carey. › CRÉDITS : schizophrenic.

› NOM DE CODE : West. › ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans. › HUMEUR DU MOMENT : Journalistique. › VILLE D'ORIGINE : Central City. › SITUATION PROFESSIONELLE : Journaliste Reporter au Central City Picture News.

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : uc



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: 「 Beginning of a new life 」Ft. Iris   Jeu 13 Sep - 13:31

Beginning of a new life
wally & iris
••••

Mes doigts fins filaient sur les touches de mon clavier. J'avais une deadline a respecté et malheureusement je n'avais pas trouvé le temps de me mettre à l'écriture de cet article avant aujourd'hui. Ce qui faisait que je manquai à présent de temps. Mais cela ne faisait rien. Ce n'était pas la première fois que cela m'arrivait. Et cela ne serait certainement pas la dernière. La vie avait pour habitude de dérégler votre planning pourtant si bien organisé. C'était d'autant plus vrai lorsqu'on faisait mon métier. Le crime, les news... ils se fichaient bien de vous arranger. C'était aussi pour ça que j'aimais ma vie. On ne s'ennuyait jamais. Du moins, je ne m'ennuyais jamais.  Un sourire de satisfaction se posa sur mes lèvres lorsque je tapais le point final. Mon travail n'était pas terminé pour autant. Je devais encore le relire pour gommer les fautes ou changer les syntaxes étranges. Le plus gros du boulot était cependant fait. Le reste n'allait pas me prendre tan de temps que ça. Du moins en théorie. Il y avait toujours des moments où notre perfectionnisme acerbé pointait le bout de son nez pour tout nous faire recommencer. C'était ainsi. J'appelais ça les aléas de ma profession. On n'était jamais à l'abri de notre propre sens critique. «  Fini ? » me demanda l'un de mes collègues en se penchant par dessus la séparation en dur qui limitait mon espace de travail. «  Presque » lui répondis je sans pour autant quitter mon écran des yeux. «  Après peut être que l'on pourrait prendre ce café non ? ». Un sourire poli s'afficha sur mes lèvres. «  ça aurait été avec plaisir mais je dois rentrer au plus vite. J'ai promis à Wally d'être là ». Je pus lire la déception sur son visage. Cela n'était pas la première fois qu'il me proposait de passer du temps en sa compagnie. Juste lui et moi. Je lui plaisais. Il me l'avait bien fait comprendre. L'attraction n'était cependant pas réciproque. Robert était gentil, serviable et plutôt pas mal à regarder … mais il ne m'inspirait rien de plus que ça. Il était un bon ami. Mais je ne me voyais pas du tout faire autre chose avec lui qu'échanger des infos ou des scoops autour d'un mug de café brûlant dans la cafétéria du Picture New. C'était ainsi. J'étais désolée de le décevoir mais je ne pouvais pas non plus me forcer.  «  Une autre fois peut être alors » lâcha t-il finalement en me laissant à mon travail. Je lui offrais un dernier sourire avant qu'il ne me tourne le dos. Après ça, je me replongeais dans mon article et ne le quittais des yeux qu'après être totalement satisfaite. Il fut envoyé à mon boss et je récupérais mes affaires pour quitter les locaux. La journée était terminée pour moi. Il était temps de retrouver mon chez moi et son autre habitant.

L'appartement était vide de toute vie lorsque j'y pénétrais. Apparemment, Wally n'était pas encore rentré. Je ne me faisais cependant pas de soucis. Je me doutais bien qu'il n'allait pas tarder. Le jeune adulte m'envoyait toujours un message lorsqu'il comptait sortir ou passer la nuit ailleurs chez ses amis. Pour ça, je n'avais pas besoin de m'en faire.  Je profitais de ce moment de solitude pour ranger un peu ma chambre, prendre une douche et enfiler des affaires larges d'intérieur. Je détestais être serrée dans mes vêtements lorsque j'étais chez moi. Enlever mes chaussures, mon jean et ma blouse  du jour était toujours la première chose que je faisais.  Nous avions tous nos petites manies. Armée d'un tablier, je m'attelais aux fourneaux et commençais à préparer le repas du soir. Je n'avais pas d'idées précises et me laissais donc guider par ce qui se trouvait encore dans mon frigo et mes placards. Légumes verts, un peu de poulet et du riz. Cela ferait bien l'affaire. «  Iris, j’suis rentré, c’était BEAU-COUP trop bien, faut que j’te raconte tout ça ».  Un rire monta le long de ma gorge face à son enthousiasme. Wally était un enfant à part. Un jeune adulte à part même au vu de son âge. Chaque jour, je ne pouvais m'empêcher de me sentir honorée d'être en sa présence. Honorée d'être sa tante et officieusement sa mère. Car il était vrai qu'à présent, je le considérais bien plus comme mon propre enfant que comme le fils de mon défunt frère. «  Alors, quel est le scoop de la journée ? » me questionna t-il en engouffrant un bonbon dans sa bouche. «  Wally, on va bientôt passé à table. Ce n'est pas le moment de manger du sucre » le réprimandais je gentiment en agitant ma spatule encore propre dans sa direction. «  Ils ont finis d’ailleurs les réparations à… C’est quoi déjà le nom de cette banque ? ». «  Bank of America. Et non les réparations ne sont pas finies. Ils en ont encore pour quelques semaines. Si tu avais vu l'intérieur de l'endroit. Une bonne partie des locaux est juste partie en fumée ». L'incendie criminel par chance n'avait fait aucune victime. Les dégâts n'étaient que matériels. Cependant, ils allaient coûter des millions. «  Sinon rien de plus. J'avais une deadline aujourd’hui donc j'ai pas eu le temps de parcourir la ville à la recherche de quelque chose de juteux à me mettre sous la dent ». Je soulevais les épaules. Il y avait toujours demain pour partir en vadrouille. «  Robert m'a encore demandé d'aller voire en café avec lui et j'ai dit non »  soufflais je finalement. «  Mais assez parlé de moi, raconte moi Wally ! Ne fais pas attendre ta vieille tante. Je meure d'impatience là ! ». Ah la patience... pas un trait de caractère très répandu dans la famille West. Pour tout dire, elle et moi on ne se côtoyait que peu souvent.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Wallace West

avatar

› DOUBLON/S : Le scarabée d'El Paso › TEXTOS ENVOYÉS : 56 › DATE D'INSCRIPTION : 14/08/2018 › PSEUDONYME : Az' › CÉLÉBRITÉ : KJ Ap › CRÉDITS : Carolcorps

› NOM DE CODE : Kid Flash › ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans › HUMEUR DU MOMENT : Fifou › VILLE D'ORIGINE : Keystone › SITUATION PROFESSIONELLE : Mécanicien pour le KCPD

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : - Super-vitesse
- Agilité surhumaine
- Endurance surhumaine
- Réaction surhumaine
- Force surhumaine (environ 350kg)
- Aérokinésie
- Électrokinésie
- Régénération surhumaine
- Capacité de partager la force véloce sur un court moment.
- D'autres capacités, mais pas encore développées.




PRÉSENTATION - LIENS - [url=#]TOPICS[/url]



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: 「 Beginning of a new life 」Ft. Iris   Ven 14 Sep - 22:43

Iris

Wally

「 Beginning of a new life 」
Je retenais un petit sourire lorsqu’Iris me disait qu’on allait bientôt passer à table, mais je ne pouvais m’en empêcher, ils étaient trop bons, c’était de la triche. Elle me racontait les news sur la Bank of America. Ce à quoi je rétorquais « Ah ouais, ils ont pas déconné, c’est que ça devait être violent quand même » tout en mâchant le bonbon, cela devait donner quelque chose de peu compréhensible. Puis la fameuse deadline, mais je n’avais aucune inquiétude, deadline ou pas, aucune news n’échappais à la journaliste la plus rapide du monde, les nouvelles fraîches n’ont qu’à bien se tenir. « Pauvre Robert, pas que je dis que tu rates quelques chose, loin de là, mais t’as le droit de vivre aussi Iris. Pourquoi tu ne laisses pas une chance à quelqu’un ? Même sans forcement qu’il y ait le coup de foudre ? » puis, tout en écoutant sa réponse, je finissais le bonbon.


Au moment d’entendre sa question, je tapotais des mains sur la table dû à l’excitation, je commençais donc. « C’était trop bien, on a commençé par la fameuse visite, tu sais celle des locaux, mais je connaissais déjà, alors c’était loooooooong. ‘je roulais des yeux.’ puis, on a enfin mit les tenues pour aller faire de la mécanique. Les machines de guerre, mon dieu, tu devrais voir ces bêtes, elles en ont sous le capot, mais par contre, y’en a qu’on voit pas dehors, je sais pas pourquoi. Anyway, on a touché à tout c’était super, par contre y’a un mec qui s’appelle James, j’suis plus sûr du nom, mais il faisait n’importe quoi, j’ai dû changer toute une pièce parce que monsieur arrivait plus à la monter lui même... »Je reprenais mon souffle. « Mais l’instructeur a dit que j’avais pas tout vu, qu’il y avait même des véhicules top-secrets et que si je faisais du bon boulot, j’aurai peut-être l’occasion de bosser dessus. »  Je courais à mon sac pour revenir m’asseoir. « C’est une vis, mais pas n’importe quelle vis, c’est ma première vis. La première que j’ai démonté. T’inquiètes pas hein, je l’ai remplacé bien sûr, mais c’était pour le côté symbolique. C’est comme un petit trophée. Par contre, y’a un brouhaha quand on est en haut, j’préfère largement être dans les garages… » Je me levais pour mettre la table. j’attrapais deux assiettes et le kit de couverts pour les mettre aussi sur la table. « Y’avait une porte dans le garage, j’avais pas le droit de l’approcher, mais tu connais notre curiosité, tu penses qu’il y aurait quoi derrière ? » finissais-je.  

________________________


My name is Wally West
and i'm Kid Flash
Revenir en haut Aller en bas

Iris West

avatar

› DOUBLON/S : aucun. › TEXTOS ENVOYÉS : 42 › DATE D'INSCRIPTION : 07/09/2018 › PSEUDONYME : TAKE THAT. › CÉLÉBRITÉ : Alycia Debnam-Carey. › CRÉDITS : schizophrenic.

› NOM DE CODE : West. › ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans. › HUMEUR DU MOMENT : Journalistique. › VILLE D'ORIGINE : Central City. › SITUATION PROFESSIONELLE : Journaliste Reporter au Central City Picture News.

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : uc



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: 「 Beginning of a new life 」Ft. Iris   Lun 17 Sep - 19:41

Beginning of a new life
wally & iris
••••

«  Pauvre Robert, pas que je dis que tu rates quelques chose, loin de là, mais t’as le droit de vivre aussi Iris. Pourquoi tu ne laisses pas une chance à quelqu’un ? Même sans forcement qu’il y ait le coup de foudre ? ». Un son remonta le long de ma gorge. La question était légitime. J'avouais cependant que discuter de ça avec mon neveu me mettait tout de même mal à l'aie. L'évoquer était suffisant. Et puis, je ne trouvais pas chaussure à mon pied. J'avais toujours été difficile lorsqu'il s'agissait de choisir un partenaire pour ma vie amoureuse. Que celle ci soit sérieuse ou non. Les plans sans lendemains, je faisais ça très mal. Surtout je n'en voyais pas l’intérêt. J'aimais avoir une connexion avec quelqu'un. C'est ce qui rendait toute relation intéressante. Il fallait juste croire que pour le moment je n'avais pas trouvé la personne avec qui passer un peu de temps. Je ne me faisais pas de soucis. Cela finirait bien par arriver. A un moment ou un autre. Et si jamais, j'avais déjà tout ce qu'il me fallait. J'avais un métier que j'adorais. Je vivais de ma passion. Peu pouvait en dire autant. Mais surtout, j'avais Wally. Il était et serait toujours le premier homme dans ma vie. Il était ma famille. J'étais déjà comblée. Je finissais par hausser les épaules. «  Je suis trop occupée » répondis je  tout de même en continuant de couper mes légumes en longues lamelles. J'avais dans l'idée de les faire rôtir un peu au four pendant quelques minutes. Asperges et brocolis retrouvèrent donc un plateau spécialement conçu pour le four. Avant de mettre le tout à cuire, je pris le temps d’assaisonner mes légumes. Un peu d'huile termina la préparation. Il était l'heure de passer à la préparation du poulet. Le riz  quant à lui était déjà sur le feu et presque prêt. Avec des gestes habiles, je commençais à émincer mon poulet.

Wally reprit finalement la parole pour me raconter sa journée. Son enthousiasme illumina toute la pièce. J'étais ravie de voir qu'il s'y plaisait autant. Je n'avais pas eu de doutes évidemment mais c'était quand même bien d' en avoir confirmation. « Les machines de guerre, mon dieu, tu devrais voir ces bêtes, elles en ont sous le capot ». Un rire passa mes lèvres. Mon petit Wally était amoureux. Amoureux de ces grandes dames de taule. Il était clairement aux anges et je ne pouvais qu'en être satisfaite. « Mais l’instructeur a dit que j’avais pas tout vu, qu’il y avait même des véhicules top-secrets et que si je faisais du bon boulot, j’aurai peut-être l’occasion de bosser dessus ».«  Tu sais ce qu'il te reste à faire alors. De toute façon, il n'y a pas de secret dans la vie Wally. Plus dur tu travailles, plus importante est la récompense ». Il m'avait entendu prononcer ces mots des dizaines de fois. Pour autant, je ne perdais jamais une occasion de les lui rappeler. Mon père n'avait eu cesse de me les rabâcher. Je ne faisais donc que suivre la tradition familiale. Néanmoins, je ne m'inquiétais pas. Wally était un West. Travailler dur et avec passion, nous avions ça dans le sang. Un sourire flirta avec mes lèvres lorsqu'il me donna une vis. Wally était comme un écureuil. Curieux et de nature à faire des stocks de souvenirs. En soit, ce n'était pas forcément une mauvaise chose. « Y’avait une porte dans le garage, j’avais pas le droit de l’approcher, mais tu connais notre curiosité, tu penses qu’il y aurait quoi derrière ». «  Probablement les fameux véhicules que tu ne peux pas encore voir. Ou peut être des hélicos qui sait ».  Il y avait plusieurs possibilités. Tous les commissariats faisaient les choses différemment donc il était difficile de lui donner une réponse. «  Tu peux égoutter le riz s'il te plait ? » lui demandais je en remuant le poulet dans ma poêle chaude.  Plus que quelques minutes de cuisson et le repas du soir serait fait et prêt à être déguster.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Wallace West

avatar

› DOUBLON/S : Le scarabée d'El Paso › TEXTOS ENVOYÉS : 56 › DATE D'INSCRIPTION : 14/08/2018 › PSEUDONYME : Az' › CÉLÉBRITÉ : KJ Ap › CRÉDITS : Carolcorps

› NOM DE CODE : Kid Flash › ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans › HUMEUR DU MOMENT : Fifou › VILLE D'ORIGINE : Keystone › SITUATION PROFESSIONELLE : Mécanicien pour le KCPD

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : - Super-vitesse
- Agilité surhumaine
- Endurance surhumaine
- Réaction surhumaine
- Force surhumaine (environ 350kg)
- Aérokinésie
- Électrokinésie
- Régénération surhumaine
- Capacité de partager la force véloce sur un court moment.
- D'autres capacités, mais pas encore développées.




PRÉSENTATION - LIENS - [url=#]TOPICS[/url]



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: 「 Beginning of a new life 」Ft. Iris   Ven 5 Oct - 21:24

Iris

Wally

「 Beginning of a new life 」
Je continuais de tout poser sur la table, respectant l’ordre et surtout où les ustensiles devaient se trouvaient. Il fallait que tout soit parfait. Je finissais donc minutieusement ma tâche, avant de relever les yeux et de fixait Iris après sa remarque. J’arborais un sourire tellement gros qu’il tirait tout mon visage. Puis, j’explosais de joie. « Un hélicoptère ? T’imagines le kiff ? Je reverrais de touche à ça. Tellement de truc à faire, après les colosses de terre, les titans des airs. » la regardais-je avec les yeux dans les étoiles. Comme un gamin de 5 ans . Je ne venais que de commencer le travail, mais j’étais déjà tellement impatient de le reprendre, de monter les échelons pour toucher de plus en plus de machine, quitte à avoir toute la mécanique du comico sur le dos. Je n’en avais que faire, c’était mon boulot, et c’était surtout ma passion, la chose qui faisait que j’aimais tant ce domaine. Après avoir commencé à déjà faire des plans sur ma future carrière, je m’approchais de la cuisine pour exécuter ce que ma tante m’avait demandé. Je le faisais toujours avec autant de sérieux, dans le but que déjà je ne foire pas le plat, c’était pas mal, mais aussi pour pas décevoir Iris.  C’était quelque chose qui ne pouvais pas exister dans mon vocabulaire. De base avec tout le monde, mais surtout avec elle. C’était donc que quelques minutes plus tard, avec elle, nous servions le repas. Pour ensuite prendre place sur la table. Et commencer à déguster le repas.

« J’pense que ton poulet est la chose qui me manque le plus quand je dois manger à la cantine » finissais-je en riant. Il fallait le dire, il était délicieux, dès que j’entendais que c’était poulet le soir, mon estomac se réjouissait déjà. Puis, un sujet me trottait en tête. Un sujet donc nous parlions pas souvent. Enfin si mais pas vraiment de celui que je pensais. Je tentais de ne pas laisser percevoir quelconque indice sur mon comportement, puis je lui demandais. « T’en pense quoi de la monter en puissance de… Comment qu’il s’appelle déjà, Flash Kid ? » Elle ne savait pas que c’était moi, et c’était par le biais de cette question que je tâtais le terrain. Je savais que si Iris apprenait le secret, elle serait probablement morte d’inquiétude sur la dangerosité de cette autre passion. Je voulais lui dire. Je voulais qu’elle sache. Mais pour le moment, il valait mieux qu’elle ne le sache pas, tout comme ces dernières années. Cependant, je redoutais le moment où elle allait l’apprendre.  

________________________


My name is Wally West
and i'm Kid Flash
Revenir en haut Aller en bas

Iris West

avatar

› DOUBLON/S : aucun. › TEXTOS ENVOYÉS : 42 › DATE D'INSCRIPTION : 07/09/2018 › PSEUDONYME : TAKE THAT. › CÉLÉBRITÉ : Alycia Debnam-Carey. › CRÉDITS : schizophrenic.

› NOM DE CODE : West. › ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans. › HUMEUR DU MOMENT : Journalistique. › VILLE D'ORIGINE : Central City. › SITUATION PROFESSIONELLE : Journaliste Reporter au Central City Picture News.

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : uc



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: 「 Beginning of a new life 」Ft. Iris   Jeu 11 Oct - 17:18

Beginning of a new life
wally & iris
••••

Un rire remonta le long de ma gorge face à son regard pétillant. Wally était un enfant facilement comblé. Un trait de caractère qu'il n'avait heureusement pas perdu avec l'âge et les épreuves qu'il avait déjà du endurer. En ce qui me concernait, je trouvais que c'était un cadeau. Il était un cadeau. Le seul qui avait une réelle importance. Avec un sourire tendre au coin des lèvres, je le regardais finir de mettre la table, égoutter le riz et le disposer avec le reste du repas. Le tout était fin prêt. Sans plus tarder, nous nous installâmes donc à la petite table ronde pour commencer à nous restaurer. Ce n'était pas grand chose mais je chérissais ces moments passés à deux. Il y avait quelque chose d'appréciable à partager un repas avec les personnes qui nous étaient chères. C'était un moment de convivialité et de partage. Un que je préférais ne pas rater. Bien sur, dans la vie on ne faisait pas toujours ce que l'on voulait. Parfois, le travail, les responsabilités... tout ça se mettait en travers de notre chemin. Ceci dit, je mettais un point d'honneur à être là dans la mesure du possible. « J’pense que ton poulet est la chose qui me manque le plus quand je dois manger à la cantine ». «  Si t'apprenais à cuisiner, tu pourrais t'en faire tous les jours pour l'emporter avec toi ». Un sourire amusé passa sur ma bouche. Mon neveu avait bien des qualités mais la cuisine ne semblait pas vraiment en faire partie. Non pas que j'étais une cuisinière hors paire. J'étais … normale. Pas douée, pas mauvaise non plus. Wally était juste une catastrophe. Il n'avait pas la patience ni même le bon tempérament pour se mettre derrière les fourneaux. Il vivait sa vie à cent à l'heure. Il ne tenait pas en place. Cuisiner – et ce malgré toute la difficulté que cela pouvait représenter – ne collait pas avec sa personnalité. Malheureusement pour lui, je n'avais pas toujours le temps de lui préparer une gamelle. La cantine serait donc sa seule option viable. «  En tout cas, pour demain tu as de la chance. Il y aura des restes ». Au moins pour demain, il n'aurait pas besoin de se préoccuper de grand chose.

Le repas continua entre les anecdotes et les rires. Les assiettes furent vidées puis débarrassées par mes soins. Du réfrigérateur, je sortis du fromage et autres produits laitiers. Manger un bout de fromage français – acheté hors de prix dans un magasin spécialisé de Central City – avec un verre de vin rouge était mon petit plaisir personnel. Je ne le faisais pas souvent. Mais je ne niais pas que de temps en temps cela me faisait du bien. C'était bien la seule petite entorse que je me permettais ces derniers temps. Autant en profiter.  « T’en pense quoi de la monter en puissance de… Comment qu’il s’appelle déjà, Flash Kid ». J'humais de surprise sur le rebord de mon verre à ballon – sorti pour l'occasion. Je bus une gorgée du liquide rouge avant de reposer mon verre sur la table. «  Je pense que ce qu'il fait et cherche à accomplir est noble. Peu ont le courage de faire ce qu'il fait » commençais je en pesant mes mots. «  En tant que membre de la race humaine, je ne peux que me sentir inspirée par son dévouement ». Personnellement, je ne pensais pas avoir les bagages nécessaires pour en faire autant. Alors je faisais ce que je pouvais à mon niveau. «  Ceci dit, je pense aussi que ce n'est pas un job pour un enfant ou un adolescent». Je ne connaissais pas l'âge de Kid Flash mais aucun adulte ne parcourrerait les rues avec un nom de code pareil. Du peu que j'en avais vu, le super héros ou justicier semblait jeune. Trop jeune. Tout dans sa personnalité, son attitude décriait sa jeunesse. Son innocence si je pouvais en parler ainsi. «  Je ne peux pas m'empêcher de me mettre à la place de ses parents. Sauf à être totalement irresponsables, je ne pense pas qu'ils soient au courant.  Et le jour où ils l'apprendront … Et bien je ne peux qu'imaginer ce qu'ils vont ressentir.  Qu'importe l'âge de ce justicier Wally ou ses capacités, il est le bébé de quelqu'un. En tant que parent, voir son enfant se jeter ainsi face au danger... c'est un échec ». Nous étions là pour protéger. Nous étions les adultes. C'était notre job. Notre responsabilité. «  Si c'était moi qui apprenait une telle nouvelle... j'aurais le sentiment d'avoir échoué. D’avoir failli à la promesse que j'ai faite à tes parents  et à la promesse que je t'ai faite à toi quand je t'ai accueilli. Celle de veiller sur toi et de te protéger de tout ce qu'il a de mauvais dans ce monde ». Honnêtement, je n'étais pas sûre de pouvoir le supporter. Et ce malgré la fierté que je pourrais éventuellement ressentir. Mon verre de vin retrouva mes lèvres et j'en buvais une nouvelle gorgée. «  Pourquoi tu me demande ça au fait ? ». Il y avait forcément une raison derrière sa question.  J'étais cependant bien loin de me douter de la nature même de cette raison. Et pour le moment, c'était bien mieux ainsi.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Wallace West

avatar

› DOUBLON/S : Le scarabée d'El Paso › TEXTOS ENVOYÉS : 56 › DATE D'INSCRIPTION : 14/08/2018 › PSEUDONYME : Az' › CÉLÉBRITÉ : KJ Ap › CRÉDITS : Carolcorps

› NOM DE CODE : Kid Flash › ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans › HUMEUR DU MOMENT : Fifou › VILLE D'ORIGINE : Keystone › SITUATION PROFESSIONELLE : Mécanicien pour le KCPD

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : - Super-vitesse
- Agilité surhumaine
- Endurance surhumaine
- Réaction surhumaine
- Force surhumaine (environ 350kg)
- Aérokinésie
- Électrokinésie
- Régénération surhumaine
- Capacité de partager la force véloce sur un court moment.
- D'autres capacités, mais pas encore développées.




PRÉSENTATION - LIENS - [url=#]TOPICS[/url]



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: 「 Beginning of a new life 」Ft. Iris   Ven 26 Oct - 23:04

Iris

Wally

「 Beginning of a new life 」
Alors qu’Iris portait le verre jusqu’à sa bouche pour en boire une gorgée, c’était moi qui manquais de m’étrangler. Je n’étais pas du tout serein de sa réponse, et même si je le souhaitais de tout mon cœur que ce soit le contraire, j’étais presque sur que sa réponse allait être négative. Pas négative dans le sens d’être contre les agissements du héros, mais contre le fait qui si ce serait moi, elle me laisserait pas faire. De peur pour ma sécurité. Chose que je comprenais parfaitement. Mais j’étais trop têtu, il fallait que je le fasse, parce que si elle veillait sur ma sécurité, qui veillait sur la sienne ? Il fallait que je le fasse. C’était tout.«  Je pense que ce qu'il fait et cherche à accomplir est noble. Peu ont le courage de faire ce qu'il fait. En tant que membre de la race humaine, je ne peux que me sentir inspirée par son dévouement ». je baissais la tête pour afficher une petit sourire discret, qu’elle ne pouvait apercevoir. Puis je remontais doucement la tête. «  Ceci dit, je pense aussi que ce n'est pas un job pour un enfant ou un adolescent. Je ne peux pas m'empêcher de me mettre à la place de ses parents. Sauf à être totalement irresponsables, je ne pense pas qu'ils soient au courant.  Et le jour où ils l'apprendront … Et bien je ne peux qu'imaginer ce qu'ils vont ressentir.  Qu'importe l'âge de ce justicier Wally ou ses capacités, il est le bébé de quelqu'un. En tant que parent, voir son enfant se jeter ainsi face au danger... c'est un échec » Je m’y étais préparé. Du moins c’était malheureusement ce que je pensais qui allait arriver si j’engager la conversation sur ce sujet. «  Si c'était moi qui apprenait une telle nouvelle... j'aurais le sentiment d'avoir échoué. D’avoir failli à la promesse que j'ai faite à tes parents  et à la promesse que je t'ai faite à toi quand je t'ai accueilli. Celle de veiller sur toi et de te protéger de tout ce qu'il a de mauvais dans ce monde »


Je prenais encore plus violemment cette remarque. Je m’en voulais presque d’être Kid Flash, puisqu’à présent, je le savais, si Iris l’apprenait, cela aurait l’effet d’une bombe, d’une bombe que je ne voulais pas lui envoyer. Une bombe que je voulais et par aussi le biais de ce soir désamorcer. Tôt ou tard elle l’apprendra. C’était sûr. Iris était à la recherche de la vérité, et si elle voulait percer le mystère de qui était Kid Flash, je pouvais être sûr qu’elle réussirait sans problème. Mon envie de vouloir lui dire était paradoxalement encore plus présente, dans le sens où quitte à ce que le problème éclate, je n’aurais plus à lui mentir, chose qui m’horripilais. Mais d’un autre côté, avec les mots et les paroles qu’elle venait de dire, j’avais peur que cela brise quelque chose, et que tout ne serait plus jamais comme avant, est-ce que cela en valait la peine ? «  Pourquoi tu me demande ça au fait ? » Je sortais de mes pensées et un peu pris au dépourvu, je commençais à bredouiller « Ah, heu, rien comme ça, parce que je pense l’avoir vu aujourd’hui. Et que je me suis juste posé la question. » un peu nerveux, je finissais mon petit bout de fromage avant d’aider à débarrasser. Alors que je cherchais un moyen de me ressaisir avant qu’Iris se doute de quoi que ce soit, des sirènes et des lumières bleues et rouges passaient en bas de la rue, j’allais me précipiter vers la fenêtre pour observer. Quelque chose se tramait. Je me tournais vers ma tante avant d’ajouter. « Tu penses que c’est quoi cette fois ? » Je voulais intervnir, aller voir ce qu’il se passait, mais avant cela, il fallait que je puisse passer de Wally à Kid Flash. Il fallait vite que je trouve une solution. Je sortais mon téléphone de ma poche, et disais. « Ah, Jimmy s’est acheté le dernier Smash bros, il veut que je passe le tester, je rentre pas tard promis ! » Finissais-je avant de ranger le téléphone dans ma poche, de venir embrasser la joue d’Iris et de partir en courant vers la porte, puis le couloir et enfin la rue.  

________________________


My name is Wally West
and i'm Kid Flash
Revenir en haut Aller en bas

Iris West

avatar

› DOUBLON/S : aucun. › TEXTOS ENVOYÉS : 42 › DATE D'INSCRIPTION : 07/09/2018 › PSEUDONYME : TAKE THAT. › CÉLÉBRITÉ : Alycia Debnam-Carey. › CRÉDITS : schizophrenic.

› NOM DE CODE : West. › ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans. › HUMEUR DU MOMENT : Journalistique. › VILLE D'ORIGINE : Central City. › SITUATION PROFESSIONELLE : Journaliste Reporter au Central City Picture News.

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : uc



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: 「 Beginning of a new life 」Ft. Iris   Ven 9 Nov - 23:41

Beginning of a new life
wally & iris
••••

« Ah, heu, rien comme ça, parce que je pense l’avoir vu aujourd’hui. Et que je me suis juste posé la question ». Un son intrigué remonta le long de ma gorge. Wally – en son for intérieur- avait toujours été un petit geek. Son obsession pour un super héros – que j'imaginais proche de son âge – ne m'étonnait guère. C'était même plutôt l'inverse. J'aurais été surpris de son désintérêt. Cependant, je devais avouer que sa soudaine nervosité me mettait mal à l'aise. Sa réponse manquait d'enthousiasme. Je ne pus donc m'empêcher de froncer légèrement des sourcils face à son soudain changement de comportement. Son regard fuyant, l'air sur son visage... dans le fond tout cela n'était pas pour me plaire. Pour autant, j'étais encore bien loin de me douter de la raison de sa soudaine prise de conscience et mal être. «  Tant qu'il ne te donne pas des idées saugrenues. Je préfère te savoir sain et sauf à rouler des mécaniques dans le garage ». Sa sécurité était la chose la plus importante pour moi. Cet enfant était ma dernière famille. Surtout, il en était le membre le plus précieux de par sa jeunesse et son entrain spontané pour tout et n'importe quoi. Moi j'étais déjà presque dépassée. Déjà trop cynique. Un effet de mon travail assurément.  Avec ce que je voyais et entendais tous les jours, il était difficile de rester émerveillé face à ce monde. En outre, je me refusais à l'enterrer. J'en avais assez des funérailles. Enterrer un enfant ce n'était pas dans l'ordre des choses. Bien sur, intellectuellement je savais que cela n'avait pas beaucoup de sens l'ordre des gens. Tout le monde pouvait mourir n'importe où et n'importe quand. Si l'âge augmentait les situations à risque, il n'avait pas la prérogative du trépas. «  Et puis, les collants très peu pour toi mon grand » reprenais je en apportant mon verre de vin à mes lèvres avec un petit sourire amusé. Je n'avais aucune envie de passer mon temps à déblayer les lignes de jeunes filles qui lui colleraient assurément aux basques.  

A nous deux, nous finirent rapidement de débarrasser la table à manger. Juste à temps aussi vu que les sirènes retentirent plus bas dans la rue. Pour moi, c'était comme un appel. Là ou il y avait du trouble, c'était pour moi. « Tu penses que c’est quoi cette fois ? ». «  Aucune idée. Mais on va pas tarder à le savoir ». Du moins, je n'allais pas tarder à le savoir. Je comptais bien me rendre sur les lieux. «  Ah, Jimmy s’est acheté le dernier Smash bros, il veut que je passe le tester, je rentre pas tard promis ! »  Avant que je n'ai pu dire ou faire quoi que ce soit le jeune adulte disparu. A nouveau mes sourcils se froncèrent face au caractère soudain de son départ. Je supposais que je devais m'estimer contente d'avoir reçu un bisou sur la joue en signe de bonsoir. Bien sur, Wally était un adulte. Il pouvait bien aller où il voulait, du moment qu'il respectait les limites imposées – autant par mes soins que par la société démocratique elle même. Cependant, son départ précipité me paraissait louche. Très louche. Surtout au vu du timing. Je repoussais cependant mes questionnements à plus tard et décrochais mon téléphone portable professionnel lorsque celui ci se mit à sonner. «  Je suis en route » déclarais je à la personne au téléphone lorsqu'elle m'apprit la survenance d'un autre braquage de banque. Le deuxième en très peu de temps. C'était à se demander si nous n'avions pas déménagé à Gotham sans nous rendre en compte. C'était plus leur style de criminalité que la nôtre. Bien sur, nous ne pouvions pas généraliser. Des vilains, il y en avait partout. Gotham n'avait pas le monopole des infractions violentes. Mais tout de même. Ce comportement m'étonnait.  Manteau sur les épaules, sac à la main et carte de presse autour du coup, je sortais de mon appartement pour rejoindre ma voiture.  Du plus rapidement que je pus, je me dirigeais vers l'endroit du crime. Je ne me garais cependant pas à proximité pour éviter l'inconvénient des barrages de police. Je n'avais aucune envie de rester bloquer sans pouvoir accéder aux lieux de l'incident. Je me garée donc à proximité et fis le reste du chemin au pas de course. Du fait de mon statut de journaliste, je pus pénétrer dans l'enceinte même du rideau policier. «  Iris West, reporter au Central City Picture News. Est ce que vous pouvez me dire ce qu'il se passe ? Y'a t-il des otages ? ». Les banques à cette heure étaient évidemment normalement fermées au public mais il y avait toujours du personnel sur place : femmes ou hommes de ménage, garde de nuit etc... Mon enregistreur pointé devant moi dans la direction du policier que je venais d’interpeller, je l'écoutais me dire qu'il en avait aucune idée. Lorsque je le pressais, il me demanda plus ou moins gentiment de le laisser faire son boulot sans l'importuner. Comme toujours, les relations entre les forces de l'ordre et la presse n'étaient pas au beau fixe.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 「 Beginning of a new life 」Ft. Iris   

Revenir en haut Aller en bas
 
「 Beginning of a new life 」Ft. Iris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Unordinary Life
» Life
» [Collection] Iris (Lutèce)
» Review : Ricky Steamboat - The life story of the Dragon
» It's a wonderful life, de Frank Capra

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
dawn of justice ::  :: les autres villes :: central city :: quartiers résidentiels-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: