AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
merci de privilégier les personnages dc comics & les scénarios I love you

Partagez | 
 

 First approach ? Or Not ? [Feat. Nora Allen-Jiwe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Barry Allen

The Scarlet Speedster

avatar

nombre de textos envoyés : 444 date d'inscription : 27/06/2018 pseudonyme : Geits célébrité : Grant Gustin crédits : Google Image



nom de code : The Flash âge du personnage : 29 ans humeur du moment : Mari ♥ ville d'origine : Central City situation professionnelle : Expert scientifique du CCPD



Fiche de rps et chronologie : http://dawnofjustice.forumactif.com/t131-les-aventures-de-flash

Fiche de liens : http://dawnofjustice.forumactif.com/t130-les-liens-du-bolide-ecarlate



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: First approach ? Or Not ? [Feat. Nora Allen-Jiwe]   Ven 27 Juil - 18:41

First approach ? Or Not ?
[Feat. Nora Allen-Jiwe]



Je m’appelle Barry Allen et je suis l’homme le plus rapide du monde. A onze ans, j’ai vu ma mère se faire tuer par une chose inimaginable. Mon père fut accusé du meurtre et emprisonner. Mais un accident fit de moi un être inimaginable. Aux yeux du monde, je ne suis qu’un technicien de la police scientifique mais j’ai un secret, avec l’aide de mes amis de la Justice League, j’utilise ma vitesse pour combattre le crime et sauver le monde. Je m’appelle Flash.


----- ----- ----- -----


CCPD. Les portes de l’ascenseur s’ouvrent. Un café à la main j’en sors le sourire aux lèvres. Une bonne journée s’annonce une nouvelle fois. Je me dirige vers mon labo en chantonnant. J’entends alors derrière moi la voix de Darryl qui me trouve tout joyeux. Je lui dis alors que la vie est belle donc pourquoi ne pas montrer sa joie. Vous allez me dire « Mais qu’est-ce qui rend Barry Allen si heureux ? ». Et bien je vous répondrais seulement deux mots : Amour et Mari. Même si la vie à l’extérieur n’était pas toujours belle, souvent à cause de criminels, de super vilains, d’accidents et bien d’autres choses, être avec Mari me faisait oublier tout cela. Je n’aurais jamais cru ressentir de tels sentiments et un amour si pur et fort pour une femme et puis Mari n’est pas n’importe quelle femme. Elle est celle qui a fait craquer mon petit cœur de supersonique il y a quelques mois. Montant les escaliers et arrivant enfin dans mon labo, Darryl arrive quelques minutes plus tard derrière moi. Un homicide. Au Jitters. Voilà ce qu’il m’annonce. Prenant mon matériel, je sors du labo et le suis.

Après avoir rouler quelques temps, nous arrivions au Jitters. Les collègues nous laissèrent passé. Sur le sol, le corps d’un homme est allongé sur le dos, je peux voir également deux autres personnes, une assise à la table, l’autre sur la banquette. Je pose ma mallette, l’ouvre, enfile mes gants, prends mon dictaphone. Quelques minutes plus tard, Darryl s’approche de moi me demandant si j’ai quelque chose.

- J’ai noté sur les trois victimes des signes d’hypoxie histotoxique. Les cellules de leur corps ne s’oxygénaient plus. Typique d’un exposition à un gaz toxique. Et pour déterminer le type de gaz, il va falloir que je fasse une biopsie et je crois que je vais devoir procéder par élimination. Ça risque de me prendre un peu de temps mais je n’ai pas vraiment le choix. Y avait-il d’autres personnes dans la pièce quand ça s’est passé ? lui demandais-je.

- Il n’y avait que le chef de cuisine et ces deux serveuses là-bas. Heureusement quand ça s’est déroulé, elles n’étaient pas présente mais étaient derrière.

Darryl me montra alors les deux jeunes femmes et mon regard s’arrêta sur une d’elles, la jeune femme métisse. J’en étais sur et certain, c’était la jeune serveuse un peu étrange qui nous avait servi moi et Mari chez Alvaro. Etrange. Travaillerait-elle aussi ici ?

- Dis-moi, Darryl, tu ne vois aucun inconvénient à ce que je pose quelques questions à cette jeune femme là-bas.

- Humm… Normalement, je ne devrais pas te laisser faire vu que tu n’es pas inspecteur mais vas-y. Singh n’est pas là pour une fois.

- Merci Darryl, dis-je en remballant mes affaires et je me dirigeais vers la jeune femme. Excusez-moi mademoiselle, Barry Allen, je peux vous poser deux-trois questions sur ce qu’il s’est passé ici ? demandais-je en la regardant dans les yeux. C’est marrant comment elle me semblait si familière.




Codage par Libella sur Graphiorum

________________________

"Family is power, Barry. Love, loyalty— that’s power."

️Laxy dunbar
Revenir en haut Aller en bas

Nora Allen-Jiwe


avatar

doublon/s : Donna Troy nombre de textos envoyés : 52 date d'inscription : 18/07/2018 pseudonyme : Peanut's célébrité : Jessica Parker Kennedy crédits : Bazzart



nom de code : Fast Light âge du personnage : 19 ans humeur du moment : Euh...Hyperactif pour ne pas dire speed ville d'origine : Central City situation professionnelle : Petit boulot à droite et à gauche






Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: First approach ? Or Not ? [Feat. Nora Allen-Jiwe]   Dim 29 Juil - 17:27


Rencontre père/fille
Barry Allen

Encore une journée au CC Jitters, ça semble être un record pour Nora de tenir un boulot aussi longtemps, mais elle se plaisait dans ce café. En effet, ce café rassemblait parfois des fans de Flash ou encore, des amis de son père, ce qui pourrait être très utile pour mieux le connaître. En plus, ça lui semblait bizarre, mais elle ne s'ennuyait pas dans ce café ni même quand il n'y avait rien à faire. La jeune brune voulait éviter trop de contact avec les gens enfin éviter de se lier d'une très grande amitié vu que son passage dans cette époque n'est que temporaire. Malheureusement, elle s'est laissé entraîner par sa confiance envers l'une des serveuses du Jitters avec qui elle est devenue amie. Peut-être que cela allait l'aider à ne pas se lasser de son boulot de serveuse au Jitters. À vrai dire, elle n'arrivait plus trop à se faire des amis au boulot dans son époque et du coup, ça la lassait rapidement surtout quand il n'y avait rien à faire. Cette fois-ci, c'était différent, elle n'était plus seule dans son boulot et le personnel s'entendait bien avec elle. Une bonne entente au boulot, ça aidait réellement les impatients comme elle à être stable. Peut-être que son père est longtemps resté au CCPD, car il avait des amis dans son boulot. Un espoir qui sait pour Nora, mais autant ne pas trop se précipiter non plus et se fausser d'espoir pour rien. Il ne fallait pas oublier qu'elle était là que temporairement, mais bon, ça pouvait être sympa et elle se sentirait sans doute moins seule. Du coup, la jeune brune allait devoir chercher une excuse le jour où elle devra les quitter définitivement.

Au boulot, elle avait pris son service, mais il y avait très peu de clients et Nora discutait avec l'une de ses collègues et le chef de cuisine à l'arrière en attente d'autres clients. Il y avait que trois clients, c'était plutôt inhabituel dans ce café, mais soit, ça leur permettait de respirer et de se reposer. Ceci dit, Nora n'avait pas l'habitude de prendre de longues pauses, mais ses deux collègues lui avaient suggéré de prendre son temps et d'entrée avec eux à la fin de leur pause. Ils n'avaient pas tort, de toute façon, ils ne semblaient les demander ni qu'il y ait des arrivants. Soudain, il y a un drôle de bruit dans la salle principale et le trio partent voir ce qui se passait. À leur arrivée, il voit les trois clients morts, sa collègue se met à crier et le chef de cuisine prévient rapidement la police et les secours. Pendant ce temps-là, Nora rassure sa collègue, mais entend la porte de secours claquer. Elle part en vitesse, en course normale sans ses pouvoirs, or elle n'y voit qu'une ombre. En temps normal, la jeune métisse l'aurait facilement rattrapé avec sa vitesse, mais foncé tête baissée et sans connaissance de la nature du criminel, humain ou méta, ce n'était pas une bonne idée. Nora retourne à l'intérieur et va dire à ses collègues que le ravisseur était déjà loin.

Quelques minutes plus tard, la police arrive sur les lieux ainsi que les ambulances au cas où il y aurait eu des blessés. Nora était assise sur un tabouret en observant la police fait son boulot, avant leur arrivée et pendant que ses deux collègues se calment à l'arrière, Nora avait déjà utilisé sa vitesse pour analyser les victimes. Gaz toxique ? Bizarre, car aucun de ses collègues ni elle n'avait ressenti des effets indésirables, mais soit, peut-être un métahumain. Pour le moment, elle ne disait rien, car ça ferait trop bizarre si elle en sait trop sur le cas des victimes. Ses deux collègues ont été rapidement interroger par la police, mais pas elle, occupé avec l'arrivée de l'expert et compagnie. Barry Allen, son père, venait d'apparaître et la voilà tout admirative en le regardant analyser les trois victimes. On dirait une enfant, difficile de rester en place, mais il ne fallait pas qu'elle se fasse repérer. Or, ses yeux pleins d'étoiles en regardant Barry en disaient long. D'ailleurs, si elle n'aurait pas arrêté ses études, peut-être qu'elle aurait choisi le même métier que son père et avoir pu empêcher Kagura d'être une criminelle, encore un mauvais choix dans sa vie ayant eu des conséquences graves. Kagura Kunieda, premier amour et Némésis, mais ça sera une chose à discuter bien plus tard. Il a fini et le voilà qu'il discute avec l'un de ses collègues avant de tout ranger et de venir vers elle pour lui parler. Il voulait poser des questions par rapport à ce qui s'est passé, un peu intimidé, elle semble un peu nerveuse et un peu bête aussi.

« Moi ? Euh...oui...bien sûr ! On ne m'a pas encore interroger, à croire qu'on m'a oublié ! » Finit-elle avec un rire nerveux avant de se reprendre. « Je m'appelle Jenni Ognats, enchantée ! Allez, posez-moi vos questions, monsieur Allen ! » D'un coup, elle se sent un peu ridicule et se calme en ayant été un peu excité pour rien.


©️ HELLOPAINFUL


Revenir en haut Aller en bas

Barry Allen

The Scarlet Speedster

avatar

nombre de textos envoyés : 444 date d'inscription : 27/06/2018 pseudonyme : Geits célébrité : Grant Gustin crédits : Google Image



nom de code : The Flash âge du personnage : 29 ans humeur du moment : Mari ♥ ville d'origine : Central City situation professionnelle : Expert scientifique du CCPD



Fiche de rps et chronologie : http://dawnofjustice.forumactif.com/t131-les-aventures-de-flash

Fiche de liens : http://dawnofjustice.forumactif.com/t130-les-liens-du-bolide-ecarlate



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: First approach ? Or Not ? [Feat. Nora Allen-Jiwe]   Ven 3 Aoû - 22:38

First approach ? Or Not ?
[Feat. Nora Allen-Jiwe]



Je m’appelle Barry Allen et je suis l’homme le plus rapide du monde. A onze ans, j’ai vu ma mère se faire tuer par une chose inimaginable. Mon père fut accusé du meurtre et emprisonner. Mais un accident fit de moi un être inimaginable. Aux yeux du monde, je ne suis qu’un technicien de la police scientifique mais j’ai un secret, avec l’aide de mes amis de la Justice League, j’utilise ma vitesse pour combattre le crime et sauver le monde. Je m’appelle Flash.


----- ----- ----- -----


Tout le long de mon expertise de la scène et des corps, j’avais senti un regard, ce même regard qu’au restaurant. Et qu’elle fut ma surprise quand je vis parmi les employés la mystérieuse serveuse. Mais que faisait-elle ici ? Alvaro l’avait-il licencié ou simplement qu’elle était partie ? Après avoir demandé à Darryl si je pouvais lui poser des questions et que celui-ci me l’autorisa, je m’avançais vers elle et me présenta. Puis elle se présenta à son tour. Jenni Ognats. Enfin j’avais un nom sur son visage. Joli prénom et nom au passage puis elle ajouta que personne ne l’avait interrogé et qu’elle pensait qu’on l’avait oublié.

- Non non ne vous inquiétez pas on ne vous a pas oublié. Donc mademoiselle Ognats, que pouvez-vous me dire sur ce qui s’est passé ici ? Avez-vous remarqué quoi que ce soit d’anormal au début de votre service en ne voyant que ces personnes ?

Alors que je posais mes questions, je la vis qu’elle me fixait en souriant. Et d’ailleurs son regard insistant me mettait mal à l’aise. Pas parce qu’elle me fixait comme cela mais en la regardant, j’avais comme une impression de la connaitre. Plus je la regardais et plus je lui trouvais des ressemblances avec… Non ce n’était pas possible, juste une coïncidence ou vraiment un pur hasard. Et son regard, j'avais l'impression de me voir. C'était très étrange mais je dois bien avouer que ça attisé ma curiosité d’un coup. Il fallait que je lui pose des questions et tant pis si elles paraissaient un peu personnelles.

- Dites-moi Jenni, je peux vous poser une question ? Ou plusieurs mais … Vous n’êtes pas de Central City ? Je sais que la ville est grande et que je ne peux pas connaitre chaque citoyen mais… j’ai comme une impression de vous connaitre. Je sais qu’on s’est vu il y a quelques semaines chez Alvaro et que vous étiez… comment dire…. Mystérieuse et peut-être étrange au premier abord mais …. J’ai cette impression qui ne veut pas s’en aller … Et d’ailleurs, vous ne travaillez plus chez Alvaro ? J’ai été étonné de vous voir ici tout à l’heure. Ou alors vous me suivez, dis-je en lui souriant comme un idiot.

Mari serait là, elle me dirait d’arrêter de sourire comme ça, comme l’idiot que je suis avant de m’embrasser ou me mettre une petite pichenette sur le nez. D’ailleurs, il me tarde de la rejoindre à Détroit ce soir. Je dois passer la prendre à son boulot, petite soirée en amoureux. Ma petite zoologiste sexy …. Je secoue la tête pour arrêter de penser à ce que je viens de penser à cet instant. D’ailleurs, heureusement que personne n’entre dans ma tête, il serait choqué de voir ce que à quoi je pense. J’attendais alors qu’elle me réponde. C’était vraiment bizarre ce ressenti à son égard. Bizarre et troublant.




Codage par Libella sur Graphiorum

________________________

"Family is power, Barry. Love, loyalty— that’s power."

️Laxy dunbar
Revenir en haut Aller en bas

Nora Allen-Jiwe


avatar

doublon/s : Donna Troy nombre de textos envoyés : 52 date d'inscription : 18/07/2018 pseudonyme : Peanut's célébrité : Jessica Parker Kennedy crédits : Bazzart



nom de code : Fast Light âge du personnage : 19 ans humeur du moment : Euh...Hyperactif pour ne pas dire speed ville d'origine : Central City situation professionnelle : Petit boulot à droite et à gauche






Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: First approach ? Or Not ? [Feat. Nora Allen-Jiwe]   Mer 8 Aoû - 19:30


Interrogatoire !
Barry Allen

Nora était assise sur un tabouret en train d'admirer l'utilité des agents de police en train d'enquêter sur les crimes qui ont été commis dans le CC Jitters. Rien qu'à cause de cela, le café allait être fermé pour aujourd'hui et cela allait toucher un peu sur les finances ainsi que sur l'image du café. En espérant que les trois homicides n'allaient pas empiéter sur la clientèle du Jitters surtout que ce café est connu dans tout Central City, ça serait un malheur pour le personnel si ça devait avoir un impact sur tout. En tout cas, Nora regardait attentivement ce qui se passait, ses deux collègues étaient un peu plus éloignés de sa position, ne pouvant pas trop supporter ce qui y avait devant eux. La jeune Speedster savait que c'était un crime, mais il n'était pas comme les autres. En effet, en ayant rapidement examiné les corps et ayant vu que l'ombre ou la silhouette de manière vague du criminel, il se pourrait que ce soit un métahumain. Cela pouvait être un boulot pour son père en tant que Flash, mais au fond d'elle, la brune avait très envie de le choper elle-même pour le corriger. Cependant, Fast Light devait rester inconnu en ce monde ou peut-être se trouver un autre nom de code pour cette époque. Si Fast Light apparaît en 2018 et ensuite en 2039, ça pourrait être catastrophique, Reverse-Flash et Raiden, voire d'autres Speedster ennemi à elle et son père pourraient se douter de quelque chose d'anormal. Il fallait réfléchir et agir prudemment.

Nora pouvait voir son père qui semblait avoir terminé avec les corps et ranger ses affaires avant de parler à l'un de ses collègues. Barry allait venir à elle, ça se voyait lorsqu'il avait posé ses yeux sur elle. Savait-il qui elle était ? Ce n'était pas possible, elle n'avait nullement utilisé ses pouvoirs près de lui ni un soupçon pour attirer son regard. Maintenant qu'elle y pense, peut-être qu'il l'avait reconnu du fait de l'avoir servi durant son rendez-vous avec Mari, c'est sans doute ça. Le scientifique de la police voulait poser des questions à Nora enfin dans cette époque, elle se faisait appeler Jenni Ognats. Et bien sûr, elle accepte cela en lui donnant son nom d'emprunt. Cela faisait bizarre à Nora de se faire interroger par son propre père, ça ne lui est jamais arrivé lorsqu'il était encore avec elle durant son enfance. Mais soit, la brune prend son calme, elle était contente de revoir son père, excité et un envie de lui faire un gros câlin. Cependant, Nana doit se calmer et être la plus naturelle que possible pour ne pas être vu comme quelqu'un de louche. Voilà que ça débute, il voulait savoir ce qui s'est passé ici et si elle avait remarqué quoi ce soit d'anormal depuis le début de son service en lien avec les trois individus. La jeune femme réfléchit un peu avant de lui répondre.

« En réalité, avec mes collègues, on a profité que c'est calme et que les trois clients ont été servi pour prendre une pause et discuter dans la partie réservé aux personnelles. Le CC Jitters est connu et il est parfois difficile d'imaginer qu'il y ait peu de client, mais ça arrive de temps en temps. Donc comme on était derrière en train de discuter, je n'ai pas pu voir ce qui s'est réellement passé et de plus, on n'a pas eu de problème avec les trois clients qui semblaient être calme et attendre quelqu'un, je crois. » Prend une pause avant de reprendre la parole. « Cependant, quelqu'un a fuit par derrière la boutique et j'ai tenté de le poursuivre, mais je n'ai vu qu'une silhouette prendre la ruelle à gauche du CC Jitters et son ombre. Je n'ai pas été assez rapide. Désolée de ne rien vous apportez de plus, mais il est clair que ça semble être un crime. »

Nora espérait avoir répondu à ses questions, de plus, elle ne pouvait pas l'aider plus qu'elle ne le pouvait. La brune n'avait pas utilisé sa vitesse pour voir la vitesse du tueur et même si ça aurait été le cas, ça aurait été compliqué d'expliquer comment elle avait fait à son futur père. Ce dernier se serait sans doute poser des questions ou pires, demander qu'elle soit mise en sécurité pour éviter d'être la prochaine sur la liste du tueur. En tout cas, elle ne pouvait pas trop partager son opinion sur le corps des hommes, ça ferait tout de même louche. En effet, avoir des connaissances en biologie ou autres, c'est beau et intéressant, mais suspect dans une enquête de meurtre. En effet, on pourrait la soupçonner de ce meurtre, qui sait. Et honnêtement, Nora n'aimerait pas avoir un casier judiciaire en 2018, ça ferait trop bizarre quand elle reviendra dans le futur. En plus de cela, elle n'a jamais eu de soucis avec la police donc autant continuer comme ça même dans le passé. Apparemment, Barry avait d'autres questions, mais un peu plus personnelles. Ces questions sont un peu bizarres comme s'il doutait de quelque chose par rapport à Jenni, ce qui fait un peu rougir la fille avec la dernière phrase de ce dernier. Elle se reprend un peu avant de parler.

« Ah...je ne suis pas de Central City, je vivais à Gateway City jusqu'à mes 17 ans avant de venir à Central City pour une nouvelle vie. Ma mère et mon père sont décédés et mes souvenirs d'eux à Gateway me faisait souffrir, du coup, me voilà ici. Vous n'êtes pas le seul à me dire de me connaître, une certaine Jesse Chambers m'a dit la même chose, c'est assez troublant. » Finit-elle en ricanant bêtement. « Vous avez une drôle d'impression à mon égard, monsieur Allen. Je suis un peu timide et tête en l'air puis j'ai bien aimé votre repas en amoureux avec votre petite amie, désolée si mon comportement vous a troublé et non, je ne vous suis pas ! Je trouvais que temporairement chez Alvaro en attendant une réponse du CC Jitters et j'aime remplir mon CV pour qu'on voit mon expérience. » Elle lui sourit. « Vous souriez comme un idiot, ça vous rend charmant, monsieur Allen. Mon père avait le même sourire.»

Nora souffle un peu, elle avait un peu trop parler et pourquoi lui avoir dit tout ça ? La jeune Speedster parlait au feeling sans réfléchir à ses actions et paroles, franchement, elle aimerait être comme sa mère, c'est-à-dire, réfléchir un peu plus à ce qu'elle dit par moments. Bon, ceci dit, la jeune brune allait devoir faire une déformation professionnelle, si on peut dire ça comme ça sur le coup. En regardant les trois corps allongés, un peu plus loin, elle n'arrivait pas à se retenir en voulant se montrer intéressante aux yeux de son père. Bon, là, plantage, à croire qu'elle tenait ça de son père ou d'un autre membre de sa famille, elle n'a jamais su de qui elle tenait ce défaut de vouloir partager ces connaissances. Or, c'est un moment qu'elle aurait aimé partager avec son père et voir ce qui pouvait penser de tout cela.

« Je ne peux pas m'empêcher, mais les trois individus semblent mort d'un gaz toxique ayant des signes distinctes d’hypoxie histotoxique, ce qui veut dire que les cellules de leur corps ne s'oxygènent plus et étouffe la victime. Quelqu'un a dû les droguer ou utiliser un gaz spécifique, cependant, si ça aurait été un gaz toxique, ça aurait dû nous affecter aussi vu qu'on est venu directement sur les lieux après avoir entendu du bruit et que les portes à l'intérieur sont ouvert sauf si ce gaz se dissipe rapidement après avoir été exposé à l'air. Si c'est une drogue, il y a plusieurs options : poudre, fumée, pilule, piqûre et d'autres choses. Où ça peut-être lié à autre chose ? Un Meta-humain ? Qu'en pensez-vous, monsieur Allen ? » En le regardant avec aussi un sourire idiot. « Je me suis laissée emporter...désolée...»


©️ HELLOPAINFUL


Revenir en haut Aller en bas

Barry Allen

The Scarlet Speedster

avatar

nombre de textos envoyés : 444 date d'inscription : 27/06/2018 pseudonyme : Geits célébrité : Grant Gustin crédits : Google Image



nom de code : The Flash âge du personnage : 29 ans humeur du moment : Mari ♥ ville d'origine : Central City situation professionnelle : Expert scientifique du CCPD



Fiche de rps et chronologie : http://dawnofjustice.forumactif.com/t131-les-aventures-de-flash

Fiche de liens : http://dawnofjustice.forumactif.com/t130-les-liens-du-bolide-ecarlate



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: First approach ? Or Not ? [Feat. Nora Allen-Jiwe]   Mar 14 Aoû - 23:12

First approach ? Or Not ?
[Feat. Nora Allen-Jiwe]



Je m’appelle Barry Allen et je suis l’homme le plus rapide du monde. A onze ans, j’ai vu ma mère se faire tuer par une chose inimaginable. Mon père fut accusé du meurtre et emprisonner. Mais un accident fit de moi un être inimaginable. Aux yeux du monde, je ne suis qu’un technicien de la police scientifique mais j’ai un secret, avec l’aide de mes amis de la Justice League, j’utilise ma vitesse pour combattre le crime et sauver le monde. Je m’appelle Flash.


----- ----- ----- -----


Attendant qu’elle me réponde, je l’observais discrètement. Je pense qu’elle devait approcher la vingtaine, je dirais qu’elle a dix-neuf ans pas plus mais ce qui me faisait bizarre c’est cette ressemblance, elle avait vraiment un faux air de Mari avec mon regard. Barry, tu t’imagines vraiment trop de choses. Je la voyais réfléchir puis elle commença à m’expliquer. C’est vrai que c’est rare que le Jitters soit vide, d’habitude il y a toujours un monde fou. Donc après les avoir servis, ils sont partis derrière en pause. Je comprenais mieux maintenant pourquoi ils n’avaient pas été touchés comme les victimes. Attendre quelqu’un ? Humm intéressant. Peut-être le tueur ? Quelqu’un a fuit par derrière le bâtiment ? Notre invité de dernière minute certainement. Il va falloir que je dise à Darryl de voir s’il y a une caméra de surveillance à l’arrière du Jitters, ça pourrait nous aider s’il y en a une. Elle a tenté de le poursuivre, courageuse cette jeune fille mais un peu suicidaire, même si son action s’avère être de bonne foi c’était un gros risque qu’elle avait pris. Elle aurait pu finir comme nos trois victimes. Mais je suis d’accord avec elle, ça semble être un crime, c’est même sûr à 90%. Maintenant, il fallait juste que je trouve des indices et ce qui s’est passé ici.

- J’en suis quasi sur aussi que c’est un crime. Même si c’est mince comme infos, il y en a déjà pas mal pour que je commence à déterminer ce qui s’est passé ici pendant que vous étiez derrière en pause. Par contre, je sais qu’essayer de le poursuivre était un acte courageux mais vous aviez pris un risque en faisant cela. Surtout si c’est notre tueur, il aurait pu vous faire la même chose et ce n’est pas trois victimes que nous aurions eues mais quatre. J’avais l’impression de l’engueuler comme si j’étais son père. Il faut que je vois avec l’inspecteur Frye qu’il voit si vous avez une caméra de surveillance à l’extérieur, s’il peut récupérer les images. Nous avons peut-être une chance de trouver son identité et si vous me dites qu’il était dans la ruelle, il y a peut-être même des chances qu’on puisse le voir sur les caméras qui se situent dans les rues.

Je la vis rougir à mes questions qui étaient un peu plus personnelle. Hum avais-je toucher un point sensible ? Elle n’est donc pas de Central City. Gateway City. Parents décédés. Un sourire triste apparu sur mon visage. A cet instant, j’avais une pensée pour ma mère et mon père qui se trouvait en prison. D’ailleurs en parlant de mon père, il va falloir que je lui présente Mari. Il sera heureux de la rencontrer. Je comprenais ce qu’elle ressentait, moi aussi j’aurais voulu quitter la ville mais je ne pouvais pas. J’avais rejoint l’école de la police scientifique pour pouvoir enquêter « librement » sur le meurtre de ma mère et je mettais jurer de trouver son assassin et de faire libérer mon père accusé à tort. Puis un sourire s’afficha sur mon visage au nom qu’elle venait de prononcer, Jesse Chambers. Je l’avais rencontré il y a quelques jours auparavant quand un nouveau méta du nom de Neutron avait attaqué la ville et fait quelques dégâts. Elle aussi lui avait posé la question, je pense qu’il va falloir que je la vois pour parler de cette jeune femme. Mais passons. Elle avait aimé notre diner en amoureux entre moi et Mari. Je souris à ces mots et me rappela ce bon diner et la fin de la soirée. Bon déjà elle ne me suivait pas ce n’était pas une sérial killer, je me sentais soulagé. Du temporaire chez Alvaro, je comprenais mieux alors maintenant pourquoi elle se trouvait ici. C’est vrai que le Jitters était un excellent café resto, j’aimais venir souvent ici, enfin même tout les jours je dirais.

C’était à mon tour de rougir à ces mots. J’avais le même sourire que son père ? Je trouvais qu’elle faisait beaucoup d’allusions à ses parents en nous comparant moi et Mari. Après ce n’était peut-être que du pur hasard mais pourtant j’avais toujours cette sensation avec elle. Si j’avais un Spider-sens comme Spiderman, quoi que là j’ai un Speed-sens, celui-ci me crierait haut et fort « C’est ta fille, Barry, ouvre les yeux » mais c’était tout bonnement impossible. Elle me surprenait de plus en plus cette jeune femme et je le fus encore plus quand elle reprit la parole et avec ce qu’elle venait de dire. Soit elle a entendu ce que j’ai dit à Darryl tout à l’heure, soit elle est douée pour les sciences et les enquêtes. Elle s’était peut-être trompée de voie en faisant serveuse, elle aurait dû être dans la police scientifique.

- Et bien, Mademoiselle Ognats, vous m’épatez honnêtement. Je connais peu de personnes qui auraient pu me donner une observation aussi précise et avec autant de connaissances. Je pense que vous avez manqué votre vocation. Enfin il n’est pas trop tard pour changer de voie et entrer en école de la police scientifique. J’avais seize ans quand j’ai rejoins l’école et dix-neuf ans quand j’ai rejoint le CCPD. Il me semble que c’est à peu près votre âge non ?

Mais elle n’avait pas tort dans son observation, si la personne les avait drogués ou bien utiliser un type précis de gaz toxique, ça aurait dû les affecter aussi car celui-ci se serait propager partout dans le Jitters. Or ce n’est pas le cas. N’importe quel gaz m’est du temps avant de se dissiper et comme elles sont entré direct suite à ça, ce n’est pas un gaz classique. Un méta humain ne pouvait être que la réponse. Après je ne peux pas m’avancer pour le moment, sans aucune analyse mais cette piste était bonne, vraiment bonne d’ailleurs. Cette petite avait vraiment manqué sa vocation. C’est bien dommage, il nous manque des personnes aussi brillante qu’elle.

- Ne vous excuser pas, vous m’aviez donné une bonne piste à suivre. Je vous en remercie. D’ailleurs, je suppose que vous êtes libre aujourd’hui vu que le Jitters est fermé. Ça vous tenterai de venir à mon labo m’aider dans mes analyses. Je demanderai à ce que vous ayez un badge de consultante. Après tout, vous êtes une victime et je m’arrangerai pour dire que j’ai besoin de vous sur l’enquête.




Codage par Libella sur Graphiorum

________________________

"Family is power, Barry. Love, loyalty— that’s power."

️Laxy dunbar
Revenir en haut Aller en bas

Nora Allen-Jiwe


avatar

doublon/s : Donna Troy nombre de textos envoyés : 52 date d'inscription : 18/07/2018 pseudonyme : Peanut's célébrité : Jessica Parker Kennedy crédits : Bazzart



nom de code : Fast Light âge du personnage : 19 ans humeur du moment : Euh...Hyperactif pour ne pas dire speed ville d'origine : Central City situation professionnelle : Petit boulot à droite et à gauche






Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: First approach ? Or Not ? [Feat. Nora Allen-Jiwe]   Jeu 23 Aoû - 20:15


Stagiaire ? Consultante ? Au boulot avec Papa !
Barry Allen

Sur une scène de crime au CC Jitters plus précisément, Nora discutait avec Barry Allen, celui qui dans le futur deviendra son père. Elle n'aurait jamais cru qu'il y aurait un crime ce jour-là, mais le hasard fait bien les choses. La jeune brune se faisait interroger par ce dernier et elle semblait ravie enfin elle cachait tout de même sa joie. En effet, ça ferait bien bizarre d'être sur une scène de crime et d'être super-contente d'être interrogé par un membre de la police de Central City. En premier lieu, Nora avait expliqué ce qui s'était passé dans le CC Jitter, ce qu'elle avait vu et fait avant l'arrivée de la police sur les lieux. Tenter de poursuivre le tueur, elle ne se serait jamais imaginé à faire cela en civil. Ceci dit, elle parlait beaucoup et sans doute sur l'excitation d'avoir son père juste en face d'elle qui la faisait réagir de la sorte. Tout comme Nora, Barry avait la certitude que c'était un meurtre, cependant, il était en train de limite disputer la jeune métisse d'avoir pris un énorme risque de poursuivre le criminel derrière la boutique. Heureusement qu'il ne sait pas qu'elle est une Speedster, là, ça serait une discussion en privé pour savoir qui elle est, mais soit, ce n'était pas un souci. Dans un sens, il n'avait pas tort de la disputer, car si elle n'avait pas de pouvoir, elle aurait pu se trouver dans le pétrin. Des caméras ? Elle n'en savait rien et c'était au chef cuistot qu'il fallait le demander.

« Je ferai plus attention, promis. Et pour les caméras, je n'en sais rien pour ma part, allez voir le chef de cuisine. »

Après cela, Barry posait des questions un peu plus personnelles, ça faisait peut-être partie de son travail de connaître les témoins. Après tout, en cas de problème, ils seront de quel type de personne était en face d'eux. Bien sûr, Nora allait devoir mentir sur son passé en faisant référence à sa véridique histoire, il y avait de la vérité dans son mensonge. Une fausse identité, une fausse histoire, en espérant qu'il n'aura pas dans l'idée d'aller vérifier sinon elle aura un sacré problème. D'ailleurs, elle pourrait le semer rapidement, elle était plus rapide que lui en ayant eu ses pouvoirs dès sa naissance, c'est le seul avantage qu'elle avait face à son père. Cependant, Nora se sentait très à l'aise et un peu trop même en allant même donner son avis sur l'état des corps et donnant plusieurs hypothèses pour qu'ils avancent un peu plus vite dans leur enquête. En voyant la tête de Barry, ce dernier semblait subjugué par les connaissances approfondies de la jeune Ognats. Nana remarque un peu tard s'être un peu emporté par l'ambiance et l'atmosphère entre eux. Apparemment, son père était épaté et étonné des explications de Nora. Selon lui, la jeune métisse avait raté sa vocation et ça faisait un peu plaisir Nana d'entendre ça, elle n'avait pas appris tout ceci pour rien. Une école de police, ce n'était pas trop tard, elle y penserait.

« En effet, j'ai 19 ans et disons que ce n'est pas trop tard, je vais y réfléchir. Ce métier me semble très intéressant et peut-être qu'on sera partenaire, qui sait ! » Dit-elle en ricanant un peu.

Barry lui fait une drôle de proposition, c'est celui de venir travailler avec lui aujourd'hui vu que le CC Jitters allait être fermé pour une journée. Et encore, ce n'était pas totalement sûr, ça pourrait l'être sur la semaine, à voir avec le patron. Là-dessus, Nora n'avait pas anticipé cette action de la part de son père et d'ailleurs, elle ne le connaissait pas trop non plus. Elle avait dix ans quand il a été piégé dans la force véloce et on commence à réellement comprendre les gens dès l'âge de quatorze ou quinze ans et encore, plus selon certaines personnes. N'empêche, ça pourrait être intéressant de le suivre dans ses aventures, elle pourrait apprendre à mieux le connaître ainsi que son boulot qui pourrait devenir le sien si elle retourne dans un futur bien meilleur que celui qu'elle a quitté. Être consultante, ça allait être amusant, en espérant que son chef soit d'accord avec son idée. Ça pourrait être une forme de stage et de plus, elle pourrait stopper le criminel avec son père sans porter le costume, qui sait. Or, si c'est un métahumain, ça allait être un peu plus compliqué que ça sans leur pouvoir respectif. La brune sourit à l'homme en face d'elle.

« J'espère que ce n'est pas aussi du fait que vous avez peur que le criminel ait me retrouver pour me tuer ? Dites-vous que je cours super vite, aucune chance qu'il me rattrape, ce tueur ! » Dit-elle en souriant. « Je veux bien devenir consultante, peut-être que ça me donnera l'opportunité de prendre la bonne décision en reprenant peut-être mes études, chef ! »

Nora part se changer et ranger ses affaires de boulot dans les vestiaires avant de revenir avec sa tenue de civils. Souriante et prête à le suivre jusqu'au poste de police afin de commencer. La jeune brune n'avait pas prévu ce détail quand elle est arrivée dans cette époque, mais ça ne lui fera pas de mal. Jesse allait devoir attendre un peu avant d'aller manger chinois ce soir. Et en plus, elle aura beaucoup de trucs à lui dire au repas de ce soir, ça allait être super-intéressant. D'ailleurs, Nora avait toujours beaucoup de choses à dire, une vraie pipelette quand elle s'y met. D'ailleurs, elle pensera à faire un tour au zoo de Détroit, là où travail sa mère en tant que zoologiste. La jeune Speedster regarde autour d'elle avant de reprendre la parole.

« Je suis prête à vous suivre, mais dites, est-ce possible de se tutoyer ? Ou vous préférez qu'on se vouvoie encore ? Vous allez me donner quoi comme boulot ? Vous allez m'apprendre plein de truc ? Votre copine ne sera pas trop jalouse si elle nous vous ensemble ? Car au restaurant, elle faisait une drôle de tête en me voyant, je ne voudrais pas causer de soucis ! Je serais votre stagiaire ou consultante préférée tellement que je serais sage et obéissante, soyez en sûre ! » Elle venait de parler très vite comme si elle imitait son père quand il était en Flash et qui devait expliquer une situation rapidement, mis que personne ne le comprenait vraiment sauf quand il ralentissait. Tel père, telle fille.


©️ HELLOPAINFUL


Revenir en haut Aller en bas

Barry Allen

The Scarlet Speedster

avatar

nombre de textos envoyés : 444 date d'inscription : 27/06/2018 pseudonyme : Geits célébrité : Grant Gustin crédits : Google Image



nom de code : The Flash âge du personnage : 29 ans humeur du moment : Mari ♥ ville d'origine : Central City situation professionnelle : Expert scientifique du CCPD



Fiche de rps et chronologie : http://dawnofjustice.forumactif.com/t131-les-aventures-de-flash

Fiche de liens : http://dawnofjustice.forumactif.com/t130-les-liens-du-bolide-ecarlate



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: First approach ? Or Not ? [Feat. Nora Allen-Jiwe]   Jeu 30 Aoû - 13:06

First approach ? Or Not ?
[Feat. Nora Allen-Jiwe]



Je m’appelle Barry Allen et je suis l’homme le plus rapide du monde. A onze ans, j’ai vu ma mère se faire tuer par une chose inimaginable. Mon père fut accusé du meurtre et emprisonner. Mais un accident fit de moi un être inimaginable. Aux yeux du monde, je ne suis qu’un technicien de la police scientifique mais j’ai un secret, avec l’aide de mes amis de la Justice League, j’utilise ma vitesse pour combattre le crime et sauver le monde. Je m’appelle Flash.


----- ----- ----- -----


Je venais de lui faire une proposition de venir travailler sur l’enquête à mes côtés pour la journée. Avec le talent et les connaissances qu’elle venait de me dévoiler, elle ne pouvait qu’être d’une aide précieuse pour que cette enquête soit résolue dans les plus bref délais. Et je pense que ça pourrait aussi la décider à changer de voie et s’il le faut, si elle décide de choisir de devenir expert scientifique, je pourrais l’appuyer et l’aider. Elle me demanda si ce n’était pas aussi parce que j’avais peur pour sa vie maintenant que le criminel en fuite connaissait son visage. Il y avait une part de vérité dans sa phrase. Même si je ne la connaissais pas, qu’elle était une parfaite inconnue, j’avais le sentiment au fond de moi que je pouvais lui faire confiance. C’était une sensation étrange. Plus je la regardais et plus cette sensation devenait forte comme si j’avais en face de moi, une membre de ma famille. Mais à part mon père en prison, Mari et mon ancien protégé, Wally, je n’ai pas d’autres membres de la famille du moins que je connaisse.

- Ne vous inquiétez pas, il n’y aura aucun problème là-dessus, mon chef ne sera pas contre surtout si ça permet de faire avancer l’affaire.

Je souris alors quand elle trouva l’idée superbe et qu’elle m’appelait chef. Je la laisse aller se changer et j’en profite pour appeler Singh. Celui-ci me donne l’autorisation qu’elle soit consultante mais qu’elle devra bien entendu garder le silence sur l’affaire. Je lui ajouta alors que je prenais la responsabilité au moindre problème de sa part. Alors que je raccrochai, Jenni revint. Elle me dit alors qu’elle était prête et me demanda si on pouvait se tutoyer. Je souris une nouvelle fois en lui disant que oui et qu’effectivement, ça serait plus facile surtout qu’on va passer quelques heures à élucider cette enquête. Je me mis à rire car sous l’effet de l’excitation, elle n’arrêtait pas de parler et débiter je ne sais combien de mots à la minute. C’est étrange de voir ça car la seule personne que je connaisse qui parle autant, c’est moi. C’est comme si je me voyais dans un miroir.

- Ne Je ne sais pas encore mais oui je vais t’apprendre beaucoup de choses. Mais avec moi, tu es entre de bonnes mains pour apprendre toutes les ficelles du métier. Et ne t’inquiètes pas, Mari n’était pas jalouse ou quoi que ce soit, elle a juste été intrigué par toi tout comme moi. Bien alors maintenant que tu es prête et bien décidé à être une consultante sérieuse et à l’écoute, nous pouvions y aller. Enfin … C’est vrai, on doit repartir avec Darryl, on est venu avec sa voiture.

Darryl revint alors vers nous et salua Jenni avant de me demander si tout était bon pour moi et si on pouvait quitter les lieux. Je lui affirma d’un oui de la tête et lui expliqua que Jenni serait ma consultante sur l’affaire et qu’on la prend avec nous. Il sourit et on quitta le Jitters. Montant dans la voiture, on prit la direction du CCPD. On arriva peu de temps après et tandis que Darryl nous laissa pour retourner à son bureau, je me dirigeais avec Jenni à l’accueil. Phil lui donna un badge et on se dirigea vers mon labo. J’ouvris la porte et entra. Jenni me suivit et je la vis observé tout autour d’elle. Alors que je me dirigeais vers mon ordinateur pour le rallumer avant de pouvoir lancer mes analyses. Mon regard observait Jenni qui elle regardait la vitre au-dessus de nous, là où la foudre m’était tombée dessus. Je m’approchais d’elle doucement et pris la parole.

- Tu es prête Jenni à analyser l’échantillon du tissu que j’ai prélevé sur une des victimes ? , lui demandais-je.


Codage par Libella sur Graphiorum

________________________

"Family is power, Barry. Love, loyalty— that’s power."

️Laxy dunbar
Revenir en haut Aller en bas

Nora Allen-Jiwe


avatar

doublon/s : Donna Troy nombre de textos envoyés : 52 date d'inscription : 18/07/2018 pseudonyme : Peanut's célébrité : Jessica Parker Kennedy crédits : Bazzart



nom de code : Fast Light âge du personnage : 19 ans humeur du moment : Euh...Hyperactif pour ne pas dire speed ville d'origine : Central City situation professionnelle : Petit boulot à droite et à gauche






Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: First approach ? Or Not ? [Feat. Nora Allen-Jiwe]   Ven 7 Sep - 18:09


Le boulot commence !
Barry Allen

Devenir consultante pendant quelque temps enfin le temps que l'affaire soit classée. À vrai dire, Nora n'avait pas du tout prévu ce genre de chose en venant dans le passé. Mais soit, ça ne serait pas un mal que de bosser avec son père tant qu'il ne connaît pas la vérité, ça passera. De plus, elle devra juste faire attention à ne pas utiliser ses pouvoirs en face de lui, ça pourrait être catastrophique. La jeune femme était partie se changer afin de pouvoir suivre Barry jusqu'à son bureau situé au CCPD et de là, elle pourra enfin voir comment son père bossait dans la police scientifique. Avant de venir le rejoindre, elle avait prévenu le chef cuisinier par rapport à cela, ça ne sera que temporaire afin de classer l'affaire. Ce dernier ne semblait pas être dérangé par ça, le plus important, c'était qu'elle soit en sécurité et ne pas être une cible facile pour le tueur s'il avait vu son visage. En revenant, la brune pose quelques questions rapides et son enthousiasme à l'aider durant cette enquête. Barry la rassure qu'elle est entre de bonnes mains et qu'elle allait apprendre plein de trucs. Et aussi, le fait que ça n'allait pas déranger Mari, ce qui la rassure, en voulant pas de souci avec sa mère de cette époque.

« Oui, je suis prête à te suivre ! Manque plus que ton collègue, du coup ! »

Darryl arrive pour quitter les lieux du crime, pour l'instant, Nora le salue juste et attend que Barry explique tout à son collègue. Apparemment, ça ne semblait pas le gêner, après tout, son père avait eu l'accord de son supérieur et Nora n'est pas du genre à faire des bêtises. Des bêtises, c'est uniquement avec sa mère parce que ses réactions sont drôles par moments. Montant dans la voiture, à l'arrière plus précisément, Nora garde le silence et elle regardait la ville de par la fenêtre de la voiture. C'était bien la première fois qu'elle montait à l'arrière d'une voiture de police. En arrivant au poste de police, Nora suit Barry jusqu'à son bureau ou plutôt jusqu'au laboratoire où il menait des recherches pour retrouver les criminels et bien d'autres choses liées à la police scientifique. Pénétrant à l'intérieur, elle laisse Barry aller jusqu'à son ordinateur et pendant ce temps-là, elle regarde autour de sa personne. Il était réellement bien équipé pour mener à bien son travail et elle avait de vague souvenir du temps où son père l'emmenait à son labo. En réalité, c'était rare, après tout, ce n'était pas non plus une garderie. Levant les yeux, elle fixe la vitre au-dessus d'elle, là où la foudre avait tapé son père et lui avait donné ses pouvoirs. Soudain, il lui pose une question en lui demandant si elle était prête à analyser l'échantillon trouver sur l'une des victimes.

« Ah...euh...Oui, me voilà ! Je me demande ce qu'on va trouver grâce à cette échantillon ! »

La jeune femme se dirige vers l'homme afin d'être près de lui pour regarder les résultats. Elle se demandait qu'elle sera le résultat de l'analyse, ceci dit, elle avait beau venir du futur, Nora ne connaissait pas forcément tout. En tout cas, elle était sûre que la mort de ses types provenait d'un métahumain au vu des circonstances de leur mort, ça ne pouvait pas être autrement. Ceci dit, si c'était le cas, Nora ne pourrait pas intervenir pour le stopper ni utiliser ses pouvoirs pourquoi ce soit. En effet, son père la repérera aussitôt et il lui poserait des questions dont elle n'était pas encore prête à répondre pour l'instant. Pour l'instant, elle devait encore jouer son rôle de Jenni Ognats et attendre de voir ce qui va se passer au fur et à mesure. En réalité, elle était trop souvent présente dans leur vie, elle se faisait remarquer assez souvent, peut-être qu'ils se posent des questions. Enfin soit, Nana ne donnait pas une image de quelqu'un de dangereux ou de dérangés, c'était déjà ça de pris. Croisant les bras, elle attend les résultats de l'échantillon et en attendant, autant discuter un peu pour faire passer le temps.

« J'ai une question, Barry. Si c'est un métahumain notre ennemi, vous allez faire appel à Flash pour le stopper ? Ou vous avez une unité spécialisé pour les stopper ? Car ça peut être dangereux pour de simples officiers de police surtout qu'il a tué trois personnes sans difficulté. » Dit-elle d'un air curieux avant de reprendre la parole. « Sinon, ça ne vous dérange pas si on parle un peu de toi et de votre petite amie...euh...Mari, c'est ça ? Disons que ça peut faire passer le temps, tu ne crois pas ? »


©️ HELLOPAINFUL


Revenir en haut Aller en bas

Barry Allen

The Scarlet Speedster

avatar

nombre de textos envoyés : 444 date d'inscription : 27/06/2018 pseudonyme : Geits célébrité : Grant Gustin crédits : Google Image



nom de code : The Flash âge du personnage : 29 ans humeur du moment : Mari ♥ ville d'origine : Central City situation professionnelle : Expert scientifique du CCPD



Fiche de rps et chronologie : http://dawnofjustice.forumactif.com/t131-les-aventures-de-flash

Fiche de liens : http://dawnofjustice.forumactif.com/t130-les-liens-du-bolide-ecarlate



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: First approach ? Or Not ? [Feat. Nora Allen-Jiwe]   Hier à 17:13

First approach ? Or Not ?
[Feat. Nora Allen-Jiwe]



Je m’appelle Barry Allen et je suis l’homme le plus rapide du monde. A onze ans, j’ai vu ma mère se faire tuer par une chose inimaginable. Mon père fut accusé du meurtre et emprisonner. Mais un accident fit de moi un être inimaginable. Aux yeux du monde, je ne suis qu’un technicien de la police scientifique mais j’ai un secret, avec l’aide de mes amis de la Justice League, j’utilise ma vitesse pour combattre le crime et sauver le monde. Je m’appelle Flash.


----- ----- ----- -----


Mon regard observait Jenni qui elle regardait la vitre au-dessus de nous, là où la foudre m’était tombée dessus. Je m’approchais d’elle doucement et pris la parole.

- Tu es prête Jenni à analyser l’échantillon du tissu que j’ai prélevé sur une des victimes ? , lui demandais-je.

- Ah...euh...Oui, me voilà. Je me demande ce qu'on va trouver grâce à cette échantillon.

Alors que la jeune femme s’approchait de moi, je commençais alors l’analyse. Tout en attendant les résultats, nous discutions de tout, de rien. Cette jeune fille était vraiment très intelligente et avec son savoir et ses connaissances, je ne me fais pas de soucis pour sa future carrière si elle décide de rentrer à l’école de police, elle pourrait être ma relève si un jour j’arrête ce métier pour toute raison possible. Je la recommanderai à Singh c’est sur et certain.

- J'ai une question, Barry. Si c'est un méta humain notre ennemi, vous allez faire appel à Flash pour le stopper ? Ou vous avez une unité spécialisé pour les stopper ? Car ça peut être dangereux pour de simples officiers de police surtout qu'il a tué trois personnes sans difficulté. Sinon, ça ne vous dérange pas si on parle un peu de toi et de votre petite amie...euh...Mari, c'est ça ? Disons que ça peut faire passer le temps, tu ne crois pas ?  

Un vrai moulin à paroles. C’est vraiment étrange comment j’ai l’impression de me voir à travers elle.


- Si c’est bien un méta, alors oui Flash en sera rapidement informé et il l’arrêtera comme il le fait avec les autres métas. Nous n’avons pas encore créé d’unité spécialisé même si je sais que cette idée a déjà été évoquée. Oui c’est bien ça, Mari et non ne t’inquiète pas ça ne me dérange en aucun cas. Et je suis d’accord, ça passera le temps.
Soudain, les résultats s’affichèrent à l’écran de mon ordinateur.

- Humm… Et bien je crois qu’on en parlera un peu plus tard. Humm… Aucun résidus de gaz dans les tissus. Ils sont toxico-négatif. Très étrange.  Quoi que, qu’est-ce que c’est que cette anomalie. Humm… Deux brins d’ADN. L’ADN de notre victime et celui d’une autre personne. Jenni, je crois que tu avais raison, nous avons bien à faire à un méta et qui de plus semble contrôler le gaz ou alors…. Non il ne le contrôle pas, dis-je en la regardant dans les yeux, il devient ce gaz et voilà pourquoi il y a son ADN dans les poumons de nos victimes. Il a dû se transformer en gaz, entrer dans leur cavité nasale et attaquer leurs poumons en les asphyxiant et les tuant. Même s’il s’est enfui quand tu es entré dans la pièce, il a quand même eu le temps de s’échapper. Tu as eu de la chance, crois-moi, il aurait pu tout aussi bien se transformer en gaz et faire la même chose. Maintenant, nous devons trouver son identité.

 


Codage par Libella sur Graphiorum

________________________

"Family is power, Barry. Love, loyalty— that’s power."

️Laxy dunbar
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: First approach ? Or Not ? [Feat. Nora Allen-Jiwe]   

Revenir en haut Aller en bas
 
First approach ? Or Not ? [Feat. Nora Allen-Jiwe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tony Allen review feat. Damon Albarn & Oxmo Puccino [Kerouac
» Allen Iverson au bic noir
» Général Skandor Akbar décédés et décés de NightMare Ted Allen
» Match Point de Woody Allen
» [Roberts, Nora] L'île des trois soeurs - Tome 1: Nell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
dawn of justice :: le reste du monde :: les autres villes :: central city-
Sauter vers: