AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

merci de privilégier les personnages dc comics & les scénarios I love you

n'hésitez pas à venir nous rejoindre sur discord par ici
venez nombreux



Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 A.K.A. « worst idea ever. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Cassandra Sandsmark

avatar

› TEXTOS ENVOYÉS : 72 › DATE D'INSCRIPTION : 22/07/2018 › PSEUDONYME : Dreamcatcher. › CÉLÉBRITÉ : Ginny Gardner. › CRÉDITS : Iron Queen & ANAPHORE.

› NOM DE CODE : Wonder Girl. › ÂGE DU PERSONNAGE : dix-neuf ans. › HUMEUR DU MOMENT : gonflée à bloc ! › VILLE D'ORIGINE : Gateway City. › SITUATION PROFESSIONELLE : étudiante et super-héroïne.

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : Cassandra est la fille de Zeus, le Roi des Dieux grecs. Cela fait d'elle une demi-déesse (de descendance directe) et lui confère par conséquent diverses capacités. Une force, une endurance et une rapidité surhumaines, la capacité de voler - bien qu'elle ne le maîtrise pas parfaitement. Elle s'aide des Gantelets d'Atlas qui décuplent sa force déjà impressionnante, ainsi que des Sandales d'Hermès qui lui permettent d'assurer sa position en vol. L'éveil des pouvoirs d'un demi-dieu se fait sur la durée, donc il n'est pas étonnant que seulement quelques années après l'activation de ses capacités, elle n'ait finalement à disposition actuellement qu'une infime fraction de son potentiel. Elle a également suivi une formation d'Amazone auprès de Donna Troy et, plus de manière plus épisodique, de Diana Prince. Ses capacités régénératrices sont plus rapides que celle d'une humaine, et à ce jour, elle ignore si elle a été dotée de la même longévité que les autres "graines de Dieux." En tant que progéniture de Zeus, il ne serait pas impossible qu'elle développe également un pouvoir sur la foudre, mais il est beaucoup trop tôt pour émettre des spéculations. Elle n'est qu'une très jeune femme.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: A.K.A. « worst idea ever. »   Ven 10 Aoû - 20:28

A.K.A. « worst idea ever. »
Wonder Girl & Speedy
On avait déjà failli lui renverser trois fois du whisky-coca dessus, et très franchement, Cassie se serait bien passée de ce parfum de cigarette froide qui lui collait désagréablement à la peau. Autant dire que cette prétendue soirée « du siècle » avait des relents de fête au rabais où l’alcool coulait à flot surtout pour masquer un manque évident d’atomes crochus entre les invités. Il y avait de tout entre ces murs, des sportifs, des geeks, des personnes qui ne faisaient même pas partie du campus, des pompom girls surexcitées dans un coin, et, surtout, la bande des Alpha Kappa Alpha qui surveillaient d’un œil exercé que chaque verre reste outrageusement plein. Il y avait bien d’autres substances qui devaient circuler, néanmoins Cassandra s’efforçait de rabattre ses œillères de façon à ne pas les remarquer. C’était sa voisine de table en cours de grec qui lui avait glissé le prospectus de la sororité. Un morceau de plastique rose et blanc, avec des lettres gonflées au botox en guise de police, et la promesse d’une « night mémorable, venez nombreux ! » Au début, elle avait simplement soupiré en repoussant l’offre du bout des doigts, mais ses quelques amis l’avaient tellement bassinée avec ça qu’elle avait accepté d’y aller. Ils se plaignaient de ses absences nombreuse et inexpliquées, et puisqu’elle ne pouvait décemment pas leur avouer qu’elle était Wonder Girl, Cassie avait décidé que ce serait un bon compromis. Puis, l’espace d’une heure ou deux, elle l’avait cru. Elle s’était dit qu’elle avait fait le bon choix, jusqu’à ce que le taux d’alcoolémie général atteigne le haut de la courbe et qu’ils commencent à faire des actions inconsidérées.

Comme sauter dans la piscine chauffée avec trois grammes dans chaque bras. Ou jeter l’otaku qui se cachait au fond de la salle dans la même piscine, tout habillé, sans considération pour ses affaires personnelles. Le téléphone était encore au fond de l’eau, d’ailleurs… Quelques couples – officiels et officieux – avaient disparu au cours de la nuit, ce qui créait parfois des scènes de ménage humiliantes. Cassandra voyait probablement tout ça d’un œil un peu trop strict, parce qu’elle ne partageait pas l’esprit (trop) festif des Alpha Kappa Alpha. On racontait partout que leurs fêtes étaient incroyables, alors qui était-elle pour juger du contraire ? Elle avait perdu dans le dernier arrivage d’invités impromptus ses amis, donc elle slalomait entre les silhouettes avec un gobelet rouge criard à la main. Un peu d’alcool ne la mettrait pas k.o. Beaucoup d’alcool non plus, probablement, néanmoins ce n’était pas tellement l’endroit pour tester sa résistance. Il y avait ce type qui n’arrêtait pas de lui proposer « un moment en tête-à-tête » et qui devenait de plus en plus insistant. Les heures qui s’écoulaient le rendaient progressivement moins conciliant. Au besoin elle se savait capable de se dépêtrer d’éventuelles mains baladeuses, mais elle préférait autant éviter d’avoir à le faire. Ce serait bête de casser malencontreusement son poignet, n’est-ce pas ?

De justesse, Cassie évita un duo de filles éméchées qui se cognait aux murs du couloir, et elle continua son exploration de la baraque louée pour l’occasion. Starling City n’était pas un mauvais choix pour un weekend « de folie » - encore les mots du prospectus, elles n’y étaient pas allé de mainmorte – et l’endroit était parfait. Grand. Un peu à l’écart. A mi-chemin entre une loge et un manoir, le genre de résidence secondaire ou tertiaire d’une famille tellement riche qu’elle l’oublierait de temps en temps. Beau, mais vide. Et des mini-bars incroyablement bien fournis toutes les trois ou quatre pièces. Tout pour plaire aux Alpha Kappa Alpha, visiblement.

Une porte entrouverte attira son attention, et elle décida que s’éloigner un peu du tumulte lui permettrait sans doute de contacter Donna. Qui sait, on avait peut-être besoin de Wonder Girl quelque part, non ? Avec un soupir, elle appuya son épaule contre la cloison pour la pousser doucement, son gobelet à moitié plein toujours en main.

« Alpha Kappa Alpha… A.K.A. worst idea ever. » Son marmonnement se stoppa net quand elle réalisa qu’elle n’était pas aussi seule qu’elle le pensait. Cassandra se figea sur le pas de la porte, repoussant une mèche blonde du bout de l’index. « Désolée, j’vais trouver une autre pièce, » fit-elle en pinçant les lèvres, prête à rebrousser chemin.

code by FRIMELDA

________________________

Moonlight drowns out all

but the brightest stars.
ANAPHORE
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Roy Harper
Roy Harper as the Arsenal

avatar

› TEXTOS ENVOYÉS : 24 › DATE D'INSCRIPTION : 23/07/2018 › PSEUDONYME : Nautik › CÉLÉBRITÉ : Colton Haynes › CRÉDITS : uc

› NOM DE CODE : Speedy › ÂGE DU PERSONNAGE : 20 › HUMEUR DU MOMENT : uc › VILLE D'ORIGINE : Star City › SITUATION PROFESSIONELLE : Super-héros

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : Roy est très agile et a même dépassé son maître et mentor Oliver Queen sur ce point ce qui lui a valu son surnom de Speedy.
Il peut également faire preuve d'un grand sens de la réflexion même si cela ne l'empêche pas de faire des choses stupides.
Roy est aussi passé maître dans l'art de l'archerie même si pour le coup il ne dépasse pas l'archer vert.
Les armes blanches n'ont pas de secret pour lui, tout ce qui coupe et qui fracasse des cranes il connait.
Il en est de même pour tout ce qui fait PAN! et BOUM!, les armes à feu il gère.




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A.K.A. « worst idea ever. »   Ven 17 Aoû - 16:07

A.K.A. « worst idea ever. »

"Cruel !", il n’y avait pas d’autres mots pour décrire ce que Oliver lui avait imposé cette nuit. C’était vrai que ses arguments étaient valides, il aurait bien plus de mal à se faire passer pour un étudiant qui voudrait bien connaître un ou deux tuyaux pour se réapprovisionner en substance illicite. Et quoi de mieux pour ça que la "Fête du siècle" de telle ou telle université du pays. Il ne se souvenait plus de des termes exacts de l’invitation mais il n’avait pas eu de mal à s’en procurer une. Et il se retrouvait là, devant la petite villa tertiaire d’un riche, ou plutôt très riche propriétaire immobilier qui devait l’utiliser tous les trente-six du mois quand il était en déplacement sur Starling City et ce soir elle servait pour la fête. Il fallait dire que les multiples bars disposés un peu partout dans la maison, plus la terrasse et la piscine apportaient un gros plus pour ce genre de soirée. En plus du fait qu’elle se trouvait isolée en périphérie de la ville ce qui réduisait grandement le nombre de voisins dérangés. Il avait rangé son costume de l’archer rouge au placard et avait penché pour un t-shirt blanc avec pantalon et veste en jean. Mieux valait se fondre un maximum dans la masse. Il étant pourtant certain qu’avec les litres d’alcool qui allaient être consommés, peu de personnes auraient pu faire la différence en fin de soirée.

Il passa le hall et un bar attendait déjà les invités dès l’entrée pour servir directement les nouveaux arrivants. Il fit un rapide tour des lieux, repérant les différents points d’entrée et de sortie, autant dire partout étant donné que le trois quart de la villa était baie vitrée. Il repoussa trois demoiselles au cours de sa visite qui ne voulaient sûrement pas l’emmener avec elles dans une chambre pour jouer aux dominos. Après quoi, Roy retourna près de l’entrée, il s’incrusta dans un groupe, il n’était pas difficile pour lui de se fondre dans la masse, il avait le même âge qu’eux, et pouvait pour la plupart deviner leurs principaux centres d’intérêt au premier coup d’œil. Cette place près de la l’entrée lui permettait d’avoir le regard sur les allés et venus de tout le monde. Il n’était pas rare que durant ce type de soirée des pervers trainent à la sortie pour récupérer des filles éméchées. Le jeune homme profitait aussi de l’abondance d’alcool pour mener ses petites enquêtes. Il aurait pu prévenir la police et faire arrêter tous les consommateurs mais ce n’est pas eux qu’il fallait cibler, il fallait atteindre le mal à la source et trouver les fournisseurs.

Le taux d’alcool général attint rapidement un niveau critique et les toilettes et les pelouses se trouvèrent rapidement maculées. De plus, les chambres furent prises d’assaut mais pas pour les mêmes raisons. Il fut de plus en plus facile pour Roy d’écouler discrètement l’alcool de son verre dans les pots de fleurs ou directement dans le verre des autres. Inévitablement il y eut quelque accrochage mais les organisateurs avaient quelques armoires à glaces qui décourageaient rapidement les plus téméraires de se lancer dans une bagarre. Il n’était pas rare non plus de voir des garçons un peu trop insistants que leur niveau d’alcoolémie ne rendait pas plus raisonnable insister auprès des filles. Ceux-là finissaient souvent baffés ou trempés jusqu’aux os après un petit tour involontaire dans la piscine. Roy avait repéré depuis quelques temps une fille blonde qui plutôt que d’utiliser la violence contre son assaillant, qui ne se décourageait pas, avait préférée prendre la fuite dans des couloirs plus calmes. Très mauvais plan, le monde était la seule chose qui les retenait de passer à l’action. C’était à lui d’intervenir. Il s’engagea dans les couloirs suivant de loin le garçon qui poursuivait lui-même la blonde. Tous en avançant, il mit machinalement la main à l’arrière de sa ceinture pour vérifier que la pochette qui contenait sa matraque télescopique était toujours là. Il ne comptait pas s’en servir mais il fallait toujours se tenir prêt.
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Sandsmark

avatar

› TEXTOS ENVOYÉS : 72 › DATE D'INSCRIPTION : 22/07/2018 › PSEUDONYME : Dreamcatcher. › CÉLÉBRITÉ : Ginny Gardner. › CRÉDITS : Iron Queen & ANAPHORE.

› NOM DE CODE : Wonder Girl. › ÂGE DU PERSONNAGE : dix-neuf ans. › HUMEUR DU MOMENT : gonflée à bloc ! › VILLE D'ORIGINE : Gateway City. › SITUATION PROFESSIONELLE : étudiante et super-héroïne.

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : Cassandra est la fille de Zeus, le Roi des Dieux grecs. Cela fait d'elle une demi-déesse (de descendance directe) et lui confère par conséquent diverses capacités. Une force, une endurance et une rapidité surhumaines, la capacité de voler - bien qu'elle ne le maîtrise pas parfaitement. Elle s'aide des Gantelets d'Atlas qui décuplent sa force déjà impressionnante, ainsi que des Sandales d'Hermès qui lui permettent d'assurer sa position en vol. L'éveil des pouvoirs d'un demi-dieu se fait sur la durée, donc il n'est pas étonnant que seulement quelques années après l'activation de ses capacités, elle n'ait finalement à disposition actuellement qu'une infime fraction de son potentiel. Elle a également suivi une formation d'Amazone auprès de Donna Troy et, plus de manière plus épisodique, de Diana Prince. Ses capacités régénératrices sont plus rapides que celle d'une humaine, et à ce jour, elle ignore si elle a été dotée de la même longévité que les autres "graines de Dieux." En tant que progéniture de Zeus, il ne serait pas impossible qu'elle développe également un pouvoir sur la foudre, mais il est beaucoup trop tôt pour émettre des spéculations. Elle n'est qu'une très jeune femme.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A.K.A. « worst idea ever. »   Sam 18 Aoû - 0:58

A.K.A. « worst idea ever. »
Wonder Girl & Speedy
Le couple dans la pièce s’excusa d’un sourire, reconnaissant qu’elle ne tente pas de s’imposer quand ils semblaient être en pleine discussion – au moins, Cassie n’était pas tombée sur un couple au beau milieu d’un câlin embarrassant. A dire vrai, vu l’heure et l’endroit, ça n’aurait pas été étonnant. Elle laissa la porte se refermer derrière elle, tirant distraitement sur le col de sa chemise bleu dragée pour finalement continuer d’avancer dans le couloir. De sa main libre, la jeune femme attrapa le téléphone dans la poche arrière de son jean pour envoyer un message à Donna. Cette soirée était loin d’être aussi distrayant qu’elle l’espérait et elle avait vraiment besoin d’une excuse pour en sortir – elle aurait pu sûrement juste partir, à ce stade, personne ne se serait souvenu de l’heure à laquelle elle était partie, mais si elle tombait en chemin sur ses amis, nul doute qu’ils ne chercheraient à la faire rester par tous les moyens possibles. Et rentrer simplement chez elle, dans son petit appartement non loin du campus, lui paraissait tout aussi déprimant. Il devait bien y avoir quelqu’un dans le coin à remettre dans le droit chemin, non ? Elle sursauta quand une main se posa sur son épaule, l’incitant à se retourner. Une partie du whisky-coca se renversa sur le devant de sa chemise et elle étouffa un juron. Mais son regard s’assombrit immédiatement en reconnaissant le type de tout à l’heure. « Hey, alors on s’isole ? J’ai compris le message tu sais… »

Elle serra le poing, envisageant très sérieusement de lui balancer le contenu de son gobelet rouge à la figure. Il avait besoin d’une douche froide et de dessouler très vite avant de faire une connerie plus grosse que lui. « J’en doute. » « Mais si… » Il tendit à nouveau la dextre vers elle, et Cassandra recula vivement. « Tu joues la fille difficile à atteindre, mais tu m’attendais, pas vrai ? » Il la dominait de presque deux têtes, et son côté armoire à glace aurait probablement donné à réfléchir à n’importe qui, seulement il était tombé sur la personne la moins intimidée du lot par son physique. Elle se savait parfaitement apte à gérer la situation, alors elle se contenta de secouer la tête, se maintenant à distance de ses mains baladeuses. « T’es complètement ivre. J’ai dit non, et c’est tout. » « Allez… » Il fit un pas, puis deux et Cassie recula machinalement avec un soupir agacé. « Arrête ça. » « Tu devrais prendre un truc pour te détendre un peu. » Il lui présenta un petit sachet transparent avec une poudre rosâtre qu’il agita devant elle comme une solution miracle. Avec une moue dégoûtée, la blonde chercha à l’écarter, et il en profita pour s’avancer davantage. Elle aurait pu rester en place, le repousser d’une main avant de s’en aller, mais une fille de son gabarit ne devrait pas avoir ce genre de puissance. Alors, avec la force de l’habitude, elle fit mine de se sentir acculée et buta contre le mur derrière elle. « Je t’ai dit d’arrêter. »

Sa voix, elle, ne tremblait pas. La comédie de la jeune femme prise au piège était simplement physique, elle le regardait sans sourciller et n’y allait pas par quatre chemins. Malheureusement pour elle, il était bien trop imbibé pour remarquer les signaux. Quand il se pencha, son premier réflexe fut de vouloir l’envoyer valser, mais elle se stoppa en se mordant l’intérieur des joues. Ne pas abuser de ses pouvoirs, c’était ça aussi ce qu’on lui avait enseigné. Il se pencha un peu plus et tendit la main libre, seulement alors qu’elle s’attendait à ce qu’il la pose sur elle, il ne fit qu’actionner la poignée de la porte. N’ayant pas remarqué que ce n’était pas un mur, Cassie manqua de basculer en arrière, se reprit, recula de plus belle. D’un autre côté, là-dedans, elle pourrait sans mal le faire réfléchir à ses intentions. Pour un type complètement beurré, il eut quand même l’intelligence de refermer la porte derrière lui et la vivacité d’ouvrir le sachet pour essayer de le verser dans son verre.

« Même pas en rêve. » Elle secoua la tête, s’éloignant pour poser le gobelet écarlate sur le bureau de la pièce – laquelle ressemblait à s’y méprendre à une alcôve administrative – et quand il tenta une énième fois de lui attraper le bras, elle riposta. « Ne me touche pas. » « Tu sais pas ce que tu veux. » Il avait l’air vexé qu’elle ait claqué sa main en l’air. Et qui dit « sportif bourré piqué au vif » dit comportement irrationnel. Et impulsif. Sans prévenir, il referma les doigts sur son poignet. « Laisse-toi faire, » qu’il lui souffla au visage, tendant le paquet vers elle. « Il faut vraiment que t’apprenne à écouter une fille quand elle te dit non. » D’un mouvement vif, elle échappa à sa poigne pourtant ferme, retournant la situation et faisant pivoter son poignet dans un sens peu naturel. Le couinement de surprise qu’il eut face à sa manœuvre, et à la douleur subite, lui aurait presque arraché un sourire. « Putain ! » Elle le repoussa d’un geste ample, le faisant reculer de plusieurs pas malgré sa stature et son poids. Cassandra baissa les yeux sur le tapis maculé de poudre rosée. C’était quoi en plus ce truc ? La nouvelle drogue à la mode ? Et elle faisait quoi, au juste ? « T’es vraiment qu’une sale garce ! » Pendant qu’elle observait la mixture, il s’était relevé et s’apprêtait vraisemblablement à lui sauter à la gorge, mais elle releva les yeux juste à temps pour voir quelqu’un s’interposer. Quand est-ce qu’il était entré, celui-là ? Elle fit un pas sur le côté pour éviter d’être bousculée par l’empoignade des deux types. En moins de temps qu’il ne fallait pour dire « touchdown », son sportif collant était mis à terre, et elle haussa un sourcil amusé devant l’aisance dont l’autre avait fait preuve. Est-ce qu’elle aurait dû jouer les damoiselles en détresse ?

« Il ne savait plus ce qu’il faisait, même moi j’aurai pu m’en débarrasser, » lâcha Cassie avec un demi-sourire, croisant les bras sur sa poitrine – et se souvenant, dans le même geste, la tache de whisky-coca sur le devant. « Mais, merci. » Ce n’était qu’à moitié vrai : même bourré, une armoire à glace restait une armoire à glace. Elle n’aurait en théorie pas pu s’en dépêtrer. Et il avait dû le sentir, lorsqu’il s’était interposé, que la force du sportif n’avait rien à envie à celle d’un mini colosse. Son taux d’alcoolémie le rendait simplement plus lourdaud. « Tu fais partie de l’escouade de bodyguards des Alpha Kappa Alpha ? » Elle récupéra son gobelet en plastique derrière elle, s’appuyant contre le bureau en le regardant, tête penchée sur le côté. Elle n’en aurait pas mis sa main à couper, mais il ne lui semblait pas familier. Un nouveau sur le campus ? Un petit-ami d’une des filles de la sororité qui jouait les gardes du corps pour la soirée ? Derrière Roy, le sportif grogna en tentant de se redresser. « J’devrais peut-être vous laisser en tête-à-tête. » Son regard s’alluma d’une lueur espiègle. Elle, inquiète ? Pas le moins du monde.

code by FRIMELDA

________________________

Moonlight drowns out all

but the brightest stars.
ANAPHORE
Spoiler:
 


Dernière édition par Cassandra Sandsmark le Sam 18 Aoû - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Roy Harper
Roy Harper as the Arsenal

avatar

› TEXTOS ENVOYÉS : 24 › DATE D'INSCRIPTION : 23/07/2018 › PSEUDONYME : Nautik › CÉLÉBRITÉ : Colton Haynes › CRÉDITS : uc

› NOM DE CODE : Speedy › ÂGE DU PERSONNAGE : 20 › HUMEUR DU MOMENT : uc › VILLE D'ORIGINE : Star City › SITUATION PROFESSIONELLE : Super-héros

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : Roy est très agile et a même dépassé son maître et mentor Oliver Queen sur ce point ce qui lui a valu son surnom de Speedy.
Il peut également faire preuve d'un grand sens de la réflexion même si cela ne l'empêche pas de faire des choses stupides.
Roy est aussi passé maître dans l'art de l'archerie même si pour le coup il ne dépasse pas l'archer vert.
Les armes blanches n'ont pas de secret pour lui, tout ce qui coupe et qui fracasse des cranes il connait.
Il en est de même pour tout ce qui fait PAN! et BOUM!, les armes à feu il gère.




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A.K.A. « worst idea ever. »   Sam 18 Aoû - 19:29

A.K.A. « worst idea ever. »

Alors qu’il suivait l’armoire à glace au degré d’alcoolémie beaucoup trop élevé dans les couloirs, il vit la blonde entrer dans une pièce et ressortir quasiment aussitôt en marche arrière. La pièce devait déjà être occupée mais il ne serait pas allé vérifier, sachant pertinemment ce qu’il risquait d’y trouver. Alors en passant, il referma correctement la porte qui était restée entre ouverte et continua sa filature en essayant de rester le plus discret possible. Il était fort peu probable que le gars se doute de quelque chose étant donné son état mais il valait mieux être prévoyant. Aux motifs sur sa veste, il faisait clairement partie d’une équipe de sport et il devait avoir des camarades aussi baraqués que lui et malgré son entrainement Roy restait un être humain. Il n’était pas Superman et il pouvait très clairement perdre un combat en infériorité numérique. Alors il continua à les suivre jusqu’à ce qu’ils s’arrêtent tous les deux. Il ne voulait pas intervenir sans savoir si l’utilité s’en faisait vraiment ressentir. Il n’était même pas du campus de l’université qui organisait cette soirée alors il ne voulait pas se faire remarquer pour une erreur de jugement.

Cependant, la conversation commença fortement à s’envenimer lorsque le sportif sortit un petit sachet contenant une substance rosée. Roy resté en arrière plissa les yeux pour essayer de mieux distinguer. Alors que la situation commençait vraiment à dégénérer et que la blonde exprimait clairement sont refus de faire quoi que ce soit, Roy décida d’intervenir. Malheureusement pour lui, le temps qu’il arrive jusqu’au lieu de l’accrochage, la blonde et le sportif disparurent derrière la porte devant laquelle ils s’étaient arrêtés. Le jeune homme hésita quelque seconde à enfoncer la porte mais se dit qu’il y avait peut-être la blonde de l’autre côté et il n’était pas là pour l’assommer alors il opta pour une entrée plus calme et discrète. Il abaissa doucement la poignée, la tirant légèrement vers lui avant d’entrer dans la pièce et de la refermer rapidement derrière lui.

Quand il arriva dans ce qui ressemblait à un bureau l’armoire à glace était en train d’avancer vers la jeune femme le poing levé. Roy ne perdit pas une seconde et se plaça entre la blonde et le sportif. Ce dernier n’apprécia pas la manœuvre et envoya un directe dans le visage de Roy qui n’eut aucun mal à l’esquiver en se baisant. Dans le même mouvement il entama une rotation et asséna un coup de coude dans l’estomac du sportif. Lui n’esquiva pas et se plia en deux sous la douleur. D’un pas Roy se décala et cala un coup de pied à l’arrière  de la jambe de la brute ce qui le fit tomber à genou. Le jeune termina par un direct dans la tempe et ce fut le K.O. Il se retourna vers la blonde qui n’avait pas l’air affectée par ce qu’il venait de se passer. Elle lui affirma qu’elle aurait pu s’en débarrasser elle-même et Roy eut un moment d’arrêt. "Est-ce que elle aussi elle court super vite et elle passe à travers les murs ??", le souvenir de sa dernière soirée lui revenait. La blonde le remercia ensuite ce qui le sortit de ses pensées. Pendant qu’elle lui demandait s’il faisait partie des Alpha Kappa Alpha, Roy s’était baissé pour ramassé le petit sachet qui contenait encore un peu de poudre rose. "Les Alph… ?", il n’avait absolument aucune idée de qui pouvaient être ces « Alpha Kappa Alpha ». A la réflexion, il aurait vraiment dû s’informer sur l’université qui organisait la soirée. Il préféra passer pour un rigolo plutôt que de s’empêtrer dans un tissu de mensonge : "Non, pas du tout, je suis juste un super-héros à mes heures perdues. Et apparement je ne les ai pas forcément perdues.", finit-il en examinant le sachet. Roy entendit un grognement derrière lui, la brute se relevait, il allait pouvoir l’interroger. La blonde lui proposa de les laisser en tête à tête avec le sportif mais Roy fit non de la tête et pendant que la brute était encore à quatre pattes, il lui mit la poudre devant le visage en demandant : "T’as eu ça où ?". Il eut pour seule réponse un : "Fils de p…". Il n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’un coup de poing le renvoya au pays des songes. Roy se redressa avec deux petits claquement de langue l’air réprobateur et regarda la blonde : "Pas très coopératif celui-là, tu saurais pas d’où ça vient toi ?". Il glissa le sachet dans sa poche et ajouta : "Non, c’est pas grave, oublies. Au fait je ne me suis pas présenté, Roy Harper, pour vous servir.". Il finit sa phrase sur une révérence et avança vers la porte avant de l’ouvrir et d’indiquer le couloir à la blonde : "Je pense que monsieur a besoin d’un peu de calme, il doit avoir un sacré mal de tête."
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Sandsmark

avatar

› TEXTOS ENVOYÉS : 72 › DATE D'INSCRIPTION : 22/07/2018 › PSEUDONYME : Dreamcatcher. › CÉLÉBRITÉ : Ginny Gardner. › CRÉDITS : Iron Queen & ANAPHORE.

› NOM DE CODE : Wonder Girl. › ÂGE DU PERSONNAGE : dix-neuf ans. › HUMEUR DU MOMENT : gonflée à bloc ! › VILLE D'ORIGINE : Gateway City. › SITUATION PROFESSIONELLE : étudiante et super-héroïne.

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : Cassandra est la fille de Zeus, le Roi des Dieux grecs. Cela fait d'elle une demi-déesse (de descendance directe) et lui confère par conséquent diverses capacités. Une force, une endurance et une rapidité surhumaines, la capacité de voler - bien qu'elle ne le maîtrise pas parfaitement. Elle s'aide des Gantelets d'Atlas qui décuplent sa force déjà impressionnante, ainsi que des Sandales d'Hermès qui lui permettent d'assurer sa position en vol. L'éveil des pouvoirs d'un demi-dieu se fait sur la durée, donc il n'est pas étonnant que seulement quelques années après l'activation de ses capacités, elle n'ait finalement à disposition actuellement qu'une infime fraction de son potentiel. Elle a également suivi une formation d'Amazone auprès de Donna Troy et, plus de manière plus épisodique, de Diana Prince. Ses capacités régénératrices sont plus rapides que celle d'une humaine, et à ce jour, elle ignore si elle a été dotée de la même longévité que les autres "graines de Dieux." En tant que progéniture de Zeus, il ne serait pas impossible qu'elle développe également un pouvoir sur la foudre, mais il est beaucoup trop tôt pour émettre des spéculations. Elle n'est qu'une très jeune femme.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A.K.A. « worst idea ever. »   Sam 18 Aoû - 22:41

A.K.A. « worst idea ever. »
Wonder Girl & Speedy
Le brun remarqua rapidement le sachet de poudre rosâtre, et répondit avec humour à sa question. Elle haussa un sourcil, souriant à sa réponse, le suivant des yeux avec curiosité. « Vraiment ? Les justiciers ne manquent pourtant pas dans le coin. Est-ce que l’équipe de l’archer vert a récemment auditionné dans les campus du coin ? » Puisqu’il semblait vouloir en rire, elle le suivait sans hésitation. La hanche appuyée contre le bureau, Cassandra perdit toutefois son sourire en le voyant interroger – brièvement – le sportif. Dès que Roy lui refit face, elle reprit son expression mutine. Est-ce qu’il tentait simplement d’éviter qu’une nouvelle drogue fasse son apparition pendant la fête, ou est-ce qu’une partie de sa blague était vraie ? Non. C’était ridicule, pas vrai ? Personne ne balançait aussi inconsciemment qu’il était un héros masqué. Encore moins à une parfaite inconnue. Elle secoua vaguement la tête quand il lui demanda si elle avait une idée d’où ça pouvait provenir. A tort ou à raison, la jeune femme ne s’intéressait guère aux nouveautés de ce type sur le campus. Quand il se présenta, Cassie improvisa une courbette de lady, feignant d’être affublée d’une robe trop longue qu’elle aurait relevé de sa main libre. « Cassie. Sandsmark, » ajouta-t-elle après une seconde en se redressant. Il ouvrit la porte, l’incitant à le suivre, ce qu’elle ne se fit pas prier pour faire. Tout plutôt que de rester dans cette pièce avec l’autre type. « Avec un peu de chance, il ne se souviendra même pas que tu en es à l’origine. Peut-être que comme ça, t’évitera des représailles avec l’équipe de football. » Américain, évidemment, et elle se retourna pour détailler l’expression sur son visage.

« Si tu veux savoir d’où ça vient, tu devrais peut-être fouiner de ce côté. Ils ont souvent de nouveaux trucs… » Elle pencha la tête sur le côté, pensive, prétendant vouloir le renseigner innocemment. En vérité, elle voulait voir jusqu'où il était prêt à aller pour savoir d'où venait cette substance. « Mais je doute qu’ils te répondent, ils agissent un peu en meute. » Ils rebroussèrent chemin dans le couloir, les basses de la musique actuelle se répercutant jusque dans leurs os au fur et à mesure qu’ils se rapprochaient. Il disait ne pas faire partie des chiens de garde à la solde de la sororité, et plus elle tentait de fouiller sa mémoire, plus elle devenait persuadée qu’il n’était pas de son campus. Les deux seules alternatives restantes était qu’il soit venu avec une des filles du coin, ou qu’il ait entendu parler de la fête et soit parvenu à y entrer sans invitation. Bien évidemment, l’hypothèse que sa blague de tout à l’heure ait contenu un brin de vérité n’était pas totalement à négliger, néanmoins elle gardait cette piste pour la fin. S’il y avait bien une chose que sa propre condition lui avait apprise, c’était qu’il ne fallait repousser l’impensable. Dans un monde où une île mystérieuse était habitée par des Amazones millénaires, où des extraterrestres tombaient du ciel et étaient capables de jeter des rayons par leurs yeux… Autant dire que rien ne semblait impossible.

« Le seul moyen, ce serait des les inciter à en sortir d’autres sachets, et d’en coincer un pour voir s’ils ont la moindre idée d’où ça vient. Mais, sans vouloir te vexer, je doute que tu sois leur genre, Roy Harper. » Un couple passa en riant auprès d’eux, se tenant à moitié aux murs. Ses lèvres se soulevèrent en un sourire espiègle. « Seulement, à ce stade de la soirée, il faudra sûrement leur réveiller un peu les neurones si tu veux une réponse intelligible. » Elle haussa les épaules, comme si elle ne venait absolument pas de suggérer d’en attraper un et de le mettre sous une douche froide pour un interrogatoire au sujet d’une drogue potentiellement plus dangereuse que toutes celles qui circulaient déjà. Cassandra se débarrassa de son gobelet vide dans un sac poubelle laissé dans un coin. « La dernière fois que j’en ai vu, ils étaient dans le salon… » A savoir juste derrière elle, dans la pièce la plus bruyante et bondée. Elle se rapprocha de Roy pour qu’il puisse l’entendre, se mettant à ses côtés pour avoir un visuel sur la foule. « Tu as un bon crochet, seulement je doute que ça te soit utile pour l’instant. » Tout en parlant, Cassie avait relevé ses cheveux en queue-de-cheval haute, et commencé à déboutonner sa chemise tachée, dévoilant son top à bretelles. « Je m’ennuyais, alors je veux bien t’aider à en appâter un, mais en échange il faudra que tu me dises comment t’es rentré ici, » fit-elle en s’avançant vers l’entrée du salon, lui jetant un dernier regard amusé. « Parce que t’es clairement pas du campus et si t’étais venu avec une fille, je doute qu’elle t’aurait laissé t’absenter pour jouer les héros. »

Puis, sans attendre d’explication, elle lui fit un bref salut – joignant son index et son majeur à sa tempe – en plongeant dans la masse humaine. Elle qui cherchait un prétexte pour s’en aller venait de trouver un petit mystère à élucider sur place. Qui avait dit que les soirées de sororité étaient mortellement ennuyeuses ?
code by FRIMELDA

________________________

Moonlight drowns out all

but the brightest stars.
ANAPHORE
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Roy Harper
Roy Harper as the Arsenal

avatar

› TEXTOS ENVOYÉS : 24 › DATE D'INSCRIPTION : 23/07/2018 › PSEUDONYME : Nautik › CÉLÉBRITÉ : Colton Haynes › CRÉDITS : uc

› NOM DE CODE : Speedy › ÂGE DU PERSONNAGE : 20 › HUMEUR DU MOMENT : uc › VILLE D'ORIGINE : Star City › SITUATION PROFESSIONELLE : Super-héros

› CAPACITÉS, POUVOIRS, ÉQUIPEMENT : Roy est très agile et a même dépassé son maître et mentor Oliver Queen sur ce point ce qui lui a valu son surnom de Speedy.
Il peut également faire preuve d'un grand sens de la réflexion même si cela ne l'empêche pas de faire des choses stupides.
Roy est aussi passé maître dans l'art de l'archerie même si pour le coup il ne dépasse pas l'archer vert.
Les armes blanches n'ont pas de secret pour lui, tout ce qui coupe et qui fracasse des cranes il connait.
Il en est de même pour tout ce qui fait PAN! et BOUM!, les armes à feu il gère.




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A.K.A. « worst idea ever. »   Dim 30 Sep - 18:21

A.K.A. « worst idea ever. »

Roy eut une micro seconde d’arrêt quand la blonde évoqua son mentor mais ne releva pas. Il se rappela qu’il n’avait pas pris le temps de s’écrire tout une histoire mais il n’avait pas prévu de se tailler une bavette avec quelqu’un d’aussi lucide. Il allait tout de même devoir faire attention à ce qu’il disait pour ne pas devoir interrompre son enquête plus tôt que prévu. Lorsqu’il finit sa courbette après s’être présenté, la fille ne fit de même en mimant le salut des dames du XVème siècle, après quoi elle se présenta.

Lorsqu’il l’invita à sortir, elle ne se fit pas prier et quitta la pièce sans un regard au sportif assommé qu’ils laissaient derrière eux. Lorsqu’il eut refermé la porte, Roy pensa à lever son bras pour inviter Cassie à s’y accrocher mais se ravisa, il ne fallait peut-être pas exagérer. Lui ne les reverrait pas de sitôt mais il ne voulait pas causer de problème à cette fille qui n’avait rien demandé. Elle lui fit peu de temps après la remarque que le sportif ne se souviendrait peut-être pas de Roy et que dans le cas contraire il risquait d’avoir l’équipe de football sur le dos, puis se retourna vers lui. Il ne put s’empêcher de sourire. Il passait ses journées à taper sur des gros balèzes armés jusqu’aux dents, ce n’était pas une dizaine de gars un peu plus larges d’épaule que lui qui allaient l’inquiéter. Il joua quand même le jeu et prit un air grave : "C’est vrai que ce serait fâcheux." . Elle enchaîna en lui disant que s’il voulait des réponses à propos de la poudre rose, certaines personnes, pourraient peut-être le renseigner. En même temps, elle indiqua en même temps une direction vague vers la salle principale. Roy était décidé à en savoir plus et commença à avancer vers la direction indiquée. Mais la blonde ne lui laissa pas faire un pas avant de le prévenir qu’il n’aurait sûrement pas de réponse car selon elle, ils agissaient un peu en meute. Ils repartirent alors tous deux vers la masse de monde qui profitait encore de la soirée, sans que Roy ne réponde à ses mises en gardes. Il était déjà en train de cogiter à un plan. Il allait falloir qu’il soit plus fin que d’habitude. Les images de ses dernières missions lui revinrent. Ils avaient tous fini à l’hôpital et le chef de la bande ne pouvait plus se nourrir que de soupe et de purée. Il revint rapidement à l’instant présent quand Cassie s’adressa de nouveau à lui. Elle lui exposa que le meilleur moyen de tirer des infos serait de leur faire sortir d’autres sachets et d’en prendre un à part pour l’interroger. Elle ajouta que cependant, Roy risquait de ne pas être à leur goût. Ce dernier baissa les yeux sur sa tenue avant de déclarer : "Je savais que j’aurais dû prendre une robe au cas où. Ou du moins un décolleté." . Après la remarque du jeune homme, elle ajouta qu’il faudrait peut-être le réveiller un petit peut étant donné l’heure avancée de la nuit.

Roy remarqua que Cassie s’était arrêtée devant le salon qui semblait pleine à craquer et d’où émanait encore plus qu’ailleurs l’odeur d’alcool et d’autres substances moins licites. La blonde lui indiqua que la dernière fois qu’elle en avait vu, ils étaient dans la pièce. La musique avait augmenté en volume au fur et à mesure qu’ils s’étaient rapprochés de la pièce principale et ils étaient maintenant presque obligés de crier pour se parler. Cassie se plaça à côté de lui, tous deux face à la porte, et lui indiqua qu’il avait un bon crochet mais que cela ne lui serait pas très utile. Elle commença à s’avancer vers la porte du salon. Roy était occupé à balayer la salle des yeux et n’avait pas remarqué que la blonde s’était attaché les cheveux en une queue de cheval et avait déboutonnée sa chemise. Elle lui déclara qu’elle voulait bien l’aider mais qu’en échange il devrait lui dire comment il était entré. "Par la porte.", fut la première chose qui lui vint à l’esprit mais il s’abstint. Elle avait l’avait démasqué. Malgré toute l’agitation elle avait dû cogiter au moins autant que lui. Elle n’était clairement pas stupide. Lorsqu’elle se retourna pour s’enfoncer dans la foule, il ne put s’empêcher de l’observer et ses yeux descendirent peu à peu vers ses reins. Il secoua la tête pour se concentrer, il avait une mission. Enfin, elle disparue au milieu de l’agitation générale sans qu’il ait le temps de protester. Il ne l’avait pas remarqué jusque-là car il n’avait pas pris le temps de l’observer mais elle était vraiment jolie. Il attrapa un shooter sur la table à côté de lui et le porta à ses lèvres avant de se raviser. Il remonta les manches de sa veste en jean et passa une main dans ses cheveux. Il ne fallait pas qu’il la laisse toute seule affronter une bande de macaques saouls et très probablement drogués. Même si elle avait l’air de savoir ce qu’elle faisait, c’était lui le justicier masqué… maintenant démasqué. Il s’enfonça à son tour sans la foule, guettant un signe de la blonde. Il ne faudrait pas qu’elle lui pique son job. Manquerait plus qu’une archère verte pour lui piquer sa place.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A.K.A. « worst idea ever. »   

Revenir en haut Aller en bas
 
A.K.A. « worst idea ever. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CROWS X WORST - Hideto Bando Glam Ex ( RAH-443 )
» CROWS X WORST - TESSYO KAWACHI & GLAM EX. ( RAH-369 & 387 )
» CROWS X WORST - HARUMICHI BOUYA & GLAM EX. ( RAH-342 & 353 )
» CROWS X WORST - SHOUGO MURATA & GLAM VERS. ( RAH-437 & 442 )
» CROWS X WORST - GURIKO HANAKI & GLAM EX. ( RAH-368 & 386 )

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
dawn of justice ::  :: les autres villes :: starling city-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: