AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
merci de privilégier les personnages dc comics & les scénarios I love you

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 [FLASHBACK] Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Cassandra Sandsmark

Daughter of the Thunder

avatar

nombre de textos envoyés : 23
date d'inscription : 22/07/2018
pseudonyme : Dreamcatcher.
célébrité : Ginny Gardner.
crédits : Dreamcatcher & ANAPHORE.



nom de code : Wonder Girl.
âge du personnage : dix-neuf ans.
humeur du moment : gonflée à bloc !
ville d'origine : Gateway City.
situation professionnelle : étudiante et super-héroïne.



capacités, pouvoirs, équipement : (encours)

PRÉSENTATION - LIENS - [url=#]TOPICS[/url]



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [FLASHBACK] Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.   Dim 5 Aoû - 18:24

Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.
Wonder Girl & Blue Beetle
QUATRE ANS PLUS TÔT.

Le menton posé dans le creux de sa main, la gamine balança les jambes de l’autre côté du banc pour les étirer. Ses baskets étaient pleines de terre, mais elle s’en fichait – ce n’était pas comme si elle allait rester ici suffisamment longtemps pour avoir à s’inquiéter de faire bonne impression. Sur la table, en face d’elle, reposait un plateau de nourriture aseptisée, typique des cantines scolaires. Elle n’y avait pas encore touché, l’appétit la fuyant. Ses pensées étaient ailleurs, et elle y était tellement perdue qu’elle sursauta violemment quand quelqu’un tira une chaise près d’elle. « Hey ! Salut ! Cassandra, c’est ça ? » Ses prunelles bleues vrillèrent le nouveau venu. Il lui semblait l’avoir aperçu en classe, mais il aurait facilement pu passer pour un élève plus âgé au vu de sa carrure massive. Elle cligna des yeux en le regardant, lui et son grand sourire, avant de remarquer que deux autres personnes se tenaient près de lui, plateaux en mains. Une jolie rousse, aux pommettes parsemées de tâches de rousseur, et un brun à la tignasse un peu trop longue qui lui tombait sur le front et les yeux. Machinalement, la blonde modifia sa position pour s’asseoir convenablement, en secouant la tête. « Cassie. Mes amis m’appellent Cassie. » Les rares qu’elle a pu avoir, en tout cas. « Puis c’est beaucoup moins long, » qu’elle rajoute un peu vite, en haussant les épaules. Son ton est prudent, elle se demande ce qu’ils lui veulent. Elle a souvent été « la petite nouvelle » donc elle a tendance à se méfier, parce que les groupes qui s’approchent de la viande fraîche sont rarement amicaux. Pourtant, d’eux, elle ne ressent aucune animosité. Ils sourient. « Moi c’est Brenna ! Le grand dadais, là, c’est Paco, et lui c’est Jaime. » La rouquine désigne tour à tour le ‘géant’ brun déjà assis, et celui qui est plus en retrait. Elle a un sourire communicatif, qui réchauffe le cœur de Cassie. « On voulait pas te laisser toute seule pour ta première journée. »

« Pourquoi pas ? » Elle rétorque avec surprise, repoussant une mèche blonde derrière son oreille en haussant encore une fois les épaules. Ils ont l’air pris au dépourvu. Cassandra se mord les lèvres en pointant le nez vers son assiette, attrapant la fourchette pour poursuivre les petits pois. « ‘Fin c’est juste que c’est pas toujours comme ça, c’est plutôt sympa de votre part. » Une partie d’elle veut rester sur la défensive, leur affirmer qu’elle n’a pas besoin de leur présence. Leur rappeler, aussi, qu’elle sera partie dans moins de sept mois – dès que sa mère aura terminé de superviser le site de fouilles du coin. A cette pensée, Cassie se souvient qu’elle sera toute seule les trois prochains jours. Loin de l’abattre, cette idée la séduit. Ce sera l’occasion pour elle d’explorer El Paso de nuit, et peut-être même de faire sa première action en tant que Sands Girl. Non, ce nom de code ne passait pas nom plus, bien trop évident. The Mysterious Girl ? … Elle trucide une ribambelle de petits pois vert vif en les portant à sa bouche, la surprise de Brenna se dissipant plus vite que celle des autres. « On est pas comme ça ici, on se serre les coudes. Tu viens d’où, déjà ? » Cassie les observe en mâchonnant, se sentant malgré elle attirée par l’énergie qu’ils dégagent et leur assurance. Leur trio est parfaitement équilibré, tout du moins de son point de vue de solitaire, et elle leur envie leur aisance. « Gateway City. » « Cool ! T’es déjà allée à Coast City ? » Oh. Elle le voit venir à dix kilomètres, le sous-entendu. Et quelque part, ça l’aide à se relaxer. C’est un sujet qu’elle connaît. Cassandra remue sur son siège, un large sourire fleurissant sur son visage. « Je l’ai déjà vu ! De loin, mais je l’ai vu ! » « Trop cool ! » « J’ai une photo je crois… » Elle pioche dans la poche de son sac à dos, cherchant son portable. « Sérieux ?! » Même si Paco a l’air nettement plus enjoué que Brenna, la rousse se penche quand même pour voir. Sur le petit écran, une photo d'un certain Green Lantern en plein vol s’affiche.

« C’était trop génial… Il est arrivé comme ça bruit d’avion avec sa bouche, main gauche en position de volet a ralenti au-dessus de là où on était, avec ma mère, du coup j’ai pu le prendre en photo. C’était vraiment trop cool ! » Elle a les yeux qui pétillent, toute méfiance envolée. Quand elle perd son sérieux, Cassandra ressemble vraiment à une adolescente de quinze ans, avec le rouge aux joues. Une fan devant une de ses idoles. « Et vous alors ? » Son regard passe de Paco à Brenna, puis s’arrête sur Jaime. « Vous en avez vu ? »

code by FRIMELDA

________________________

on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Jaime Reyes

The living human alien weapon

avatar

nombre de textos envoyés : 69
date d'inscription : 14/07/2018
pseudonyme : Az
célébrité : Tyler Posey
crédits : Shiya



nom de code : Blue Beetle
âge du personnage : 22 ans
humeur du moment : Méfiant
ville d'origine : El Paso
situation professionnelle : Etudiant à temps plein, justicier à ses heures perdues



capacités, pouvoirs, équipement : ► Système de tracking.
► Vision du Scarabée
► Communication télépathique avec le Scarabée.
► Force surhumaine
► Agilité surhumaine
► Transformation de l'armure
► Ailes permettant de voler mais aussi d'offrir un bouclier si besoin
► Super-vitesse avec les ailes
► Analyse de combat
► Traduction et connaissances de toutes les langues connues dans l'univers.
► Facteur régénérant
► Possède un arsenal d'une centaine d'armes différentes

Fiche de présentation
Fiche de lien
Fiche de topic


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.   Dim 5 Aoû - 23:46

Cassie

Jaime

「 Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle 」
Avec Brenna et Paco, nous venions de prendre notre plateau, et nous partions en quête d’une table. Nous avions l’habitude de prendre la même, mais cette fois-ci Brenna apercevait une table où une jeune fille blonde s’était installée toute seule. Elle avait l’air d’aimer sa solitude et j’étais pour l’idée de la laisser tranquille. Mais Paco, charmeur qu’il était, et Brenna, curieuse de son côté, voulait tous deux allers la rejoindre. Alors que les deux s’approchaient de la table, j’emboîtais le pas. Nous arrivons à sa hauteur. Et Paco prit la parole. « Hey ! Salut ! Cassandra, c’est ça ? ».  Puis, lui et Brenna s’installaient alors que la jeune fille semblait un peu prise de surprise. Puis, ce fut à la blonde de parler. "Cassie. Mes amis m’appellent Cassie. Puis c’est beaucoup moins long, » Même si je preférais Cassandra, Cassie était pas mal non plus. Puis, ce fut au tour de Brenna de se présenter, et de nous présenter aussi par la même occasion. "Moi c’est Brenna ! Le grand dadais, là, c’est Paco, et lui c’est Jaime. On voulait pas te laisser toute seule pour ta première journée. » Je faisais un petit signe de main et un sourire lorsque mon nom était mentionné. Et puis, même si je le montrais pas forcément, je plussoyais.

La jeune blonde rétorquait une ou deux phrases pendant que je commençais à entamer mon repas. J’eut le temps de prendre trois bouchées avant de prendre un petit coup de coude qui fit s’envoler quelques petits pois. « On est pas comme ça ici, on se serre les coudes. Tu viens d’où, déjà ? » C’était vrai. Même si ce n’était pas tout beau tout rose tout les jours, sa petite bande était tout ce dont j’avait besoin. Je ne voulais rien de plus, je connaissais Paco et Brenna depuis un paquet de temps, et je ne les échangerais pour rien au monde. Gateway City, pas très loin de Coast City. Paco m’arrachait les mots de la bouche lorsqu’il lui demandait. Puis, la jeune femme parlait du justicier masqué Green Lantern, le fameux. Et elle nous sortait même une photo avec lui dessus. Je m’étais levé et avais fait le tour de la table pour mieux contempler la photo, et elle avait raison. Dessus, on pouvait bel et bien apercevoir la lanterne verte de la côte Ouest. Puis, elle racontait la rencontre. Même si je le laissais que très peu transparaître, j’étais comme un enfant qui écoutais une comptine. J’adorais les super-héros et tout ce qui en touché. Alors avoir le recit d’une personne qui en a vu un en vrai, c’était de l’or. J’écoutais chaque mot qui sortait de la bouche de la nouvelle avec délice. Puis, elle nous retournait la question. Je prenais la réponse pour ne pas faire le garçon renfermé. « Ici, à El Paso, il se passe rien, y’a jamais de super-héros qui vient ou qui protège la ville, alors on est vite limité. Et que ce soit pour ma part ou pour celle de Brenna et de Paco, à part sur les vidéos youtube, on en a jamais vu… Peut-être qu’un jour on en verra, qui sait. Peut-être même qu’il y en aura un pour El Paso. » finissais-je avec un sourire. Puis, je reprenais entre deux bouchées « T’es ici pour combien de temps ? » Je l’avais compris, et mes compères aussi, elle ne resterait pas, alors autant savoir tout de suite combien de temps la jolie blonde restait ici. « C’est bien vrai, ça combien de temps on t’a avec nous » disait Brenna en tournant la tête vers elle avec un sourire immense.

________________________


   
El Escarabajo sin que yo lo detenga
I got magic armor... dunno how it works. Got a magic rock inside my body... can't get it out... Went into outer space n' helped them... but now the superheroes hate me, gonna kill me... I'm the Blue Beetle.
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Sandsmark

Daughter of the Thunder

avatar

nombre de textos envoyés : 23
date d'inscription : 22/07/2018
pseudonyme : Dreamcatcher.
célébrité : Ginny Gardner.
crédits : Dreamcatcher & ANAPHORE.



nom de code : Wonder Girl.
âge du personnage : dix-neuf ans.
humeur du moment : gonflée à bloc !
ville d'origine : Gateway City.
situation professionnelle : étudiante et super-héroïne.



capacités, pouvoirs, équipement : (encours)

PRÉSENTATION - LIENS - [url=#]TOPICS[/url]



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.   Mar 7 Aoû - 20:43

Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.
Wonder Girl & Blue Beetle
Les super-héros, ça a toujours son petit effet. C’est comme des célébrités, mais en mieux, parce que la plupart ont des pouvoirs ou des gadgets – et puis surtout parce qu’ils se battent pour protéger les autres. Ce sont des héros. Alors quand trois paires d’yeux se rivent sur l’écran de son téléphone, Cassie s’arrange pour que la photo soit plus visible. Elle tend le bras devant elle, bien à plat, se reculerait presque si elle ne se déboîtait pas l’épaule au passage pour permettre à Jaime de se pencher. Ils ont tous les yeux qui pétillent, qui brillent d’émerveillement. Faut dire que parmi tous les justiciers, Green Lantern est probablement celui qui symbolise le plus l’espoir et l’extravagance d’un héros de comics. Sa tenue, ce qu’il représente, les structures vertes qu’il peut générer… Oui, ça vend du rêve. Tout comme l’idée de pouvoir aller plus vite que la lumière, de porter des voitures à bout de bras, de jeter des rayons lasers d’un simple regard. Enfin, cette dernière partie est un peu plus flippante d’après Cassie. Et si un jour, Superman perdait le contrôle de cette faculté ? C’était le genre de trucs qui arrivaient tout le temps dans les comics. Même dans les films, d’ailleurs. Le moment où le héros n’arrivait plus à contenir sa puissance, ou lorsqu’il subissait un enchaînement d’événements qui le rendaient inapte à garder son sang-froid. Bien évidemment, ni Cassandra ni les autres n’auraient pu prévoir un seul instant la vie de leurs super-héros notoires. C’est très différent d’un comics, la vie, après tout. Pas vrai ?

Les prunelles de la petite blonde se perdent un peu sur l’image de la silhouette d’un vert vibrant. Son cœur se serre. C’est ça, qu’elle veut. Elle veut donner de l’espoir, rassurer. Qui ne se sent pas apaisé en voyant la lumière d’un Green Lantern dans le ciel ? Après de longues secondes d’observation, l’enchantement se rompit quand Jaime prit pour la première fois la parole. Elle leva les yeux vers lui, attentive et amusée par son air blasé. Cassie haussa les épaules, l’air de dire « on ne sait jamais. » Elle se remit à trucider ses petits pois, se décidant enfin à manger. Après tout, si la gamine désirait vraiment s’essayer ce soir à une sortie nocturne, il fallait prendre des forces ! La question du jeune Mexicain la prit de court, elle qui pensait avoir admirablement détourné le sujet de leur conversation. Les orbes pâles de l’adolescente reviennent vers lui, le jaugeant presque. A bien y réfléchir, il a l’air plus âgé qu’elle. Que Paco aussi, mais sûrement pas de beaucoup. Ça se fait, de demander son âge à un garçon ? Le sourire de Brenna l’arracha à ses pensées et, automatiquement, la blonde se sentit y répondre – le coin gauche de ses lèvres se souleva en creusant une fossette dans sa joue. « J’sais pas. Sûrement pas plus de six ou sept mois, ça dépendra du boulot de ma mère. » Est-ce qu’elle doit expliquer ? C’est toujours le même schéma, où qu’elles soient. Helena arrive, part épousseter des breloques de l’ancien temps pendant que sa fille est obligée de jouer les petites nouvelles, d’expliquer patiemment qu’elle a l’habitude, de répondre à toutes les questions curieuses de ses camarades de classe. Mais, c’est un peu différent ici. Elle le sent, parce qu’une partie d’elle aimerait juste laisser tomber ses barrières de gamine boudeuse. Pour pouvoir rigoler vraiment avec eux. Parce qu’ils n’ont pas l’air méchants, et qu’elle reste une adolescente malgré tout. C'est la première fois depuis longtemps qu'elle a envie de raconter son histoire.

« Ma mère dit qu’en ce moment, il sort des héros de partout, et qu’elle a l’impression que le monde s’est changé en immense site de fouilles. Vous saviez que certains archéologues avancent que les personnes dotées de pouvoirs existeraient depuis l’Antiquité, et que ce qu’on aurait pris pour des Dieux comme ceux d’Egypte, ben ça serait en fait que des héros de leur époque ? » Elle remue sa fourchette pleine de petits pois en parlant, son nez froncé par un sérieux qui détonne avec son jeune âge. « J’imagine même pas si on bâtissait une statue à l’effigie de Superman ; d’une ça serait ridicule, et de deux, elle serait toujours moins résistante que lui. » Cassie roule des yeux, semblant clairement trouver l'idée stupide. « Dites, vous êtes tous dans la même classe ? » qu’elle reprend après avoir avalé quelques fourchettes, pointant le nez dans son verre d’eau avec un soupir satisfait. Elle connaît une moitié de la réponse : Paco était dans son cours ce matin, mais elle avoue ne pas avoir prêté plus d’attention au reste des élèves. C’est juste qu’il était juste devant et qu’elle avait rapidement réalisé qu’elle n’arriverait pas à voir au-dessus de ses larges épaules pour recopier le tableau. Vivement une poussée de croissance !

Quand ils ont répondu, un silence semble s’installer. Pas désagréable, néanmoins. Cassie termine de pourchasser les petits pois survivants du génocide pour ensuite s’attaquer à la viande un peu trop sèche. « Et si vous aviez l’occasion d’en rencontrer un, un seul, ce serait qui ? » Sa réponse à elle, elle la connaît par cœur. Aussi fantastiques soient les super-héros qui commencent à se manifester, la jeune fille rêve secrètement d'une guerrière à l'effigie d'un de ces anciens mythes. Est-ce que c'est parce qu'elle s'identifierait plus facilement à une femme, ou parce que l'histoire regorge de figures féminines emblématiques et qu'elle espère qu'une de ces légendes serait vraie ? Sûrement la seconde hypothèse. Ce ne serait bientôt un secret pour personne que Cassandra partage le même attrait pour l’ancien monde que sa mère. Inutile de chercher à le dissimuler.
code by FRIMELDA

________________________

on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Spoiler:
 


Dernière édition par Cassandra Sandsmark le Mer 8 Aoû - 20:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Jaime Reyes

The living human alien weapon

avatar

nombre de textos envoyés : 69
date d'inscription : 14/07/2018
pseudonyme : Az
célébrité : Tyler Posey
crédits : Shiya



nom de code : Blue Beetle
âge du personnage : 22 ans
humeur du moment : Méfiant
ville d'origine : El Paso
situation professionnelle : Etudiant à temps plein, justicier à ses heures perdues



capacités, pouvoirs, équipement : ► Système de tracking.
► Vision du Scarabée
► Communication télépathique avec le Scarabée.
► Force surhumaine
► Agilité surhumaine
► Transformation de l'armure
► Ailes permettant de voler mais aussi d'offrir un bouclier si besoin
► Super-vitesse avec les ailes
► Analyse de combat
► Traduction et connaissances de toutes les langues connues dans l'univers.
► Facteur régénérant
► Possède un arsenal d'une centaine d'armes différentes

Fiche de présentation
Fiche de lien
Fiche de topic


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.   Mer 8 Aoû - 20:17

Cassie

Jaime

「 Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle 」
J’attendais sa réponse. Quelques secondes suffisaient pour avoir le fin mot de l’histoire. Quelques mois. Je retournais tranquillement à ma place, m’asseyant de la même manière qu’il y avait quelques minutes. Une fois bien installé, je baissais la tête pour prendre quelques bouchées de mon repas, pendant que Cassie racontait son histoire. Elle racontait une histoire sur le fait que sa mère travaille dans l’archéologie, et qu’elle a des théories sur le fait que les héros ne datent pas d’aujourd’hui, mais qu’ils existaient depuis bien longtemps. Et que ces mêmes héros étaient prit pour des dieux à leurs époques. Cette théorie me semblait bien tirée par les cheveux, mais bon avec ce qu’on voyait de nos jours, je n’étais plus sûr de rien du tout. Puis, une statue à l’effigie de Superman. J’aimais bien l’idée, on donnait des statues pour des héros de guerre ou des hommes important aux pays, alors pourquoi pas lui ? S’il nous sauve la mise plus d’une fois, un peu de gratitude n’était pas de trop. Et puis le but d’une statue était de se remémorer de la personne en question. Pas que l’édifice soit un bout d’acier indestructible. Sur ce point, mon opinion différait totalement de la jeune fille. Cassie nous demandait maintenant si nous étions de la même classe. Je prenais la parole avant mes deux compères.


« Non, ‘je pointais Paco du bout de la fourchette’ Paco est une classe en dessous de nous. Brenna està conmigo que pour quelques matières. Comme la physique ou l’histoire. Mais c’est tout. Le reste, nous sommes tous séparés. »Alors que je finissais, Brenna ajoutait avec un sourire « Ah, et oui, Jaime à tendance à mélanger l’anglais et l’espagnol. Encore que là, il se retient, des fois, même nous, on le comprend pas » finissait-elle accompagné d’un rire. Puis, la jeune fille demandait qu’elle héros on choisirait si on avait l’occasion d’en rencontrer un. Paco fut le premier à répondre. « Superman, il est grand, fort, il nous a déjà sauvés, c’est lui le meilleur. Et c’est lui que je choisirais ». Puis, ce fut autour de Brenna. « Moi, je pense aussi à Superman. Mais pour les idéaux, pas pour sa carrure comme l’autre dadet le pense. ». Sans une hésitation, je prenais la parole. « Batman. Pour le tout. Son costume, le fait qu’il combat le crime dans une des pires villes des USA. Qu’il n’ait pas de pouvoir y que él es un humano y no un extraterrestre. C’est plus simple quand on a des pouvoirs. Lui, il en a pas et pourtant il est toujours là et toujours aussi efficace. Et puis.. » Je fus coupé par la sonnerie qui signalait que la pause repas venait de se finir. J’attrapais mon plateau, j’allais le poser sur un emplacement prévu pour cet effet. Puis, je faisais une tape de main à Paco avant qu’il ne s’éloigne. « Hast a luego amigo ». Puis, je regardais Cassie. « Reviens demain à notre table et on pourra finir la conversation » lançais-je avec un petit sourire avant de prendre la direction des salles d’histoires accompagnées de Brenna.

________________________


   
El Escarabajo sin que yo lo detenga
I got magic armor... dunno how it works. Got a magic rock inside my body... can't get it out... Went into outer space n' helped them... but now the superheroes hate me, gonna kill me... I'm the Blue Beetle.
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Sandsmark

Daughter of the Thunder

avatar

nombre de textos envoyés : 23
date d'inscription : 22/07/2018
pseudonyme : Dreamcatcher.
célébrité : Ginny Gardner.
crédits : Dreamcatcher & ANAPHORE.



nom de code : Wonder Girl.
âge du personnage : dix-neuf ans.
humeur du moment : gonflée à bloc !
ville d'origine : Gateway City.
situation professionnelle : étudiante et super-héroïne.



capacités, pouvoirs, équipement : (encours)

PRÉSENTATION - LIENS - [url=#]TOPICS[/url]



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.   Mer 8 Aoû - 22:18

Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.
Wonder Girl & Blue Beetle
Cassie observe les autres parler, confier leurs souhaits à une parfaite inconnue. Si elle avait le pouvoir d’exaucer les vœux, elle l’aurait fait pour eux. Pour cette lueur qui brillait dans leur regard quand ils parlaient de leur héros favori. Superman. Y en aurait-il d’autres, par la suite, qui lui raviraient la vedette ? Le temps des super-héros était-il déjà à son apogée, ou ce phénomène ne prendrait-il pas encore de l’ampleur ? Et si les pouvoirs devenaient communs, qu’est-ce qui retiendrait des personnes mal intentionnées d’en abuser ? Si elle avoue être impressionnée par Superman, Cassandra trouve la réponse de Jaime intéressante. Elle fronce brièvement les sourcils à l’utilisation de l’espagnol, ceci dit le message est plutôt clair : c’est parce qu’il est humain qu’il s’est attiré la faveur du jeune mexicain. Un sourire ourle ses lèvres. Elle s’apprête à lui demander comment il peut en être si certain quand la sonnerie les coupe tous les deux au beau milieu d’une phrase. Sans perdre une seconde, et presque à l’unisson, le trio se leva pour débarrasser, s’éloignant après quelques saluts rapides et enjoués. Reyes fut le dernier à la quitter, non sans lui proposer de les retrouver demain pour la suite de cette conversation. Malgré elle, Cassie leva les yeux au ciel en souriant : « Je vais essayer de survivre jusqu’à demain, mais le suspense risque de me tuer ! » Elle force sur sa voix pour que les derniers mots soient portés à l’étudiant, puis elle se met à pianoter sur son portable en glissant la bandoulière de son sac sur l’épaule. Ce soir sera le premier soir de sa sortie à El Paso. Et avec un peu de chance, ce sera aussi le premier de ses débuts d’apprentie justicière.

Quelques jours plus tard…

Elle a un trou sur son t-shirt préféré, alors elle joue avec en attendant que les autres arrivent. Cassie a beau le regarder sous toutes les coutures, elle ne se souvient pas d’où est-ce qu’il peut bien venir. D’une de ses excursions ? Probablement. Mais elle n’est jamais revenue avec une blessure, or arracher de la maille, ça n’arrive pas juste comme ça. C’est suffisamment gros pour qu’elle puisse y passer l’index. Une tige en fer, peut-être ? Ses lèvres se pincent quand elle tente d’imaginer la scène. Vu que c’est situé au niveau de son abdomen, elle aurait forcément senti quelque chose. Forcément. « Encore perdue dans tes pensées, Cassie ? » La voix joueuse et enjouée de Brenna lui fait immédiatement relever la tête. Comme à leur habitude, Jaime et Paco sont non loin d’elle, et machinalement, elle leur sourit. Au début, elle tentait bien de dissimuler l’engouement qu’elle ressentait à traîner dans leurs pattes… Néanmoins, leur bonne humeur était toujours contagieuse. Elle lève la main pour les saluer. « ¡Hola! » Son espagnol est à des lieux d’être parfait, mais elle essaie vraiment. Et puis ça l’intéresse d’apprendre une nouvelle langue, alors forcément, elle est plus efficace qu’en cours où elle peine à rester attentive. Cassandra pousse légèrement son plateau pour faire de la place. Au passage, elle rabat sa veste sur son t-shirt troué, histoire d’éviter les questions gênantes.

« Alors, vous avez vu hier soir ? Y’a un journaliste qui a tenté de suivre l’affrontement entre Batman et le Joker… A ce qui paraît, Harley Quinn serait officiellement sous les barreaux ! » Elle se dandine sur sa chaise, surexcitée au possible par la bonne nouvelle. Cassie pose le menton au creux de sa paume en se tournant vers Jaime. « Y’en a qui a pas dû décrocher un œil jusqu’à la fin ! » Même si, soyons honnêtes, les journaux n’avaient fait que survoler l’affaire. Il y aurait probablement plus de détails dans une poignée de jours, mais c’était difficile de récupérer des interviews avec les justiciers. Encore plus avec Batman, qui semblait autant fuir les spot-lights que sa chauve-souris emblématique. Au moins avec Superman, il y avait eu d’interminables séquences suite à son combat contre l’autre extraterrestre.
code by FRIMELDA

________________________

on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Jaime Reyes

The living human alien weapon

avatar

nombre de textos envoyés : 69
date d'inscription : 14/07/2018
pseudonyme : Az
célébrité : Tyler Posey
crédits : Shiya



nom de code : Blue Beetle
âge du personnage : 22 ans
humeur du moment : Méfiant
ville d'origine : El Paso
situation professionnelle : Etudiant à temps plein, justicier à ses heures perdues



capacités, pouvoirs, équipement : ► Système de tracking.
► Vision du Scarabée
► Communication télépathique avec le Scarabée.
► Force surhumaine
► Agilité surhumaine
► Transformation de l'armure
► Ailes permettant de voler mais aussi d'offrir un bouclier si besoin
► Super-vitesse avec les ailes
► Analyse de combat
► Traduction et connaissances de toutes les langues connues dans l'univers.
► Facteur régénérant
► Possède un arsenal d'une centaine d'armes différentes

Fiche de présentation
Fiche de lien
Fiche de topic


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.   Jeu 9 Aoû - 14:50

Cassie

Jaime

「 Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle 」
Quelques jours plus tard


J’étais dans la salle de classe, je me tournais les pouces. Le cours ne m’ intéressait mais le moins du monde. C’était un cours d’anglais. Alors que Brenna était totalement captivé, comme toujours, je ne faisais que regarder ma montre. Attendant avec impatience le moment où la cloche allait retentir et signaler la pause. Je manquais de m’effondrer sur la table quand le fameux son rugissait en écho dans le bâtiment. Ni une ni deux, je quittais en trombe la salle. J’attendais à la porte que Brenna vienne me joindre. Puis, nous prenions la direction de la classe de Paco. Il était là. « Je vous jure, encore une minute de plus mathématique et ma tête va exploser ». Je riais avec Brenna. Puis je lui donnais un coup de coude. « desgraciadamente, tu en as pour encore quelque temps » Puis avec quelques discussions, nous prenions la route de la cantine. Quelques instants plus tard, nous avions nos plateaux en mains et nous nous dirigions vers la table où se trouvait déjà Cassie. Brenna fut la première à parler.


« Encore perdue dans tes pensées, Cassie ? » Je m’installais à ma place habituelle tout comme mes amis, avant de regarder Cassie essayer de dire bonjour dans ma langue. Je souriais et lui rétorquais son salut. Paco essayait aussi, mais c’était catastrophique. Je commençais à entamer mon repas lorsque Cassie brisa le silence qui venait de s’installer. L’affaire Batman. Rien que d’en entendre parler je sentais l’excitation qui arrivait. « J’ai pas tout suivi, mais je vais attendre que les informations soient exactes, j’aime pas quand c’est pas sûr, ça laisse toujours place à des ‘on dit’ et je trouve ça nul.- » Paco l’interrompait « Tu te rend comptes, Harley Quinn en taule, c’est pas croyable ça non ? » disait-il en me regardant. Je répondais presque instantanément. « C’était sûr, c’est pas une criminelle déjantée comme elle qui allait faire peur au chevalier noir. J’suis même sûr que le combat à duré quelques secondes. Avec ses bat-gadgets. ‘je refaisais la scène dans ma tête’. Et puis, elle est bien là où elle ira. C’est toujours une folle en moins dans les rues. » Finissais-je sèchement. Je continuais de manger lorsque Paco commençait. « Vous vous voyez plus tard en héros ? » il nous regardait tous les trois. « Paco, no loco... » mais il me coupait, toujours plus sérieux. « Nan mais je le pense vraiment, ‘il se tournait vers Cassie’ tu penses ressembler à quoi ? Ou faire quoi si tu devenais une héroine ? »

________________________


   
El Escarabajo sin que yo lo detenga
I got magic armor... dunno how it works. Got a magic rock inside my body... can't get it out... Went into outer space n' helped them... but now the superheroes hate me, gonna kill me... I'm the Blue Beetle.
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Sandsmark

Daughter of the Thunder

avatar

nombre de textos envoyés : 23
date d'inscription : 22/07/2018
pseudonyme : Dreamcatcher.
célébrité : Ginny Gardner.
crédits : Dreamcatcher & ANAPHORE.



nom de code : Wonder Girl.
âge du personnage : dix-neuf ans.
humeur du moment : gonflée à bloc !
ville d'origine : Gateway City.
situation professionnelle : étudiante et super-héroïne.



capacités, pouvoirs, équipement : (encours)

PRÉSENTATION - LIENS - [url=#]TOPICS[/url]



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.   Jeu 9 Aoû - 21:25

Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.
Wonder Girl & Blue Beetle
Cassandra remuait le contenu de son assiette en écoutant le trio jacasser à propos de l’affaire Batman. Elle était parfaitement d’accord avec Jaime sur le fait qu’une acolyte du Joker en moins dans les rues de Gotham allait permettre à beaucoup de gens de mieux dormir – si toutefois l’information relayée par les médias était fiable. On ne savait plus tellement à quoi se fier de nos jours, même s’il fallait admettre que depuis qu’il avait fallu dévoiler au monde entier que Superman existait, les journaux semblaient porter plus d’attention aux vrais titres. Aux véritables sujets, qui intéressaient nettement plus Cassie que les articles locaux sur elle ne savait quel politicien corrompu ou fête de la ville. « Folle ou pas, j’ai toujours bien aimé ses cheveux, » qu’elle ajouta rapidement avec un sourire en coin, jetant un regard pour voir si sa phrase n’avait pas piqué au vif le défenseur du chevalier noir. Ce n’était qu’une petite blague, mais elle avait un fond de vérité : on pouvait reprocher beaucoup de choses à Harley Quinn, il n’empêchait qu’elle portait divinement bien ses couettes bleues et rouges. Et puis, ce n’était pas comme si parlait d’elle allait subitement la faire apparaître dans leur dos. La question de Paco survint au pire moment possible, et Cassandra manqua de s’étouffer avec sa gorgée d’eau.

Elle passa les dix secondes suivantes à tousser, le visage rouge brique, se cachant à moitié derrière sa serviette pendant que Reyes faisait (probablement) remarquer que l’idée était idiote. Loco. Le mot sonnait familièrement. Il l’utilisait régulièrement, encore plus quand son ami était dans les parages. Brenna leva les yeux au ciel en mangeant, comme si ce n’était pas la première fois que le sujet était mis sur la table. D’ailleurs, le regard de Paco se braqua soudainement sur la petite blonde qui se sentit déglutir et se figer. Elle ? Qu’est-ce qu’elle ferait si elle devenait une super-héroïne ? « Je, euh… » Cassie reposa sa serviette sur le côté du plateau, s’éclaircissant machinalement la gorge. « Euh… » La rouquine avait arrêté de manger pour la regarder. Et Jaime aussi. Est-ce qu’il faisait toujours aussi chaud dans ce réfectoire ? Elle devait être écrevisse de ses pommettes jusqu’à la racine de ses cheveux. « Je ne sais pas… Enfin j’veux dire, comment je pourrais savoir ? Est-ce qu’on devient un héros, est-ce qu’on pourrait vraiment le devenir, nous ? On a rien de spécial. » Elle hausse les épaules, tapotant le sol de sa basket. « Je sais que Batman n’est pas « super » lui non plus, mais il a des gadgets de folie et il se bat super bien. On est que des gamins… » Cassie se mordilla la lèvre inférieure, fuyant leur regard. « Mais si j’pouvais, j’pense que je le ferai pour donner de l’espoir. J’me suis jamais sentie autant en sécurité que cette fois où j’ai aperçu la lanterne verte, c’était… C’était presque magique. De savoir qu’il y avait quelqu’un qui veillait sur moi. » Elle piqua un fard dans son verre d’eau, brusquement consciente qu’on pourrait la taxer d’égocentrique. « 'fin je sais qu’il veille pas sur moi en particulier, mais c’est le sentiment que j’ai eu. J’pense que si je devenais une héroïne, super ou non, je le ferais pour protéger les gens justement. Parce que je le pourrais, et que ça serait en quelque sorte mon devoir envers eux. A quoi ça sert d’avoir des pouvoirs ou une technologie incroyable si c’est juste pour les garder pour soi ? »

Elle avait trop parlé. Nouveau haussement d’épaules gêné. Brenna lui adressa un sourire complice. « Rappelle-moi d’acheter un t-shirt à ton effigie quand tu seras devenue une héroïne, Cassie ! » Sa note d’humour fit éclater de rire la table et la tension que l’adolescente ressentait éclata comme une bulle de savon. « Ouais, moi aussi ! » « Mais n’importe quoi… J’suis sûre que Jaime ferait un meilleur héros que moi, de toute façon ! » Elle pointa l’index sur le mexicain avec un regard amusé, sincère dans son affirmation. « Alors, qu’est-ce que t’en dis, Robin ? »
code by FRIMELDA

________________________

on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Jaime Reyes

The living human alien weapon

avatar

nombre de textos envoyés : 69
date d'inscription : 14/07/2018
pseudonyme : Az
célébrité : Tyler Posey
crédits : Shiya



nom de code : Blue Beetle
âge du personnage : 22 ans
humeur du moment : Méfiant
ville d'origine : El Paso
situation professionnelle : Etudiant à temps plein, justicier à ses heures perdues



capacités, pouvoirs, équipement : ► Système de tracking.
► Vision du Scarabée
► Communication télépathique avec le Scarabée.
► Force surhumaine
► Agilité surhumaine
► Transformation de l'armure
► Ailes permettant de voler mais aussi d'offrir un bouclier si besoin
► Super-vitesse avec les ailes
► Analyse de combat
► Traduction et connaissances de toutes les langues connues dans l'univers.
► Facteur régénérant
► Possède un arsenal d'une centaine d'armes différentes

Fiche de présentation
Fiche de lien
Fiche de topic


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.   Dim 12 Aoû - 22:57

Cassie

Jaime

「 Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle 」
La question de Paco semblait avoir surprise la jeune fille. Il fallut à la jeune fille quelques secondes et deux reprises. Puis, elle nous racontait son avis la dessus. Un opinion qui en quelques sens rejoignait le mien. Dans le sens où je ne comprenais pas l’intérêt d’avoir des pouvoirs ou capacités hors normes si c’était pour ne pas les utiliser. Bien-sûr, je préférais qu’une personne ne les utilisent pas plutôt que de les utiliser en mal. Cela me débectais. Au plus haut point même. Je ne supportais pas ça. Encore que quelques fois, la personne à ses raisons, mais même avec ça, s’adonner à ce procéder, c’était s’adonner à la facilité. C’était bien plus simple de devenir méchant plutôt que de serrer les dents et continuer d’aller de l’avant, de chercher un futur plus ensoleillé et plus prometteur. « Rappelle-moi d’acheter un t-shirt à ton effigie quand tu seras devenue une héroïne, Cassie! » ajoutais Brenna. Tout le monde lâchais un rire suite à cette remarque. « Ouai, moi aussi ! ». Puis, Cassie me retournais la question, en quelques sortes.


Je commençais donc. « Je sais pas. J’aime bien Batman, mais l’idée d’être son sidekick n’est pas ce qui m’enchante le plus ves lo que quiero decir ?J’aime bien évoluer en solo, alors en héros ? Encore plus. Mais je pense être plus du style de Batman comparé à Superman. Dans le sens où Superman, on sait que c’est un gentil, il se cache pas, et on voit en lui un homme bon. Enfin homme… Mais voilà, alors que Batman, les criminels en ont peur, ils ont peur de tomber sur lui, c’est cette peur, réticence à vouloir commettre le crime que je lui envierais. » Finissais-je avant de piquer une fritte dans mon assiette et l’amener à ma bouche. Suivit de cela, quelques petites discussion entre amis sur les cours de la journée, des devoirs, les dernières rumeurs qui circulaient dans le coin, comme par exemple l’énorme rassemblement de la section sport qui voulait aller faire un raid dans l’académie voisine pour se venger de l’humiliation subis pendant le match la veille. Ou encore que Madison à encore été larguée, alors qu’elle pensait que c’était encore le bon. Pauvre d’elle. Comme chaque fin de midi, la sonnerie retentissait et nous indiquait tous que notre pause était fini. Nous nous saluèrent tous avant de prendre la direction des prochains cours. Aussi ennuyeux étaient-ils.

________________________


   
El Escarabajo sin que yo lo detenga
I got magic armor... dunno how it works. Got a magic rock inside my body... can't get it out... Went into outer space n' helped them... but now the superheroes hate me, gonna kill me... I'm the Blue Beetle.
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Sandsmark

Daughter of the Thunder

avatar

nombre de textos envoyés : 23
date d'inscription : 22/07/2018
pseudonyme : Dreamcatcher.
célébrité : Ginny Gardner.
crédits : Dreamcatcher & ANAPHORE.



nom de code : Wonder Girl.
âge du personnage : dix-neuf ans.
humeur du moment : gonflée à bloc !
ville d'origine : Gateway City.
situation professionnelle : étudiante et super-héroïne.



capacités, pouvoirs, équipement : (encours)

PRÉSENTATION - LIENS - [url=#]TOPICS[/url]



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.   Dim 12 Aoû - 22:58

Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.
Wonder Girl & Blue Beetle
De mémoire, Cassandra avait rarement eu l’impression de s’intégrer aussi rapidement à une nouvelle école – à un nouveau pays, pour être plus exact. L’apprentissage de l’espagnol se passait mieux que le reste de ses cours, mais c’était surtout le fait qu’elle en avait envie qui l’aidait à se concentrer. Au début, c’était surtout pour comprendre les apartés hispaniques de Reyes, puis par réel engouement pour la langue. Et si pendant les premières semaines, sa compréhension s’était limitée à l’oral et à une poignée de termes, elle finissait par se sentir nettement plus à l’aise avec ça. L’opinion de Jaime sur la vie de sidekick, elle la partageait, même si au final elle était probablement moins intéressée par cette possibilité parce qu’elle ne connaissait pas de héros auquel elle s’identifiait pleinement. S’il y avait eu des femmes, avec des idéaux similaires aux siens, alors peut-être qu’elle aurait aimé être dans leur ombre. Au moins pendant un temps. Parce qu’elle pensait plutôt comme lui, sur ce coup : que l’existence d’apprenti éternel, de second rôle, ne lui conviendrait pas. Elle préférait faire ses propres expériences, ses erreurs et apprendre ainsi. Ce n’était probablement pas le plus indiqué pour une justicière débutante, néanmoins cela faisait aussi partie d’elle. C’était ce qu’elle était, c’était ainsi qu’elle se sentait le plus en contrôle. En solitaire. Pas forcément seule, mais libre de ses actions.

****

Cassie s’observa dans le miroir, ajustant les mèches sous son bonnet. La veille des vacances, elle avait demandé le plus innocemment du monde à Brenna s’il y avait une boutique de déguisements dans le coin. Heureusement pour elle, la rouquine ne s’était pas interrogée sur les motifs de sa question et lui en avait indiqué plusieurs. Grâce à l’argent de poche qu’elle économisait depuis son arrivée à El Paso, Cassandra avait été en mesure d’acheter ce qu’elle voulait. A savoir une perruque noire pour couvrir sa tignasse blonde, de façon à passer encore plus inaperçue la nuit. Et pour qu’on ne puisse pas la reconnaître, aussi. Les derniers jours, à l’école, les rumeurs au sujet d’une personne sur les toits de la ville avaient commencé à se propager. Paco avait sauté sur l’occasion pour clamer haut et fort qu’ils avaient enfin leur justicier. Cassie, elle, s’était contenté la plupart du temps de garder le nez sur son assiette ou de prétexter avoir à terminer un devoir à rendre le jour même. Mais puisqu’aucune action héroïque n’avait encore été faite par le « mystérieux » occupant des hauteurs, c’était difficile de le catégoriser comme homonyme de Batman. Brenna avait justement souligné que de ce qu’ils en savaient, c’était peut-être juste un weirdo qui aimait bien marcher sur les toits le soir pour fuir un peu la chaleur des rues.

Et en un sens, elle n’avait pas forcément tort. Cassandra n’avait rien accompli, à part passer quelques appels anonymes en repérant des crimes. Elle n’osait pas, parce qu’elle se savait incapable de faire quoi que ce soit. Elle n’avait pas de notion de combat – à part donner des coups de pieds et ruer comme une diablesse. Elle n’avait pas de pouvoirs pour pallier à son manque de force ou de connaissances. Elle était juste observatrice, et elle avait une bonne endurance. Autant dire que « bien grimper » et « pouvoir courir longtemps » n’étaient pas des atouts qu’on attendait d’un superhéros. Ou en tout cas, pas lorsqu’ils lui servaient simplement à surveiller les civils en bas. Mais ce soir, avec un peu d’audace et de chance, serait différent. Sous le bonnet, la perruque lui chauffait le crâne… Cassie songea brièvement à ne pas la mettre, avant de se résigner et de sortir par la fenêtre de sa chambre, vérifiant au préalable que sa porte était bien verrouillée. Puis elle se lança, grimpant sur les échelles, sautant sur les balcons, marchant en crabe sur certaines tuiles qu’elle savait glissantes. Rien de bien glorieux. Rien de très différent des autres soirs.

Il était presque une heure du matin quand elle se posa sur le rebord d’un bâtiment, les jambes dans le vide – étrangement, l’idée de tomber et de se briser tous les os ne l’avait jamais effrayée – à observer l’un des endroits névralgiques se vider progressivement de sa foule. Elle sortit son téléphone, pointant l’objectif devant elle, prenant quelques clichés depuis son perchoir… Et un mouvement sur sa gauche attira son regard. Cassie baissa l’écran pour se pencher un peu plus. Une voix de femme hurla quelque chose en espagnol dont elle ne comprit qu’un seul mot. Ladrón. Voleur. Un type courrait en sens inverse, s’engouffrant à toute vitesse dans une petite ruelle adjacente. Sans y réfléchir, Cassandra se leva pour s’élancer à sa suite à travers les toits. L’avantage, c’était que de là-haut, elle pouvait le voir sans problème. Il continua pendant quelques minutes, jetant des coups d’œil derrière lui pour s’assurer qu’on ne l’avait pas suivi. Les bâtiments d’El Paso étaient assez rapprochés, ce qui permit à la jeune adolescente de suivre le voleur pendant sa fuite. Il s’arrêta derrière un entrepôt aux lumières éteintes, tirant le sac à main devant lui pour répandre son contenu sur le sol et prendre les objets de valeurs. Le reste, il l’abandonnerait sûrement là.

Cassandra s’arrêta au bord, jaugeant la distance qui la séparait du balcon d’en face. Un peu loin, mais faisable. Pendant qu’elle réfléchissait, l’autre marmonnait quelque chose qu’elle n’arrivait pas à comprendre. Tu peux le faire, Cass. Est-ce qu’il ne risquait pas de l’entendre, si elle passait par là ? Et qu’est-ce qu’elle voulait faire au juste, l’effrayer ? L’attraper ? Elle songea à attraper son téléphone dans la poche de sa veste de jogging pour signaler aux autorités sa position, mais se ravisa. Ce n’est pas comme ça qu’un héros applique la justice. Il le fait en personne. Il prend des risques. Prenant une profonde inspiration, la gamine recula de cinq bons pas, les yeux rivés sur le balcon. Puis elle s’élança, et à l’instant même où ses baskets quittèrent la surface dure du rebord, elle sut qu’elle n’y arriverait pas. Son corps heurta la rambarde en fer forgé, provoquant un bruit sourd qui alerta le voleur – il paniqua, laissant tout en plan pour s’enfuir, n’ayant pas le temps de ramasser son butin. En d’autres circonstances, Cassandra aurait été heureuse de ce dénouement. Là, elle était juste en train de paniquer. « ET MERDE ! » Ses doigts glissaient sur la ferraille, l’empêchant de trouver une prise qui lui permettrait de remonter. Est-ce qu’elle devait appeler à l’aide ? Est-ce qu’elle… Elle glissait. « Non, non, non ! » La peur rendait sa voix plus aiguë. Elle serra de toutes ses forces. Sa main gauche fut la première à lâcher. Et la seconde d’après, il n’y eut plus rien. Rien que le vent dans ses oreilles, la sensation d’être un sac de pierres. Hurlait-elle ? Peut-être. Peut-être pas, elle l’ignorait. La seule pensée cohérente qu’eut Cassie, c’était qu’elle allait mourir là, ce soir, et qu’on retrouverait son corps le lendemain. Brisé. Avec sa fichue perruque qui grattait. Et que sa mère ne s’en remettrait jamais. Est-ce qu’on mourrait sur le coup, lors d’une chute de deux étages ? Son coude heurta le balcon du premier, ce qui la fit basculer dans les airs, faisant face au bitume.

Ou plutôt, à la grosse poubelle verte dans laquelle elle était vouée à se crasher. Les poubelles auraient pu amortir son choc si le couvercle n’avait pas été rabaissé. Dans un dernier réflexe stupide, elle cacha son visage derrière ses bras et contracta tout son corps. Le choc fut brutal, mais nettement moins qu’elle ne l’aurait cru. Suffisant, pourtant, pour l’assommer pendant de très longues minutes. Suffisant pour briser son téléphone dans sa poche, en mille morceaux. Avec un gémissement, Cassie tenta de prendre appui sur son bras droit, son bonnet et sa perruque ayant glissé sur ses épaules. Tout lui faisait mal. Et en même temps, elle avait l’impression de pouvoir encore bouger et respirer. Ce qui n’était pas logique. Pas vrai ? L’adolescente se résigna à rouler sur le côté, sa force l’ayant quitté, et elle grogna quand son corps heurta le bitume une dizaine de centimètres plus bas. Elle papillonna des yeux, cherchant à retrouver sa respiration. Et un visage désormais familier se pencha au-dessus d’elle, brouillé par les larmes. Elle hallucinait probablement, terrassée par la douleur et la mort imminente. « J… Jaime ? » Il fallait qu’elle se relève. Il ne devait pas la voir comme ça. Si c’était bien lui, en tout cas, et pas juste un produit de son imagination. « Panique pas, ça va aller, j’vais bien… » Il devait y avoir du sang partout. Elle devait même en être recouverte. Dans une dernière tentative, Cassie se redressa sur ses coudes en remuant doucement la tête pour tenter de remettre de l’ordre dans ses pensées. La douleur s’atténuait lentement, comme si elle refluait. C’était ça, alors, de mourir ?
code by FRIMELDA

________________________

on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Jaime Reyes

The living human alien weapon

avatar

nombre de textos envoyés : 69
date d'inscription : 14/07/2018
pseudonyme : Az
célébrité : Tyler Posey
crédits : Shiya



nom de code : Blue Beetle
âge du personnage : 22 ans
humeur du moment : Méfiant
ville d'origine : El Paso
situation professionnelle : Etudiant à temps plein, justicier à ses heures perdues



capacités, pouvoirs, équipement : ► Système de tracking.
► Vision du Scarabée
► Communication télépathique avec le Scarabée.
► Force surhumaine
► Agilité surhumaine
► Transformation de l'armure
► Ailes permettant de voler mais aussi d'offrir un bouclier si besoin
► Super-vitesse avec les ailes
► Analyse de combat
► Traduction et connaissances de toutes les langues connues dans l'univers.
► Facteur régénérant
► Possède un arsenal d'une centaine d'armes différentes

Fiche de présentation
Fiche de lien
Fiche de topic


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.   Lun 13 Aoû - 0:10

Cassie

Jaime

「 Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle 」
Je matraquais le bouton x de la manette, bouton qui servait à mon personnage de donner un coup de poing à mi-hauteur. Je ne me souciais pas de l’état de la manette, c’était la victoire qui devait primer. C’était un derby même, contre El Paco, El Famoso Paco. Je ne devais pas perdre ce match. Les derbys ne se jouaient pas, ils se gagnaient. Tout du long de la partie, je continuais de me donner au maximum pour qu’au final, Paco l’emporte de peu. C’était prévisible, il avait le jeu et je n’y jouais que chez lui… Mais bon, je n’aimais pas les excuses, alors j’attendrais la prochaine rencontre pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Alors que nous finissons notre partie, la mère de Paco l’appelait à manger. Je descendais les marches avec lui pour me rendre jusqu’à la porte pour m’en aller. Alors que je me posais au sol pour enfiler mes chaussures, la femme me demandait si je voulais rester dîner avec eux. D’abord réticent à l’idée de gêner la famille de mon ami, je finissais par accepter suite à l’insistance de sa mère. Quelques instants plus tard, j’étais à table. Elle avait préparé une salade de pâte dont elle seule avait le secret. Elle devait réussir à y ajouter un ou deux ingrédients secret qui rendaient la mixture si bonne. Tellement bonne que j’en reprenais, un délice que de pouvoir l’amener à ma bouche et ensuite le mâcher pour finir au fond de mon ventre. A la fin de ce somptueux repas, je remerciais plusieurs fois sa mère avant de tourner les talons et prendre la direction de ma maison. Même si nous étions encore en vacance scolaire depuis quelques jours, il n’était clairement pas envisageable de prendre déjà de mauvaises habitude. Je m’empressais donc de rejoindre ma résidence.

Alors que j’étais en chemin, une voix lointaine m’interpellais. Au voleur, que proclamais cette voix.   Ne voulais pas m’attirais d’ennuis, je voulais rentrer au plus vite, je décidais donc de prendre un raccourci, fameux raccourci qui serait un mauvais présage pour les films d’horreur. Je faisait quelques pas avant d’entendre une personne parler, c’était étrange, j’entendais la voix devant moi, mais pour autant, il n’y avait personne. Un bruit sonore et un hurlement strident me faisait lever la tête, je voyais une personne s’écraser au premier étage avant de presque s’empaler sur la poubelle situé en dessous de lui. La personne ne bougeais plus, je décidais donc de m’approchais doucement, tel une personne tentant d’apprivoiser un animal sauvage. « Por favor, soit pas mort » répétais-je. Je n’étais plus qu’à une dizaine de mètres. Puis, la personne mystérieuse reprenais vie pour se décaler et s’écraser une nouvelle fois, mais cette fois ci sur le sol. Je réduisais l’espace entre la fameuse personne. Avant de me rendre compte que la personne était une femme et qu’en plus, elle connaissait mon nom. Je mettais quelques secondes avant de réaliser que c’était Cassandra. Pris de panique, je reculais de deux pas avec mes mains sur ma bouche. « Cassie ?! Mais qu’est-ce qui t’as pris de jouer les yamakasi comme ça ? » je me rapprochais et m’agenouillais à côté d’elle. « Ne bouge pas, tu as sûrement des côtes de cassées, ou d’autres fractures. » Une fois dit, je commençais à regarder un peu le corps de Cassie mais rien de folichon. Je palpais le sol à recherche de potentielle gouttes ou mares de sang, mais rien. Rien du tout. La faible lueur du lampadaire n’était pas assez puissant pour que toute la scène soit totalement lisible. Je prenais donc cinq seconde pour mettre le mode lampe torche et pouvoir inspecter un peu mieux l’amatrice de parcours. « Bouge pas trop, je vais essayer de te retirer ta veste pour voir si tu as des bleus ou si tu saignes. Mais il n’y a pas de sang ni sur la poubelle, ni autour de toi. Pour l’instant, je dirais que tu es très très chanceuse, amigo. ». Suite à cela, je l’aidais délicatement à retirer son haut de jogging. Tout doucement, le but n’était pas de lui casser quelque chose d’autre. Elle était déjà assez mal en point comme ça. Une fois la jeune femme dénudé de sa veste, elle avait réussi un petit flip malgré mes réticences. Je profitais de ce moment pour passer méticuleusement chaque cm² de des bras. Pas un bleus. Encore une fois rien. C’était troublant au point où si je ne l’avais pas vu chuter, je ne l’aurais probablement pas imaginé. J’aurais plus vu un autre scénario plutôt que celui-ci. « Tu dois avoir un puissant ange gardien. Tu n’as rien aux bras, pas un bleu, même pas d’écorchures". Je retirais ma veste et prenais la sienne, je compactais le tout pour faire un giga mini coussin. Le héros de la série qui passait le matin serait fier de moi, c’était quoi son nom, Macmachin là. Peu importait, je tournais autour de mon ami, pour me positionner au niveau de sa tête. Avec un petit décompte, je soulevais tout doucement cette dernière pour placer le coussin de fortune. Je m’asseyais à côte. « T’as mal quelque part ? Ca te tourne ? Tu m’entends bien ? » Je posais ces questions machinalement, ma mère travaillé dans le domaine médicale, je l’avais déjà vu quelques fois sortir ces quelques phrases. Je me penchais plus au dessus de Cassie, et je la regardais droit dans les yeux et je mettais ma main avec deux doigts de fermés. « J’ai combien de doigts ? » disais-je finalement. J’en faisais peut-être un peu trop, mais je ne voulais prendre aucun risque, Elle m’avait l’air pour le moment hors de danger, la seule chose qui me faisait peur était l’hémorragie interne, mais je ne pouvais pas le déceler de moi-même. Bien que malgré la chute, elle n’avait pas l’air d’en avoir. Je me reculais et me repositionnais en position assise, je me passais la main dans les cheveux avant de la regarder une nouvelle fois. Que fesait-elle là ? Je n’en avait aucune idée, je lui demanderais plus tard, une fois que je serais sûr qu’elle aille bien.

________________________


   
El Escarabajo sin que yo lo detenga
I got magic armor... dunno how it works. Got a magic rock inside my body... can't get it out... Went into outer space n' helped them... but now the superheroes hate me, gonna kill me... I'm the Blue Beetle.
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Sandsmark

Daughter of the Thunder

avatar

nombre de textos envoyés : 23
date d'inscription : 22/07/2018
pseudonyme : Dreamcatcher.
célébrité : Ginny Gardner.
crédits : Dreamcatcher & ANAPHORE.



nom de code : Wonder Girl.
âge du personnage : dix-neuf ans.
humeur du moment : gonflée à bloc !
ville d'origine : Gateway City.
situation professionnelle : étudiante et super-héroïne.



capacités, pouvoirs, équipement : (encours)

PRÉSENTATION - LIENS - [url=#]TOPICS[/url]



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.   Lun 13 Aoû - 21:02

Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.
Wonder Girl & Blue Beetle
A travers le brouillard induit par le choc et la douleur sourde qui faisait résonner ses os, Cassie percevait néanmoins que sa situation n’avait rien d’idéale. Elle était dans un coin de la ville un peu à l’écart, ils n’étaient que deux adolescents et après avoir fourré sa main dans sa poche, elle réalisait avec une grimace que son propre téléphone était complètement foutu. Étrange comme certains détails apparaissaient de façon très vivace dans les pires moments. Son corps était probablement réduit en miettes, et pourtant elle pensait au savon monumental que sa mère allait lui passer, au demi-million de questions qui devaient actuellement traverser l’esprit de Jaime – lequel parlait depuis tout à l’heure en mélangeant l’espagnol et l’anglais de telle sorte qu’elle n’arrivait pas le suivre. A moins que ce ne soit à cause de son état ? En serrant les dents, Cassandra essaya de se redresser sur un coude, soufflant bruyamment par le nez en réalisant qu’elle tremblait. Reyes lui conseilla de ne pas bouger, ce à quoi elle répondit par un grognement inintelligible qui aurait pu correspondre approximativement à « De toute façon, j’comptais pas retourner courir un cent mètres. » Mais même sa langue bien pendue ne pouvait pas passer outre la sensation désagréable d’être passée sous trois bus et un cortège de motos. Cependant, la souffrance n’était pas aussi horrible qu’elle s’y était attendu. Tout au plus handicapante, sauf qu’elle lui donnait l’impression de s’apaiser progressivement. Est-ce que c’était le signe qu’elle perdait lentement la vie ?

Les mains de Jaime glissèrent sur ses épaules, et sa voix étrangement calme l’aida à se calmer. Comment faisait-il pour ne pas paniquer ? Elle était littéralement tombée du ciel devant ses yeux, pour s’écraser comme un cadavre sur une poubelle. Qui pouvait garder son sang-froid dans une situation pareille ?! En se mordant les lèvres, Cassie se força à se redresser, l’aidant à la débarrasser de sa veste en étouffant un énième grognement. Il disait qu’il n’y avait pas de sang, mais il devait probablement se tromper. C’était impossible de survivre à une telle chute sans des blessures évidentes. Elle l’avait prise de pleine face, cette poubelle, quand même ! Son souffle se stabilisait pendant qu’il l’examinait avec la lumière agressive de son téléphone, la forçant à garder les paupières closes pour éviter de raviver le mal de crâne qui semblait la guetter. « Dis quelques chose, n’importe quoi… » Parle-moi. Elle entrouvrit un œil pour chercher son visage dans la pénombre de l’allée soudainement trop silencieuse. Il avait les sourcils froncés quand il lui annonça qu’elle n’avait absolument rien. Un puissant ange gardien… Cassandra essaya de secouer la tête avant de se raviser. « C’est pas possible… » Evidemment, que ça ne l’était pas. Mais il avait une lampe et deux yeux, il ne pouvait pas se tromper quand même.

Avec une délicatesse qu’elle ne lui aurait pas soupçonné, il glissa sa veste en boule sous sa tête en reposant quelques questions supplémentaires. Cassie rouvrit les paupières pour le dévisager. Se concentrer sur autre chose que la douleur semblait l’aider à disparaître plus vite, et Jaime était une assez bonne distraction. « J’sais pas, je crois que ça… » Elle allait dire « que ça va », seulement ce n’était probablement qu’un effet de son imagination. Non ? « Je t’entends bien, mais je crois que je suis sonnée. Quand j’essaie de me relever… » Elle se tu, pinçant les lèvres. L’adolescent lui remua sa main devant le visage, l’interrogeant avec un sérieux mortel. En d’autres circonstances… En d’autres circonstances Cassie aurait probablement éclaté de rire. Un rire contagieux, un fou rire incontrôlable et involontaire. Elle ne répondit pas pendant de longues, interminables secondes, lui renvoyant son regard. A cet instant, la douleur n’était qu’un vague souvenir au fond de sa mémoire. L’esquisse d’un sourire courba ses lèvres sèches.

« Je n’ai jamais été douée en maths, j’pense pas qu’une chute arrange les choses. » Ses prunelles scintillèrent, fière qu’elle était de sa petite blague impromptue. Un rire lui vint, qui se transforma en petite toux la forçant à basculer sur le côté. Est-ce qu’elle allait se mettre à cracher du sang ? Une dizaine de scénarios se bousculaient dans sa tête. Elle sentit la main de Jaime sur son épaule nue, perçut son inquiétude et cette fois, elle tenta doucement de se dégager. Elle sentait tout. Elle n’était pas brisée. Cassandra n’avait pas besoin d’avoir fait des études de médecine pour savoir qu’une personne à l’article de la mort n’était clairement pas aussi éveillée ou réceptrice qu’elle à son environnement. « Je crois que je vais bien, Jaime… » Elle se redressa cette fois complètement en position assise, jambes étendues, considérant ses avant-bras dans la pénombre. « T’avais raison, je dois avoir un sacré ange gardien. » C’était la seule explication plausible. Elle n’était peut-être pas très croyante, mais comment expliquer son état indemne alors ? Absorbée par son examen personnel, Cassie ne réalisa pas immédiatement que Reyes s’était relevé pour examiner les environs avec son téléphone. C’est son soudain silence qui l’alerta en premier. Serrant et desserrant avec lenteur les poings, elle tourna la tête vers lui. « Jaime… ? Qu’est-ce qui se passe ? » Presqu’immédiatement, la jeune fille baissa à nouveau les yeux sur ses membres pour vérifier qu’il n’y avait vraiment pas de fractures ou de blessures visibles. Avait-il trouvé quelque chose qui aurait pu expliquer tout ça ?
code by FRIMELDA

________________________

on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FLASHBACK] Stories of the non yet Wonder Girl and the Future Blue Beetle.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PomPom girl
» Girl Number 9 (web-série)
» [poupée] Dear Lélé Girl - Avril 2010
» TAKARA - EVANGELION - SORYU ASUKA LANGLEY Cool Girl
» Girl

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
dawn of justice :: le reste du monde :: les autres villes :: el paso-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: